Samsung : quatre capteurs ISOCELL avec des pixels de 0,7 μm, pour « réduire le bourrelet »

Une cure de minceur sans sport
Samsung : quatre capteurs ISOCELL avec des pixels de 0,7 μm, pour « réduire le bourrelet »

Le catalogue de capteurs pour smartphone de Samsung se renforce. Non pour exploser un peu plus les compteurs du côté de la définition, mais plutôt en réduisant la taille des capteurs en passant à des pixels de 0,7 μm. De nouvelles technologies sont annoncées pour l’occasion, notamment ISOCELL Plus et 2.0.

En septembre de l’année dernière, Samsung dévoilait son capteur ISOCELL Slim GH1 de 43,7 Mpixels, le premier « de l’industrie » à exploiter des pixels de 0,7 μm. Le fabricant déploie désormais cette solutions sur quatre autres références, d'une définition allant de 32 à 108 Mpixels.

Il explique qu'« une différence ne serait-ce que d’un 0,1μm par pixel peut avoir un impact significatif sur la taille globale du capteur et sur la hauteur du module photo », avec respectivement 15 et 10 % de moins. Cela permettrait ainsi de « réduire le bourrelet » que l’on trouve sur certains smartphones.

Voici Smart-ISO et ISOCELL Plus, ISOCELL 2.0 arrive

Afin de leur permettre de capter suffisamment de lumière, Samsung explique avoir intégré deux technologies maison, optimisée pour les modules avec des pixels de 0,7 μm : ISOCELL Plus et Smart-ISO. La première « capte la lumière reçue au moyen d’une structure de type "mur" autour du pixel, tandis que [la seconde] utilise intégralement la lumière entrante en ajustant intelligemment la sensibilité ISO ».

Une nouvelle technologie ISOCELL 2.0 sera également de la partie, mais nous n’avons quasiment pas de détails techniques pour le moment, si ce n’est qu’un nouveau procédé de fabrication entrera en jeu. Il faut donc se contenter des promesses : « [elle] améliore encore la structure murale entre les cellules, d’où une amélioration de la sensibilité allant jusqu’à 12 % par rapport à l’actuelle technologie ISOCELL Plus ».

Samsung ISOCELL 0.7 Plus

Capteur de 108 Mpxiels de 3e gen, d’autres de 32 à 64 Mpixels

Voici les quatre nouveaux capteurs annoncés cette semaine, avec des pixels de 0,7 μm :

  • ISOCELL HM2 : troisième génération avec une définition de 108 Mpixels, après les HMX et HM1 en 0,8 μm. Il est 15 % plus petit en 10 % moins haut, affirme le constructeur. Il profite d’une mise au point Super PD « à détection de phase plus rapide et plus efficace ». Comme c’était le cas du  HM1, il peut agréger les pixels par paquet de neuf – technologie Nanocell – et propose un « zoom 3x sans perte ».

  • ISOCELL GW3 : il prend la suite du GW2, toujours avec une définition de 64 Mpixels. La taille du capteur est « quasiment identique » à celle du modèle de 48 Mpixels avec des pixels de 0,8μm. Il propose quant à lui la technologie Tetracell (regroupement des pixels par paquet de quatre) et inclut « un système électronique de stabilisation d’image à gyroscope ».

  • ISOCELL GM5 : c’est un modèle « conçu pour les appareils photo télescopiques ou ultra grand-angle », avec une définition de 48 Mpixels. Il propose une fonction « HDR décalée » qui serait « plus rapide et plus économe en énergie ». Tetracell est de nouveau de la partie.

  • ISOCELL JD1 : il est présenté comme « le plus petit capteur d’image 32 Mpixels du marché », ce qui en ferait une solution parfaitement adaptée (selon Samsung) aux écrans avec une encoche ou aux smartphones disposant d’un mécanisme de « pop-up » à la demande. Lui aussi bénéficie du HDR décalé et du Tetracell.

Les capteurs ISOCELL HM2, GW3 et JD1 sont d’ores et déjà en production de masse, tandis que ce ne sera le cas qu’à la fin de l’année pour l’ISOCELL GM5. En attendant, des échantillons sont disponibles. Vous trouverez ci-dessous un résumé des caractéristiques techniques des différents modèles :

Samsung ISOCELL 0.7 Plus
30 commentaires
Avatar de Keizo Abonné
Avatar de KeizoKeizo- 21/09/20 à 06:57:00
#1

Des comparaisons avec des capteurs d'autres fabricants ?
Genre ceux de Sony par ex.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 21/09/20 à 07:51:48
#2

Je n'arrive pas à m'y faire, à ces résolutions délirantes pour des mobiles (alors que vu les usages, 8 à 12 MP sont déjà presque de trop), et à ces tailles ridicules de pixel sur ce genre de capteur, impactant la sensibilité et obligeant à du lissage et autres algorithmes (quand on regarde d'un peu près les photos prises, c'est bien visible) :-(

Avatar de regaber Abonné
Avatar de regaberregaber- 21/09/20 à 08:01:54
#3

Pendant ce temps, Google fait toujours des miracles avec un capteur Sony 12 MP de 2017

Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 21/09/20 à 08:02:59
#4

undefined

:D C'est parce que tu ne comprends pas le besoin irrépressible de faire des stories Insta en 4K 120 FPS qui seront lues et décodées sur des smarphones fullHD 60 FPS :fumer:

Et c'est sans compter sur les selfies duckface en 16K 150008000 qui seront compressées en jpeg 12801024 par le transfert.

On est vieux, s'tout.

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 21/09/20 à 08:46:22
#5

undefined

Le plus drôle c'est quand on te dit qu'il faut une belle qualité pour imprimer.

À ce moment tu expliques à la personne que pour un 10*15 classique avec une impression en 300 ppp... une image de 2 MP sera suffisante 😅

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 21/09/20 à 08:52:49
#6

undefined

Il me semble que ces capteurs ne fournisse pas une image en sortie de cette résolution, mais une image plus petite.

En y réfléchissant, j'ai en effet bien l'impression qu'augmenter la résolution au niveau du capteur permet de mieux distinguer ce qui est de l'ordre du bruit de ce qui est de l'ordre du signal. En gros, il y a moyen de mieux gérer le bruit (dû à un gros paquet de photon qui est venu par hasard frapper le capteur à cette endroit plus qu'un autre) que si il n'y avait qu'un pixel capteur par pixel image.

Après, oui, sur les smartphone, aujourd'hui, après ça, il y maintenant très souvent un énorme post-traitement par dessus, de plus ou moins bonne qualité.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 21/09/20 à 09:08:59
#7

undefined

Arf :-) .

undefined

Ben non, la physique est formelle : le rapport signal/bruit décroît fortement quand on diminue la taille des capteurs, et qu'en plus comme ici on est au niveau de la longueur d'onde du rayonnement capté
(c'est étonnant que ça marche encore, en principe il faut 1,5 à 2 fois la longueur d'onde j'avais lu).

Avatar de bast73 Abonné
Avatar de bast73bast73- 21/09/20 à 09:30:58
#8

Si j'ai bien compris, l'objectif actuellement c'est justement de multiplier la quantité de pixels pour derrière les regrouper et améliorer ainsi la qualité.

Après, perso, j'ai arrêté de regarder tous ces chiffres et tous ces tests. Et à tous ceux qui me demandent, je leurs dit simplement que n'importe quel smartphone haut de gamme donnera une bonne qualité d'image et que ça leurs suffira largement si ils achètent pas un reflex.

Toujours est-il que je trouve le paris de mettre plus de pixels et les regrouper intéressant. En face, Sony fait le contraire en gardant un nombre de pixels faible mais en améliorant leurs qualité. Sony mise sur la qualité de fabrication, Samsung mise sur "l'informatique".

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 21/09/20 à 10:14:11
#9

Sony sait faire des capteurs et le fait depuis longtemps, Samsung c'est de la grosse spec pour faire bander le nerd avec des zoom X100 et autres fonction jamais utilisé

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 21/09/20 à 10:14:44
#10

undefined

Certains disent ça mais ça ne peut pas fonctionner.
Il faudrait que je retrouve un PDF qui explique pourquoi. Il y a un bruit de fond de base dans tout capteur, déjà. Plus le capteur est petit, moins il capte de photons (et avec moins de "finesse" toutes choses égales par ailleurs), et plus d'un pixel à l'autre ça peut varier (de façon non maîtrisée). De toutes façons dès qu'on zoome un peu (et encore), on voit qu'une photo a été prise par un mobile.
Ce n'est pas par hasard que les reflex produisent de belles images et de belles couleurs avec des dégradés très fins, et que la peau est mieux rendue (faiblesse typique des mobiles).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 3

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact