DSM 7.0 de Synology disponible en preview : comment l'installer, les nouveautés

La continuité dans le changement
DSM 7.0 de Synology disponible en preview : comment l'installer, les nouveautés

Cela fait près de deux ans que l'on attendait la nouvelle version majeure de l'interface des NAS de Synology. Elle est désormais disponible en Preview pour certains modèles. Nous l'avons installé afin de voir ce qu'elle apportait dans la pratique.

Synology vient de passer deux années difficiles. En plein tournant stratégique, s'occupant de plus en plus du marché « Pro » et de son offre haut de gamme, le constructeur a subi les assauts de la concurrence, surtout QNAP : évolutions multiples de QTS, intégration de ZFS, version « Cloud », CPU AMD, généralisation du multi-Gig, etc.

Pendant ce temps, le leader du secteur n'avait que des évolutions mineures au programme. Et concernant son interface DSM, qui reste son principal atout, la version 7.0 a tardé à sortir de terre. La version 6.0 a pour rappel été finalisée fin 2016, avec deux séries d'évolutions depuis : la 6.1 (février 2017) puis la 6.2 (mai 2018).

On est donc bien loin du cycle d'une version majeure tous les deux ans qui régnait avant cela. DSM 7.0 a été présentée fin 2018, étant alors attendue pour début 2019. Depuis, retards et silences se sont accumulés. Aujourd'hui, ce cycle prend fin, la société ayant annoncé l'ouverture de la phase de test public.

Synology DSM 7.0

Il s'agit du début d'un cycle devant mener ensuite aux versions bêta, release candidate puis finale. Ce qui devrait prendre plusieurs mois. Dans vos commentaires, vous avez été nombreux à nous dire que vous hésitiez à tester DSM 7.0 en l'état. Pas de problème « we've got you covered » comme on dit.

Nous l'avons installé sur un DS3018xs que la marque nous a prêté afin de voir comment se passe la phase de migration et ce qu'apporte pour le moment DSM 7.0, tant dans son interface que dans ses applications.

Compatibilité et installation de DSM 7.0

Commençons par un rappel : il n'est pas recommandé d'essayer une version non finale de DSM sur un NAS contenant des données importantes. Des tas de choses peuvent mal se passer et en cas de problème, vous n'aurez aucun recours. Faites-le donc sur un NAS secondaire ou après avoir sauvegardé vos fichiers.

Ensuite se pose la question de la compatibilité de DSM 7.0 avec votre NAS. Bonne nouvelle, elle est assez large. De nombreux modèles sont supportés, dès la série 2013. Voici la liste complète :

  • Série 2013 : RS3413xs+, RS10613xs+, DS2413+, DS1813+, DS1513+, DS713+, DS213j
  • Série 2014 : RS3614xs+, RS3614RPxs, RS3614xs, RS2414RP+, RS2414+, RS814RP+, RS814+, RS814, RS214, DS414slim, DS414, DS414j, DS214+, DS214play, DS214, DS214se, DS114
  • Série 2015 : RC18015xs+, DS3615xs, DS2415+, DS2015xs, DS1815+, DS1515+, DS1515, RS815RP+, RS815+, RS815, DS415+, DS415play, DS715, DS215+, DS215j, DS115, DS115j
  • Série 2016 : RS18016xs+, RS2416RP+, RS2416+, RS816, DS916+, DS716+II, DS716+, DS416play, DS416slim, DS416, DS416j, DS216+II, DS216+, DS216play, DS216, DS216j, DS216se, DS116
  • Série 2017 : FS3017, FS2017, RS18017xs+, RS4017xs+, RS3617xs+, RS3617RPxs, RS3617xs, RS217, DS3617xs, DS1817+, DS1817, DS1517+, DS1517
  • Série 2018 : FS1018, RS2818RP+, RS3618xs, RS2418RP+, RS2418+, RS818RP+, RS818+, DS3018xs, DS1618+, DS918+, DS418play, DS418, DS418j, DS718+, DS218+, DS218play, DS218, DS218j, DS118
  • Série 2019 : RS1619xs+, RS1219+, RS819, DS2419+, DS1819+, DS1019+, DS419slim, DS119j
  • Série 2020 : RS820RP+, RS820+, DS620slim, DS420j, DS120j
  • Gamme FS : FS3400, FS3017, FS2017, FS1018
  • Gamme SA : SA3400
  • Autres : VirtualDSM

Attention, certains ne peuvent pas encore rejoindre la Preview pour le moment, leur support étant prévu plus tard : FS6400, FS3600, SA3600, SA3200D, RC18015xs+, DS1520+, DS920+, DS720+, DS420+, DS220+ et DS220j.

Pour accéder à la préversion, vous devez disposer d'un compte Synology et vous connecter ici. L'accès semble pour le moment réservé à ceux qui s'étaient précédemment inscrits en janvier dernier. C'est ce qui était prévu. Vous trouverez un moteur de recherche listant les modèles liés à votre compte et ceux pouvant recevoir DSM 7.0.

Sélectionnez celui que vous voulez mettre à jour, la page de téléchargement de l'OS et de ses paquets s'affichera alors. Vous trouverez les liens individuels et notes de version. Nous avons copié celles de DSM 7.0 par ici. Synology précise que la mise à jour doit se faire depuis la version 6.2. Le fichier PAT téléchargé pèse 317 Mo.

  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview

Notez certains points importants : les périphériques USB ne sont plus supportés et ne seront pas reconnus après la mise à jour. Pas plus que la création de caches SSD sur des LUNs (stockage de type bloc). Les existants continueront néanmoins de fonctionner. Docker DSM est incompatible avec DSM 7.0. Python 3 est désormais partie intégrante du système, plusieurs services DDNS ont été supprimés. Si votre profil SSL/TLS était moderne, il passera sur intermédiaire pour des questions de compatibilité. Vous pouvez bien entendu modifier ce paramètre ensuite.

Une fois le fichier PAT récupéré connectez-vous à votre NAS et rendez-vous dans le Panneau de configuration. Ici, optez pour la procédure de mise à jour manuelle. Indiquez l'emplacement de la mise à jour, validez, suivez les instructions... patientez. Dans notre cas, la procédure de migration de l'OS et des paquets a nécessité 8 minutes.

Avant de confirmer, un avertissement affichera certaines informations comme les paquets Synology temporairement désactivés car devant être adaptés à DSM 7.0, Active Backup for Business dans notre cas. On y apprend aussi que « WebDAV Server ne prend plus en charge Calendar et DS File [...] Si vous êtes connecté à DS File via le port WebDAV, assurez-vous de basculer vers le port DSM à la place ». Une page d'aide est disponible ici.

Enfin, sachez que les paquets fournis par les tiers ne sont pas exploitables dans DSM 7.0 pour le moment.

Nouveau look, meilleures performances, mais pas que

Une fois l'installation finalisée, on arrive sur le nouvel écran d'accueil. Il vous demande votre nom d'utilisateur, le mot de passe vient à l'écran suivant. Un fonctionnement en deux étapes qui semble moins pratique, surtout pour ceux qui utilisent un gestionnaire de mots de passe, mais cela évoluera peut-être avec le temps.

Synology DSM 7.0 PreviewSynology DSM 7.0 Preview

La page d'accueil est globalement inchangée, mais à y regarder de plus près on note les améliorations graphiques. Synology nous a par le passé dit avoir revu toute la couche technique de son application web pour la rendre plus légère et réactive. Nous verrons à l'usage. Pour le moment, on remarque surtout le code couleur modifié, les icônes et les effets plus modernes. L'ensemble est globalement agréable sans être bouleversant.

Du côté des applications, c'est un peu la même chose. On retrouve en général la même expérience mais avec une touche plus agréable à l'œil. L'un des mots clés de l'éditeur pour cette nouvelle version était de « consolider ». Comprendre que certains éléments un peu éclatés ici ou là ont été réunifiés, placés sous des noms plus clairs.

C'est le cas d'iSCSI manager qui devient SAN Manager, intégrant la gestion des LUN, cibles iSCSI, du Fibre Channel, de leurs instantanées, mais peut aussi faire office d'hôte capable de se connecter à des initiateurs. Ce n'était pas le cas auparavant, contrairement à QNAP. Certains assistants apparaissent ici ou là, par exemple pour vous inciter à installer l'application de gestion Storage Console sur votre PC. Des évolutions bienvenues.

On sent d'ailleurs une volonté de Synology de rendre certaines étapes plus simples, avec une refonte dans la phase d'on-boarding (après la première installation). Si Python 3 a été intégré, le service de fichiers SMB est désormais vu comme un paquet pouvant être mis à jour individuellement. Une modularité permettant sans doute de faciliter les choses en cas de découverte d'une faille de sécurité. Le serveur DHCP devient pour sa part une application.

  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview
  • Synology DSM 7.0 Preview

Le gestionnaire des disques se veut aussi plus clair, mieux adapté aux solutions intégrant du cache avec des éléments d'interface cliquable représentant les disques. Western Digital Device Analytics (WDDA) est également de la partie. La réparation du RAID est possible automatiquement, les performances en RAID 6 améliorées, même en mode dégradé (jusqu'à 70/80 %). Même chose pour Btrfs.

Notez que le noyau Linux est une version 4.4, qui n'a rien de très récent. Les applications intégrées ont aussi été mises à jour, comme OpenSSL (1.1.1g) qui n'a pas montré d'évolution de ses performances lors de nos tests.

Quelques rares nouveautés, dont ActiveInsight

Le gros des paramètres continue de passer par le Panneau de configuration qui est encore un organe assez central de DSM. Malgré la modularisation de certains éléments, leurs paramètres restent gérés depuis cette application. On y trouve aussi la gestion du compte Synology devenir un lieu où plus de choses se passeront désormais.

Par exemple la mise en place du service ActiveInsight et l'autorisation du relevé d'informations. Pour rappel, il s'agit d'un nouveau panneau de gestion global pour vos NAS, accessible gratuitement mais qui proposera des services payants. Il s'agit pour le moment de l'une des rares nouveautés complètes de DSM 7.0.

Synology DSM 7.0 Preview ActiveInsightSynology DSM 7.0 Preview ActiveInsight

Il y a bien Synology Photos, devant réconcilier l'ancienne application avec Moments pour éviter là encore d'avoir deux services pour la même chose. Ou Hybrid Share qui est l'une de nos déceptions stratégiques de la société. En effet, l'outil propose un accès hybride entre votre NAS et un service de Cloud... mais le limite à sa propre solution C2. Là où QNAP a ouvert son Hybrid Mount à toute une galaxie de solutions tierces.

Nous aurons de toute façon l'occasion de reparler de ces applications plus en détail pendant toute la phase de test de DSM 7.0, mais aussi de suivre leur évolution. N'hésitez d'ailleurs pas à nous poser vos questions en commentaires. Nous y répondrons au fil de l'évolution de ce dossier.

  • Introduction
  • Compatibilité et installation de DSM 7.0
  • Nouveau look, meilleures performances, mais pas que
  • Quelques rares nouveautés, dont ActiveInsight
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact