SanDisk Extreme 1 To v2 : analyse d'un SSD USB 3.2 résistant, à 10 Gb/s

Paré pour le déluge
SanDisk Extreme 1 To v2 : analyse d'un SSD USB 3.2 résistant, à 10 Gb/s

Avec la montée en puissance des SSD NVMe et l'évolution du protocole USB, il devient aisé de disposer d'un périphérique de stockage externe, compact et très rapide. SanDisk a multiplié ces dernières années les annonces en la matière, nous avons testé son modèle Extreme de 1 To.

Il y a encore quelques années, le secteur du stockage externe s'organisait en deux grandes familles. Tout d'abord les clés USB utilisant de la flash, compactes mais pas toujours très rapides. Puis les disques durs externes, avec une bien plus grande capacité, mais plus volumineux et nécessitants parfois une alimentation complémentaire.

Puis virent les SSD. Rapides, de plus en plus compacts (notamment en M.2), ils gagnent petit à petit en capacité et sont donc de plus en plus abordables. Leur utilisation comme stockage externe est favorisée par la montée en débit de l'USB qui est passé ces dernières années de 5 Gb/s (Gen 1) à 10 Gb/s (Gen 2) puis 20 Gb/s (Gen 2x2).

Nous avons déjà vu comment il était possible de se créer une clé USB à la fois compacte, très rapide et peu coûteuse. Mais qu'en est-il lorsque l'on veut un produit clé en main, encore plus compact et pourquoi pas résistant ? Sur ce segment, SanDisk propose depuis quelques années sa gamme Extreme Portable SSD.

Nous avons testé son dernier modèle de 1 To, disponible sur le marché français pour 225 euros.

1 To à 10 Gb/s dans un format compact et renforcé

Dans leur « v1 », les Portable SSD Extreme de SanDisk étaient proposés dans une version à 5 Gb/s puis une « Pro » à 10 Gb/s. La v2 annoncée il y a quelques semaines a doublé ces débits. Les premiers utilisent de l'USB 3.2 Gen 2 (10 Gb/s), les seconds du Gen 2x2 pouvant atteindre 20 Gb/s. Notre exemplaire est un modèle classique de 1 To.

Tous partagent un même aspect : un rectangle de 10 x 5 cm et de 9 mm d'épaisseur pour un poids de 61 grammes selon notre balance. Si sa coque extérieure est en plastique, elle est rigidifiée. SanDisk évoque une résistance aux chutes (jusqu'à 2 mètres), aux vibrations (5 gRMS, de 10 à 2 000 Hz), à l'eau et la poussière (IP55).

Le produit tient ainsi facilement dans une poche pour être transporté. Son look est sobre, mais plaisant.

SanDisk Extreme Portable SSD v2 1 ToSanDisk Extreme Portable SSD v2 1 To
Le câble livré est court, mais avec un détrompeur et un petit système d'accroche

Nous avons effectué des tests de chute d'une hauteur d'1 à 2 mètres et autres plongées du SSD dans un bac rempli d'eau sans noter le moindre dysfonctionnement. Ni de séquelle des chocs. Il en serait sans doute autrement si on le passait sous une voiture sur un terrain plein de graviers, mais cela devrait suffire dans nombre de situations.

On se passerait néanmoins bien du revêtement soft touch sur le dessous qui a tendance à récolter poils et poussières un peu trop facilement. On apprécie par contre la large ouverture sur le dessus permet de l'accrocher où vous le désirez. Aucun accessoire du genre n'est pourtant livré dans le bundle.

Celui-ci se contente du minimum : un câble USB Type-C de 10 cm (seulement) et un adaptateur Type-A. Bonne nouvelle tout de même : la garantie est assurée pour une durée de 5 ans.

De bonnes performances

À l'intérieur, ce SSD externe repose sur un modèle SN500E de Western Digital et une connectique PCIe 3.0 (NVMe 1.4) avec gestion de la commande TRIM. Son contrôleur USB 3.2 est de Type-C, pouvant atteindre 10 Gb/s. SanDisk promet des débits de 1 050 Mo/s en lecture et 1 000 Mo/s en écriture.

Voici nos relevés, la température du SSD ne dépassant jamais les 42°C même après de longues copies :

Sandisk Extreme 1 To v2 BenchmarksSandisk Extreme 1 To v2 Benchmarks

Comme souvent dans ce genre de cas, nous avons obtenu des résultats inférieurs en pratique lors de copie de gros fichiers vers ou depuis le SSD. Les résultats sont stables, même sur de grandes quantités de données (plus de 100 Go), SSD plein. Aux alentours de 835 Mo/s en lecture, 720 Mo/s en écriture (en pointe) mais 660 Mo/s (en moyenne) ;

Sandisk Extreme 1 To v2 LectureSandisk Extreme 1 To v2 EcritureLes performances du SanDisk Extreme v2 de 1 To en lecture (à gauche) et en écriture (à droite)

Notez enfin qu'une solution de chiffrement SanDisk Security permet de protéger l'accès aux données par un mot de passe. Un « indice » peut être précisé pour vous aider en cas d'oubli. Il est également possible d'activer un déverrouillage automatique. Cet outil n'est pas open source, il est uniquement disponible pour macOS et Windows.

Petit mais costaud

Ce SSD externe de SanDisk tient ses promesses. Il est résistant, compact, pratique, les débits annoncés sont typiques d'un périphérique USB annoncé à 10 Gb/s. Il n'y a finalement qu'un point à lui reprocher : son prix.

Comme souvent avec ce type d'appareil, il faut faire avec les contraintes d'un périphérique externe clé en main, et le surcoût par rapport à un SSD M.2 de 1 To de Western Digital (SN500) est important puisque ce dernier est proposé à 100 euros contre 225 euros pour sa déclinaison USB 3.2 (redevance copie privée comprise).

SanDisk semble d'ailleurs en avoir conscience. C'est pour cela que le constructeur mise sur les qualités de son produit et sa garantie cinq ans. Tant d'éléments qui peuvent être de nature à faire oublier le prix doublé. Ils pourront intéresser ceux qui veulent jouer la sureté et le SSD externe clé en main, mais pas ceux qui cherchent avant tout un prix. Ces derniers devraient ainsi plutôt se tourner vers un boîtier vendu une quarantaine d'euros.

  • Introduction
  • 1 To à 10 Gb/s dans un format compact et renforcé
  • De bonnes performances
  • Petit mais costaud
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact