Avec son Cortex-A78C, ARM s’attaque aux ordinateurs portables

Bientôt dans des Chromebooks (entre autres) ?
Avec son Cortex-A78C, ARM s’attaque aux ordinateurs portablesCrédits : solarseven/iStock

Si on trouve déjà des processeurs exploitant une architecture ARM dans certains ordinateurs portables équipées de SoC Snapdragon ou Windows, de futurs Mac d'Apple et autres initiatives similaires, la société n'avait pour autant jamais directement ciblé ce marché. C'est le cas avec le Cortex-A78C.

En juin, ARM dévoilait sa nouvelle génération « x78 », dont le cœur Cortex-A78. Gravé en 5 nm et devant intégrer des SoC, ses performances sont annoncées en hausse de 20 % par rapport au Cortex-A77 de l’année dernière.

En septembre, un premier dérivé était évoqué : le Cortex-A78AE destiné  aux systèmes autonomes, notamment les voitures. La société enfonce aujourd'hui le clou avec le Cortex-A78C qui vise cette fois spécifiquement le marché des ordinateurs portables et les SoC qui leur sont destiné. Un choix stratégique intéressant dans le contexte actuel.

En effet, de plus en plus de systèmes d'exploitation s'ouvrent aux architectures ARM, Apple a fait ce choix pour ses futures machines sous macOS et il y a sans doute un créneau à prendre. D'autant qu'AMD et Intel sont pour le moment trop occupés à se livrer bataille pour se préoccuper de l'arrivée d'un nouvel acteur.

Jusqu’à 8 cœurs, cache L3 doublé

La principale nouveauté du Cortex-A78C est la possibilité d’assembler, via DynamIQ, jusqu'à huit cœurs « Big » dans une même puce, contre quatre au maximum avec le Cortex-A78. Pas de changement sur les caches de premier et second niveau : 32 à 64 Ko de L1, avec 256 à 512 Ko de L2. Seul le L3 évolue.

Sa capacité maximale est en effet doublée, passant de 4 à 8 Mo. Ce dernier niveau de cache reste optionnel. Il s'agit d'ailleurs d'une solution intéressante pour des machines telles que les Chromebooks par exemple. On imagine qu'il sera intéressant d'opposer les SoC qui l'exploiteront au futur Alder Lake « hybride » d'Intel.

  • Cortex-A78C
  • Cortex-A78C
  • Cortex-A78C

Des fonctionnalités pour renforcer la sécurité

De nouvelles extensions de l’architecture ARMv8-A (Harvard) sont également au programme afin de « minimiser la surface d'attaque pour garantir la sécurité des données sur l'appareil » :

  • Armv8.3-A Pointer Authentication
  • Armv8.6-A Enhanced Pointer Authentication
  • Armv8.4 multi-OS

De plus amples informations techniques sont disponibles dans ce billet de blog. Pour le moment, aucun partenariat spécifique n’a été annoncé à l’occasion de cette présentation. Mais on imagine que cette décision n'est pas sans intéresser le potentiel futur propriétaire d'ARM : NVIDIA.

En mariant de telles familles de puces à ses propres solutions graphiques, il pourrait proposer des alternatives intéressantes aux puces x86. Ce sera d'autant plus important pour le marché que les constructeurs vont avoir à s'opposer aux futurs MacBook (Air) avec Apple Silicon et chercheront sans doute des SoC à la hauteur pour le faire.

Cortex-A78C

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact