Un ventirad 4U sur une carte mère Threadripper pour serveur : Noctua propose une solution

Alléluia !
Un ventirad 4U sur une carte mère Threadripper pour serveur : Noctua propose une solution

Si Noctua propose des ventirads compacts pour Ryzen Threadripper et processeurs EPYC (socket SP3), les utiliser dans un environnement serveur peut poser problème. Heureusement, le constructeur ne laisse pas ses clients sans solution. On vous explique la procédure à suivre.

Utiliser du matériel prévu pour le marché grand public ou les stations de travail sur dans un environnement proche des serveurs n'est pas toujours une chose aisée. Tous ceux qui se sont un jour frottés à la pratique du « home lab » le savent.

Les problèmes de compatibilité sont nombreux, les défis pour faire fonctionner différents composants ensemble également. Il y a deux ans, nous nous sommes d'ailleurs lancé un défi : monter une machine de guerre à base de processeur Ryzen Threadripper et de multiples GPU... dans un format 4U.

Nous avons passé des mois à tester différentes solutions, sans jamais être totalement convaincus. Aujourd'hui, nous arrivons au terme de ce projet un peu fou que nous détaillerons sous peu, avec les défis que nous avons rencontrés. Il ne nous restait plus que quelques épines dans le pied, Noctua vient de nous en retirer une.

Ventirad, Threadripper et 4U : c'est compliqué

Il faut bien comprendre ici que le matériel serveur est pensé, mais aussi commercialisé de manière spécifique. Vous n'achetez que rarement des composants séparément. Il est plus souvent question de machines prêtes à l'emploi ou vendus comme un barebone : il faut y ajouter vos CPU, mémoire, GPU et stockage.

Le système de refroidissement est en général adapté à deux éléments : le format du serveur (1U, 2U, 3U, 4U, etc.) mais aussi le TDP du processeur, la chaleur qu'il va dégager. Car dissiper 280 watts dans un espace restreint, ce qui est le cas des processeurs EPYC et Ryzen Threadripper haut de gamme, ce n'est pas rien.

ASRock Rack TRX40D8-2N2T
Dans un modèle pour serveur comme la TRX40D8-2N2T d'ASRock Rack, le socket est pivoté de 90°

C'est là qu'intervient une autre différence fondamentale entre un produit prévu pour être installé dans un datacenter et une solution grand public : le bruit n'est pas une contrainte. Dans un serveur, les ventilateurs sont souvent petits, mais nombreux et très rapides... et donc très bruyants. Une vitesse de 8000 tpm est courante.

On s'en accommode moins facilement pour un « Home Lab » qui n'est pas toujours dans une pièce dédiée loin du reste de l'habitation ou pour une station de travail rackable qui peut être placée dans des bureaux. Il faut donc trouver des composants plus silencieux. C'est là que Noctua entre en scène.

NH-U9 TR4-SP3 : le ventirad (presque) parfait

Le constructeur propose en effet pléthore de modèles pour les CPU d'AMD et ses différentes déclinaisons pour stations de travail et serveurs qui nécessitent un kit de montage spécifique. Quatre vis sont en effet à installer dans le socket SP3. 

Pour rappel, il en existe trois déclinaisons, qui se partagent un même système de montage pour le refroidissement : le premier (SP3) est pour les CPU EPYC dont les broches sont organisées de manière spécifique pour éviter un usage sur une carte grand public ou inversement. Le second est celui utilisé par les Ryzen Threadripper de 1re et 2e génération (TR4, ou SP3r2). Le troisième est celui des Ryzen Threadripper de 3e génération (sTRX4 ou SP3r3).

Ce socket est tout en longueur, accompagné de 2x 4 emplacements pour de la DDR4 en général. Du fait des TDP élevés, les modèles proposés sont le plus souvent assez massifs. Mais dans une baie de serveur, la hauteur est contrainte. C'est pour cela que Noctua propose sa gamme NH-U9 en format réduit, avec ventilateurs de 92 mm.

Noctua NH-U9 TR4-SP3
Le NH-U9 TR4-SP3 sur une carte mère serveur : l'air circule du bas vers le haut - Crédits : Phoronix

Le modèle TR4-SP3 est, comme son nom l'indique, prévu au départ pour un usage en station de travail. Donc plutôt dans un boîtier classique. Il est donc orienté de manière à faire circuler l'air de l'avant vers l'arrière du boîtier. Mais cela pose problème sur une carte mère serveur où le socket est pivoté à 90°C pour des raisons d'efficacité.

En effet, la mémoire n'y est plus présente à gauche et à droite du socket, mais au-dessus et en dessous, alignée avec le flux d'air naturel du boîtier. Une (bonne) habitude qui n'a toujours pas percé dans les produits grand public à l'exception de quelques rares modèles. Malheureusement, le NH-U9 TR4-SP3 n'est pas adapté à un tel usage.

Comme on peut le voir ci-dessus, l'air est déplacé du GPU vers le haut du boîtier, ou sa droite dans le cas d'un rack 4U. Dès lors, le flux d'air est tout sauf optimal, il faudrait pouvoir le faire pivoter.

Un problème, une solution

Noctua nous a confirmé qu'il n'était pas possible de faire pivoter le radiateur par rapport à sa base. Aucun modèle équivalent n'existe pour un usage dans un rack. Pour autant, le constructeur n'est pas sans solution.

Car certains clients ont un tel besoin. Ils peuvent alors obtenir une version spéciale du NH-D9 DX-3647 4U accompagné d'un support pour socket SP3. Sa large base est compatible, son orientation et son montage pensés pour un usage au sein d'un serveur. L'utilisation du support spécifique aux processeurs AMD ne modifie pas sa hauteur.

Noctua NH-D9 3647 4UNoctua NH-D9 3647 4U
Notre sauveur du jour

Et si vous n'êtes pas une entreprise commandant de nombreux serveurs ? Noctua nous confirme qu'une simple demande du support SP3 au service client suffira pour l'obtenir sans frais. Elle nous précise qu'il s'agit d'une procédure temporaire. Si jamais la demande poussait la société à proposer un produit nativement pensé pour le socket SP3 et les cartes mères pour serveur, avec la bonne orientation, elle prendra naturellement fin.

  • Introduction
  • Ventirad, Threadripper et 4U : c'est compliqué
  • NH-U9 TR4-SP3 : le ventirad (presque) parfait
  • Un problème, une solution
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact