Samsung Link Cell : un boîtier tout-en-un pour de la 5G (mmWave) à l’intérieur des bâtiments

Bientôt la 5G en remplacement du Wi-Fi ?
Samsung Link Cell : un boîtier tout-en-un pour de la 5G (mmWave) à l’intérieur des bâtiments

Pour simplifier le déploiement de la 5G dans la bande des fréquences millimétriques, Samsung propose son Link Cell. Il fonctionne exactement comme un point d’accès Wi-Fi, mais diffuse un réseau de téléphonie mobile de dernière génération à courte portée (mais gros débit).

Les enchères pour la 5G débuteront demain. Pour rappel, il ne s'agira que d'attribuer des blocs dans les bandes de fréquences de 3,5 GHz, actuellement utilisées par la THD Radio et le WiMAX. D'autres pays ont déjà sauté le pas et même attribué des blocs dans les 26/28 GHz (ondes millimétriques ou mmWave), y compris en Europe. En France il faudra encore patienter au moins plusieurs mois. Dans tous les cas, les constructeurs sont prêts.

Du côté des SoC pour terminaux mobiles, la 5G sur les fréquences millimétriques est généralement supportée, en plus de celle sous les 6 GHz. Rien de surprenant donc à ce que les équipementiers proposent leurs « small cells » pour un usage en intérieur, c’est-à-dire de petites cellules avec tout ce qu’il faut pour déployer un réseau.

Les fréquences millimétriques ont en effet l’avantage d’avoir de larges bandes de spectres disponibles, leur permettant ainsi d’écouler de grosses quantités de trafic, mais à courte portée. Contrairement aux fréquences actuellement utilisées pour la téléphonie mobile (de 700 à 2 600 MHz), elles ne pénètrent pas à l’intérieur des bâtiments. Elles sont donc destinées à des usages bien spécifiques, notamment en intérieur.

Les équipementiers se mettent aux small cells 5G

Link Cell Samsung

« Link Cell est l'un des premiers produits commerciaux disponibles dans le monde à fournir aux opérateurs de réseau mobile une petite cellule intérieure dans les ondes millimétriques » explique son concepteur, Samsung.

Verizon est son premier partenaire pour ce produit outre-Atlantique. Il permettra également à des entreprises de déployer des réseaux 5G privés si besoin. Il ne fonctionne par contre que dans les fréquences de 28 GHz. La France et surtout l’Europe ont fait le choix du 26 GHz, mais une adaptation ne devrait pas être trop complexe.

Le marché des 26 GHz est suffisamment grand pour intéresser rapidement les équipementiers nous expliquait récemment un fin connaisseur du secteur. Il reste néanmoins prudent : « il y aura potentiellement une petite différence sur le calendrier précis de disponibilité des équipements ».

Jusqu'à 1 Gb/s, en vue directe

Il peut agréger jusqu’à quatre bandes de 100 MHz chacune. Sur la question des performances, le fabricant se contente d’annoncer « un débit Gb/s ». La small cell intègre tout ce dont elle a besoin pour fonctionner – baseband, antennes et partie radio – dans un boîtier de 2,8 kg et de moins de 4 litres, « l'un des plus petits de l'industrie ».

Son installation est aussi simple qu’un point d’accès Wi-Fi : on le pose sur un mur ou au plafond, et le branche au réseau via un câble réseau (qui explique sans doute le niveau de débit évoqué). Rappelez-vous par contre que les ondes ne passent pas les murs (ni une personne), il faut donc avoir une « vue » directe pour que le smartphone puisse capter les ondes. Dans le cadre d’une entreprise par exemple, il faudra un Link Cell par bureau.

Le prix ou la disponibilité de ce produit n'ont pour le moment pas été évoqués.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact