DTK de 2005, le seul Mac en Pentium 4 : retour sur la transition d'Apple vers Intel

On a échappé à Developer Transition Computer
Systèmes 4 min
DTK de 2005, le seul Mac en Pentium 4 : retour sur la transition d'Apple vers Intel

Apple va désormais utiliser ses propres puces exploitant une architecture ARM pour ses Mac. Ce n'est pas la première grande transition du constructeur, qui est plutôt un habitué du genre. Retour sur celle d'il y a 15 ans, et la première version du Developer Transition Kit (DTK).

Coup de tonnerre à la conférence pour les développeurs de l'écosystème Apple (WWDC), qui se tenait en juin 2005 : Steve Jobs annonce l'abandon des processeurs PowerPC au profit des puces d'Intel, longtemps conspuées par la marque. Et pour faciliter cette transition, il montre un Mac bien particulier : son premier DTK.

Commençons par un peu de mise en contexte : les premiers Mac de 1984 étaient équipés de CPU de la famille des 68000 dotés d'une architecture CISC. Au début de la décennie suivante, Motorola indique que cette lignée n'évoluera plus et propose une nouvelle architecture – RISC cette fois – avec les 88000.

Mais après diverses péripéties, Motorola abandonne le projet et fonde avec Apple et IBM l'alliance AIM, qui n'a rien à voir avec la messagerie. Cet acronyme reprend en effet seulement la première lettre de leurs trois noms. Son objectif est alors de développer les processeurs PowerPC, dérivés des POWER et exploitant une architecture RISC. Ils seront utilisés par Apple dès le milieu des années 90, avec une large gamme de CPU.

Apple aime les transitions

Bon an, mal an, les Power Mac évoluent avec des puces décevantes (les premiers 603, le X704, jamais commercialisé) et d'autres, plus efficaces, comme le PowerPC 750, alias G3, qui est même allé sur Mars (via Curiosity). Déjà à l'époque, pourtant, Apple pense à passer chez Intel avec le projet Star Trek consistant à porter le System 7 sur les x86. Les traces de ce dernier sont rares. Si vous avez les disquettes, contactez la rédaction !

C'est finalement au début des années 2000 qu'un problème se pose : les PowerPC G3 et G4 – une variante proposée uniquement par Motorola – ne montent pas en fréquence. Et c'est un souci de ne pas arriver à fabriquer des CPU à 500 MHz quand AMD et Intel se tirent la bourre pour atteindre la mythique barre du 1 GHz. Qui plus est, Apple se moque de ses clients : ceux qui avaient précommandé un G4 à 500 MHz reçoivent finalement un modèle à 450 MHz… pour le même prix. Sûrement parce que le G4 est considéré comme une arme de guerre

En 2003, Apple choisit donc un PowerPC de chez IBM pour intégrer ses prochains produits : le 970,  un dérivé du Power4 renommé en G5. Son premier avantage c'est qu'il est 64 bits, une première dans l'informatique « grand public ». Le second, c'est qu'IBM promet des fréquences élevées : 3 GHz à terme.

Mais en 2005, Big Blue n'a pas tenu cet engagement : le G5 monte au mieux à 2,7 GHz, uniquement avec l'aide d'un système de refroidissement liquide conçu par des spécialistes des radiateurs de voiture, à la fiabilité douteuse. Qui plus est, le G5 consomme beaucoup trop pour les ordinateurs portables où Apple doit se contenter des vieux G4, passablement dépassés.

Pendant ce temps, Intel a compris la leçon du Pentium 4 et arrive avec une nouvelle architecture, qui restera dans les mémoires : Conroe, alias Core 2 Duo. C'est là que Steve Jobs annonce le passage d'Apple à des puces x86.

Une transition préparée

Quinze ans plus tard, nous savons qu'Apple avait anticipé ce changement : Mac OS X tournait sur les puces Intel depuis des années, sous le nom de « projet Marklar », des extraterrestres dans la série South Park. Une possibilité venue de NeXSTEP, l'OS qui a servi de base à celui d'Apple.

Plusieurs sources parlaient déjà d'une telle transition en 2002, à l'époque de Mac OS X Jaguar, puis en 2003. Et les différents prototypes vus au fil des années ont confirmé qu'Apple possédait quelques machines équipées de puces Intel. Dont le premier « Mac Intel », proposé aux développeurs par Apple : le DTK.

L'ordinateur, présenté par Steve Jobs et utilisé à la WWDC de 2005, est particulier à plus d'un point. Pour le vérifier, nous en avons récupéré un pour l'analyser, avant de nous occuper de l'édition 2020 dans un prochain article.

Un Pentium 4 dans un Power Mac

  • Introduction
  • Apple aime les transitions
  • Une transition préparée
  • Un Pentium 4 dans un Power Mac
  • Un BIOS dans un Mac, une erreur de casting
  • Des performances moyennes
  • Les premiers Mac Intel diffèrent
  • La fin du DTK
  • La machine qui a permis les hackintosh
S'abonner à partir de 3,75 €
14 commentaires
Avatar de Avalin Abonné
Avatar de AvalinAvalin- 26/10/20 à 18:19:10
#1

Excellent article, à mettre en relation avec un autre excellent article sur le "futur" même sujet dans le dernier CPC Hardware.
Et dire que j'en suis à apprécié des articles sur une marque que je conchie depuis plus de 30 ans. La vieillesse est un naufrage :)

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 26/10/20 à 18:40:16
#2

undefined

:D

Avatar de ToMMyBoaY Abonné
Avatar de ToMMyBoaYToMMyBoaY- 26/10/20 à 19:30:50
#3

undefined

Peut etre.. Mais si c'est pour finir sur l'île du plaisir comme Astérix, on va pas s'en plaindre :D

Avatar de rocphin Abonné
Avatar de rocphinrocphin- 26/10/20 à 21:07:43
#4

Super article, merci David !

Avatar de woodcutter Abonné
Avatar de woodcutterwoodcutter- 26/10/20 à 21:09:50
#5

Merci pour l’article ! Super intéressant 😊

Avatar de ToMMyBoaY Abonné
Avatar de ToMMyBoaYToMMyBoaY- 26/10/20 à 21:27:45
#6

undefined

Au fait, ça vaut combien votre tour de collection lá ? 😁

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 26/10/20 à 22:02:37
#7

undefined

Pas de quoi, mais il n'est pas de moi :D

Avatar de Vin Diesel Abonné
Avatar de Vin DieselVin Diesel- 27/10/20 à 03:09:03
#8

Excellent article très instructif ... Un bon technicien des anciens Mac et des modernes aussi ici :
Pierre Dandumont reconnu dans le milieu
https://www.journaldulapin.com/

Avatar de fofo9012 Abonné
Avatar de fofo9012fofo9012- 27/10/20 à 07:27:30
#9

undefined

Je crois que tu as démasqué le mystérieux Antoine Collin :) (cf. les screen de Mac OS Dandu's computer )
Pour info Dandu est aussi le patron de CPC Hardware

Avatar de rocphin Abonné
Avatar de rocphinrocphin- 27/10/20 à 07:36:33
#10

undefined

undefined

Antoine pardon :)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 2

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact