Jetson Nano 2 Go à 59 dollars : de subtiles différences avec le modèle 4 Go

Trouvez-en 7
Jetson Nano 2 Go à 59 dollars : de subtiles différences avec le modèle 4 Go

Avec son nouveau Jetson Nano à 50 dollars, NVIDIA commence à venir jouer sur les terres du Raspberry Pi. Mais suffit-il de retirer 2 Go de mémoire pour réduire le prix d'un produit de 40 dollars ? Non. D'autres modifications ont été faites, certaines paraissant un peu rudes.

Hier, NVIDIA dévoilait une nouvelle version de son Single Board Computer (SBC) Jetson Nano. Exploitant le même SoC, mais limitée à 2 Go de mémoire, cette déclinaison passe de 99 à 59 dollars.

De quoi laisser penser que d'autres économies ont été faites. Ses caractéristiques et documents techniques ayant été mis en ligne depuis, nous avons pu les analyser pour constater les différences entre ces deux produits. Car qu'il s'agisse de la connectique externe ou interne de la carte mère, les modifications sont nombreuses.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le kit de développement Jetson Nano est ainsi retouché.

NVIDIA Jetson Gamme 2019NVIDIA Jetson Gamme 2019
La gamme Jetson actuelle, les kits développeur Nano et Xavier NX n'ont pas d'eMMC mais un lecteur microSD

Un kit de développement, deux éléments

Il faut tout d'abord avoir en tête que ce produit comporte deux composants principaux. Une barrette au format SO-DIMM qui contient le SoC et sa mémoire, puis la carrier board à laquelle elle est connectée.

Elle contient l'ensemble des interfaces, comme une carte mère : alimentation, ports USB, sorties vidéo, broches, etc. Une façon de faire qui n'est pas propre à NVIDIA. Il en est de même pour les compute modules de la fondation Raspberry Pi ou même des produits plus grand public comme nous l'avions vu dans la Freebox One par exemple.

Ainsi, la carte peut être utilisée pour le développement, la barrette devant ensuite être intégrée directement à un produit auquel elle sera reliée via son interface SO-DIMM. C'est par exemple ce qui permet l'existence de produits comme le Turing Pi pouvant interconnecter jusqu'à sept compute modules pour constituer des clusters.

Il y a aussi des intérêts côté production : l'un ou l'autre peuvent être mis à jour sans avoir à repenser l'ensemble.

NVIDIA Jetson Nano
Le kit de développement Jeston Nano (à gauche) et un module SO-DIMM sans son dissipateur (à droite)

Jetson Nano 4 Go : une révision B01 déjà retouchée

NVIDIA avait ainsi modifié la carte mère du Jetson Nano en janvier. Une révision B01, actuellement vendue sous la référence 945-13450-0000-100, contre 945-13450-0000-000 pour la révision A02 antérieure. La plus récente est la seule compatible avec un module Jetson Nano de production (différent ce celui livré dans le kit de développement).

Les différences entre les deux cartes sont variées. La B01 contient par exemple deux connecteurs CSI pour une caméra (J13 et J49) contre un seul auparavant. Elle est dépourvue de connecteur série (J44). L'interface UART qui y était accessible passe désormais par le 12 broches boutons/LED (J50) remplaçant le 8 broches (J40).

Le reste de la connectique et des composants présents n'a pas évolué. Tous les détails sont ici.

NVIDIA Jetson Nano Révisions A02 B01

Jetson Nano 2 Go : alimentation USB Type-C et connectique allégée

Lorsque l'on regarde le panneau arrière de la version 2 Go, on note tout de suite que le DisplayPort a disparu. Il n'y a plus quatre USB 3.0 mais un seul accompagné de deux USB 2.0. L'alimentation, elle, passe par un connecteur USB Type-C (5 V, 3A), ce qui est appréciable. Comme pour un Raspberry Pi, il n'est pas fourni dans le bundle.

Sur le PCB on retourne à un seul connecteur caméra CSI, mais on a bien les 12 broches pour les boutons/LED et l'UART. Tout est présent pour ceux qui voudraient utiliser l'ancien 8 broches comme alternative. Le PoE header permettant d'exposer la tension éventuellement récupérée depuis le port réseau n'est plus.

Le connecteur M.2 pour le Wi-Fi n'existe plus, NVIDIA précisant qu'un adaptateur Wi-Fi 5 (802.11ac) sera cette fois inclus. Attention, il s'agit d'une clé USB, ce qui rend d'autant moins compréhensible la réduction du nombre de ports USB 3.0 à l'arrière de la carte mère. Elle est livrée avec une rallonge.

Malheureusement, ces accessoires ne seront pas proposé dans tous les pays au départ (sans plus de précisions). Et quand ils seront absents, le connecteur PWM pour le ventilateur ne sera pas pré-installé.

NVIDIA Jetson Nano 2 GoNVIDIA Jetson Nano 2 Go

Autant dire qu'il faudra être attentif si ces éléments vous intéressent. Voici les références utilisées :

  • 945-13541-0000-000 : câble USB, adaptateur Wi-Fi fourni et connecteur de ventilateur pré-installé
  • 945-13541-0001-000 : pas de câble USB, d'adaptateur Wi-Fi ni de connecteur de ventilateur pré-installé

Nombre de ces allègements ne poseront pas de souci pour l'usage visé : un simple kit de développement. On peut y connecter un clavier/souris, un périphérique de stockage USB, un moniteur, profiter du micro-USB pour un accès headless, des 40 broches GPIO, etc. Si l'on veut plus, le modèle de 4 Go est là.

On regrette pour le moment surtout l'absence d'un second port USB 3.0 qui aurait rendu la migration du Wi-Fi vers un adaptateur USB moins problématique. Car il faudra parfois recourir à un hub.

Et après ?

Désormais plus abordable, permettant de toucher un public bien plus large quand ce nouveau kit à 59 dollars sera massivement disponible, la gamme Jetson va continuer d'évoluer. Tout d'abord avec l'arrivée du JetPack 4.5 attendu d'ici la fin de l'année et devant apporter le support de Docker 19.03 et des prochaines versions de CuDNN/TensoRT.

NVIDIA ne précise pas s'il passera (enfin) à Ubuntu 20.04 LTS en remplacement de l'actuelle version 18.04 LTS. Le travail d'adaptation est en cours, mais rien ne dit qu'il sera terminé à temps pour cette version. Le boot sur réseau ou USB était par contre dans les objectifs de cette version comme le support de VPI 1.0.

NVIDIA Jetson JetPack RoadmapNVIDIA Jetson JetPack Roadmap

Les nouvelles déclinaisons de la carte se feront néanmoins vers le haut de gamme avec un renouvellement de la Jetson Nano étant attendue pour l'année prochaine. Il faudra par contre patienter jusqu'à 2022 au moins pour un passage à des SoC intégrant un GPU Ampere dérivé d'Orin.

Pour NVIDIA, l'enjeu va désormais être de mettre le paquet sur le logiciel et la communauté, pour que sa carte fasse office de référence pour tous ceux qui veulent débuter dans le développement de solution exploitant l'IA « at the edge » et qui cherchent un produit accessible et simple à prendre en main.

NVIDIA Jetson RoadmapNVIDIA Jetson Roadmap

C'est sans doute pour cela que la société mise sur des parcours de formation en ligne et ses certifications Jetson AI. De quoi faire naître une nouvelle génération de makers biberonnés à l'IA et la robotique ? Nous verrons.

  • Introduction
  • Un kit de développement, deux éléments
  • Jetson Nano 4 Go : une révision B01 déjà retouchée
  • Jetson Nano 2 Go : alimentation USB Type-C et connectique allégée
  • Et après ?
S'abonner à partir de 3,75 €
5 commentaires
Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 07/10/20 à 09:14:22
#1

Ben moi je suis très intéressé , pour des usages rétrogaming & petit PC de bureau.
Je n'ai pas trop besoin de wifi (que j'évite sur des installations fixes) , et 2 ports USB 2.0 ne sont pas gênant pour des manettes ou clavier/souris. Reste l'USB 3.0 pour un disque ou SSD un peu rapide.

Aujourd'hui, les problèmes de t° du raspi 4 me rebutent (qui impliquent de perdre le coté passif), ainsi que le prix des versions 4 et 8go de ram.

L'une des questions que je me pose pour le jetson c'est la compatibilité en usage multimédia (cad décodage vidéo MPEG4, AV1, ... ) et la possibilité d'un mode passif sans ventilo (quitte à limiter la montée en fréquence CPU)

Une autre possibilité est d'aller chercher les processeurs dédié "AndroidTV" style S905, le vrai gros problème de ces processeurs étant le très faible support technique dans un contexte desktop ou kodi, ainsi bien sur que la volatilité des gammes & des intégrations.

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 07/10/20 à 12:54:28
#2

undefined

Pour faire simple : c'est une très mauvaise idée, le decoding vidéo risque de passer par le software.

En gros, il ne supporte que le H.265 & H.264 en hardware, et a priori très peu de bibliothèque de codecs autre que GStream (celle de NVidia) support le hardware. Tu risque surtout de passer par un decoding software sur le CPU.

Sinon, elle est faite pour être passive si tu laisse le gros radiateur ( il faut y aller comme un bourrin pour faire chauffer la carte ), c'est fait pour de l'embarqué et du prototypage, une ventilation est une contrainte (d'où le gros radiateur).

En conclusion, cette machine n'est vraiment pas destiné à cet usage, elle n'a pas été désignée pour ça. La gamme Jetson de NVidia est faite pour faire du réseau de neurone (de "l'IA") dans de l'embarqué. Le GPU dedans, c'est purement un processeur de calculs et uniquement fait pour ça.

Du coup, pour l'instant, la moins mauvaise des solutions selon moi reste le RPi+radiateur passif (tu trouve même des boitier fait pour).

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 07/10/20 à 13:07:39
#3

undefined

J'ai du mal à comprendre la question sur le passif. Le produit est passif et vendu comme tel. On peut ventiler, mais c'est plus par confort ou si on veut pousser le SoC constamment dans ses retranchements (voir le test qu'on a publié, le lien est dans l'article).

Pour la partie vidéo, eh bien... C'est une GeForce, gérée comme telle par les outils de lecture. Mais il faut surtout trouver de bons outils compilés avec ce support matériel en ARM64, le défi est surtout là. Quand on avait testé la Nano au départ les navigateurs n'étaient pas compatibles avec l'accélération matérielle (je n'ai pas regardé si ça a changé depuis).

undefined

Bof. Je sais que ce n'est pas l'opinion populaire mais les RPi (même 4) sont une plaie en desktop et ne permettent pas grand chose en multimédia. C'est cool pour lire du 1080p pas trop lourd, mais dès que ça monte en bitrate ça ne tient plus la route (après il y a des flux 4K à 20 Mb/s alors pourquoi pas).

Si on veut faire du multimédia il faut se tourner vers un produit fait pour ça. Ce n'est pas plus le cas du RPi que du Jetson Nano, même si on peut utiliser l'un comme l'autre pour ça à la marge.

Édité par David_L le 07/10/2020 à 13:08
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 07/10/20 à 14:33:47
#4

undefined

C'est pour ça que je dit que c'est la moins mauvaise des solutions. Je ne considère pas que ce soit une super solution.

Je pense que le minimum niveau budget pour un minimum de confort est à regardé au niveau des mini PC/NUC tout en un à base d'atom à moins de 150balles (on trouve des machine fanless Atom x5-Z8350/intel hd 400, 4Go de RAM, 64GoeMMC pour 130€). Et même là, il ne faudra pas non plus réver faire des miracles on ne dépassera pas un usage basique et il faudra sûrement taper sur du NUC plus cher, avec un CPU/iGPU plus récent (l'atom x5-Z8350 a déjà 4ans) et performant (il faudra taper dans du Celeron).

Ou sinon pour uniquement du multimédia, il y a la NVidia Shield qui semble encore bien tenir et profite des nombreux émulateurs disponibles sur Android et tout l'environnement logiciel d'Android.

Avatar de OB Abonné
Avatar de OBOB- 08/10/20 à 13:55:30
#5

undefined

Pour moi les NUC sont déjà trop overkill pour le cas d'usage que je veux (tant en taille qu'en prix).
C'est pour ça que je regarde plus les box AndroidTV qui, elles, arrivent à décoder des flux plus que correctement - même si c'est blindé de modules proprio & androidesques au points qu'il en devient compliqué de les utiliser en desktop (mais comme il existe des projets libres pour ça aussi, du coup j'en déduit que ça doit être possible. Pour l'instant j'ai des box en S912 et S905 en test).

j'avoue que vu le prix la jetson 2Go commencais à etre crédible pour moi mon cas d'usage.

Édité par OB le 08/10/2020 à 13:56

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact