Phison S12DC : un SSD QLC de 15,36 To dans un format de 2,5" (7 mm)

Dommage, il manque son prix…
Phison S12DC : un SSD QLC de 15,36 To dans un format de 2,5" (7 mm)
Crédits : Andrii Atanov/iStock

Phison vient de dévoiler un SSD 2,5" avec une capacité de 15,36 To, un record selon le fabricant. QLC oblige, il ne brille par contre pas par ses performances ou son endurance, mais pourrait se démarquer grâce à son tarif.

« La première solution au monde de SSD d'entreprise de 15,36 To en QLC » est signée Phison, qui utilise ici son contrôleur S12DC. Selon le fabricant, c’est le « SSD SATA QLC [quatre bits par cellule, ndlr] de 2,5" (7 mm) de 15,36 To avec la capacité la plus élevée au monde ».

Des mots choisis avec soin, car il existe déjà depuis des années des SSD de 2,5" avec une capacité plus importante. En 2016, Samsung annonçait par exemple son PM1643 de 30,72 To. Mais il exploitait alors des puces de flash NAND TLC (trois bits par cellule) et mesurait 14,8 mm d’épaisseur, deux fois plus que le nouveau modèle de Phison.

Interface S-ATA et endurance de 0,1 DWPD seulement

Samsung exploitait également une interface SAS 3.0 à 12 Gb/s Dual Port pour des débits allant jusqu’à 2 Go/s en lecture et en écriture, Phison se contente du S-ATA 6 Gb/s, et donc de performances bien plus limitées.

Il annonce ainsi 530 Mo/s et 90 000 IOPS en lecture pour 220 Mo/s et 10 000 IOPS en écriture. L’endurance n’est pas spécialement élevée non plus avec 0,1 DWPD (Disk Write Per Day) là où le PM1643 fait dix fois mieux. Merci à QLC. Ce produit se destinera, comme tous ceux de son genre, surtout à des usages en lecture (notamment du cache).

Les premiers exemplaires du S12DC QLC SSD ont été envoyés en août. Phison propose ensuite à ses partenaires de personnaliser les périphériques de stockage à leur nom, avec leur logo. Il en est de même pour le firmware, avec éventuellement des fonctionnalités supplémentaires suivant les besoins.

La garantie est de cinq ans. L'ensemble des caractéristiques techniques se trouve par là.

Phison S12DC QLC

Quid du tarif ?

Mais Phison ne donne pas le tarif et c’est bien dommage, car c’est surement sur ce point que le fabricant pourrait se démarquer. Il faudra donc attendre que les premiers modèles soient commercialisés pour le découvrir.

À titre de comparaison, le SSD PM1643 de 15,36 To de Samsung est vendu 4 500 euros environ, contre le double pour la version de 30,72 To. Pour le grand public, on trouve des SSD QLC S-ATA à partir de 900 euros pour 8 To

58 commentaires
Avatar de Nozalys Abonné
Avatar de NozalysNozalys- 11/09/20 à 08:50:03

Intéressant. Si on sait que QLC = lent, est-ce qu'on peut également dire que QLC = moins fiable dans le temps ?

Avatar de Ami-Kuns Abonné
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 11/09/20 à 08:53:32

Bon on va attendre que les pris soit raisonnable pour un particulier. :transpi:

Avatar de al_bebert INpactien
Avatar de al_bebertal_bebert- 11/09/20 à 08:58:18

pour les particuliers 900€ ^^

faut être cinglé ou avoir un besoin ultra précis pour claquer 900€ pour 8to non ?

Avatar de atchisson Abonné
Avatar de atchissonatchisson- 11/09/20 à 08:58:26

(quote:50122:Nozalys)
Intéressant. Si on sait que QLC = lent, est-ce qu'on peut également dire que QLC = moins fiable dans le temps ?

"QLC oblige, il ne brille par contre pas par ses performances ou son endurance, mais pourrait se démarquer grâce à son tarif."

0,1 DWPD c'est quand même très faible pour un disque "entreprise"
qu'est ce qui justifie une telle dénomination d'ailleurs ? son prix ? :D

Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 11/09/20 à 09:10:12

Le cache à 530Mo/s. Bof bof. Sans compter que pour gérer un cache de 15To, il faut combien de RAM pour se rappeler quoi est où?

Après, beaucoup de BDD sont légères en écriture; de nouveaux moteurs se profilent pour éviter de reconstruire des index et autre; les SSD en RAID pourront à terme permettre des BDD avec des perfs suffisante sans trop de RAM je pense, et sans risquer de pourrir le SSD avec des écritures indûes.

Mais pour le moment, des SSD QLC, je ne les mettrais pas trop dans un SAN...

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 11/09/20 à 09:19:51

(quote:50131:brice.wernet)
Le cache à 530Mo/s. Bof bof.

Ce n'est pas trop le genre de produit que tu mets seul dans un PC grand public ;)

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 11/09/20 à 10:16:06

" Selon le fabricant, c’est le « SSD SATA QLC [quatre bits par cellule, ndlr] de 2,5" (7 mm) de 15,36 To avec la capacité la plus élevée au monde ». "

C'est assez particulier comme formulation. Il existerait donc d'autres SSD SATA QLC de 2.5" de 15.36 To, mais avec une capacité moins élevée?
A force de bullshit marketing, on finit par dire n'importe quoi...

Avatar de john san Abonné
Avatar de john sanjohn san- 11/09/20 à 10:32:52

Donc le SSD de Phison est 2 fois moins épais que le Samsung pour... 2 fois moins d'espace de stockage... c'est donc la même densité, rien de quoi fanfaroner, si?

Avatar de DayWalker Abonné
Avatar de DayWalkerDayWalker- 11/09/20 à 11:26:12

Ce n'est pas comme cache mais pour les documents que je me servirais de ce genre de SSD.

Avatar de Ailothaen Abonné
Avatar de AilothaenAilothaen- 11/09/20 à 11:47:59

(quote:50122:Nozalys)
Intéressant. Si on sait que QLC = lent, est-ce qu'on peut également dire que QLC = moins fiable dans le temps ?

Par définition : QLC (4 bits sur une cellule) < TLC (3) < MLC (2) < SLC (1)
L'idée étant qu'une cellule sur une TLC sera donc sollicitée beaucoup plus que sur un MLC ou un SLC.

La plupart des SSD grand-public qu'on trouve aujourd'hui sont des TLC (voire des QLC qui commencent à arriver), les MLC sont rares et les SLC sont devenus quasiment introuvables (à part pour du matériel pro où ils doivent sûrement exister)

Mais bon, même si l'endurance est moins bonne dans le temps, tout est relatif.
Il me semble qu'une cellule TLC, c'est de l'ordre de 1000 écritures avant que ça commence à avoir des défauts (corrigez-moi si je me trompe). Du coup, si on a un SSD de 500 Go, on aura le temps d'écrire 500 To. Pour un particulier c'est large ^^

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact