Les disques durs « 5400 RPM class » de Western Digital peuvent être à 7 200 tpm

#RPMgate
Les disques durs « 5400 RPM class » de Western Digital peuvent être à 7 200 tpmCrédits : slobo/iStock

Pour un disque dur, l'unité « rpm » indique (en anglais) la vitesse de rotation des plateaux en tours par minute. Tout du moins, c'est ce que l'on pensait. Car ce n’est pas toujours le cas chez Western Digital. Des HDD présentés comme « 5400 RPM class » peuvent en réalité tourner à une vitesse plus élevée.

En avril, Western Digital nous confirmait que certains de ses disques durs Red pour NAS étaient en SMR (Shingled Magnetic Recording) sans forcément être présentés comme tels. Ce, alors qu'il y a des conséquences, notamment sur les performances en écriture. Une histoire qui avait fait couler beaucoup d’encre.

Face à la grogne et a l’incompréhension de certains, le fabricant a fini par changer d'approche. Il a dans un premier temps clarifié la situation, puis ajouté une précision sur sa boutique en ligne et finalement lancé une gamme « Red Plus » pour différencier SMR et CMR. Les Red sont en SMR, les Red Plus et Pro en CMR.

Du SMR gate au RPM gate

Aujourd'hui, il se retrouve mêlé à une sombre affaire de caractéristiques mensongères : certains modèles vendus comme fonctionnant à 5 400 tpm sont en fait des modèles à 7 200 tpm… ce qui n’est pas sans incidence sur le niveau de bruit et la consommation. L’affaire est récemment (re)sortie sur Reddit, confirmée par Ars Technica.

Le fabricant explique sans sourciller que, « pour certains produits, [il] a publié pendant de nombreuses années la vitesse de rotation sous la forme d’une "class" ou d'une "performance class" » plutôt que la vitesse réelle. C’est encore le cas sur les Red et Red Plus par exemple. Il reconnait parfois « affiner » les caractéristiques de certaines gammes pour « créer plusieurs variantes et répondre aux différents besoins du marché ou des applications ».

On comprend entre les lignes qu’il se laisse une marge de manœuvre pour des ajustements au niveau de la fiche technique, en réutilisant un même produit pour viser différents marchés. Une pratique inacceptable.

Des conséquences sur la consommation (et le bruit ?)

On relève en effet d’importants écarts entre un Barracuda de 8 To de Seagate et un Red Plus de la même capacité. Le premier est à 5 400 tpm, le second est de type « 5400 RPM Class ». La consommation en lecture écriture passe de 5,3 à 8,8 watts, celle au repos de 3,4 à 5,3 watts. Le niveau de bruit n’est pas indiqué sur le Barracuda de 8 To.

  • WD Red Barracuda Gold
  • WD Red Barracuda Gold
  • WD Red Barracuda Gold

Notez qu’il existe aussi des « 7200 RPM class », avec la série Gold. La consommation du modèle de 8 To (8,8 watts en lecture/écriture et 7,4 watts au repos) est proche de celle du Red Plus de 8 To estampillé « 5400 RPM class ».

Le niveau de bruit n’est par contre pas du tout le même : de 27 dB(A) au repos et 29 dB(A) en utilisation sur le Red Plus, on passe à 29 et 36 dB(A) sur le Gold. Reste maintenant à connaitre la vitesse de rotation exacte de ce disque dur pensé pour les entreprises avec de « lourdes charges de travail ».

Si WD vous trompe, c'est dans votre intérêt

Pour Western Digital, ce tour de passe-passe serait « bénéfique ». Comment ? Grâce à lui « nous sommes en mesure de tirer parti de nos économies d'échelle et de transmettre ces économies à nos clients ». Plus c'est gros, plus ça passe ? Des associations de consommateurs pourraient plutôt comprendre que cela lui permet d'apparaître moins cher, et donc plus compétitif, que des concurrents qui ne tromperaient pas le consommateur.

La société affirme par contre que les autres détails techniques de ses produits comme la consommation, le niveau de bruit et les taux de transfert « sont testés pour répondre aux caractéristiques indiquées sur la fiche technique du produit et la documentation marketing » et correspondraient bien à la réalité.

Vu son passif en la matière, ses clients pourraient être tentés d'en douter. Car cela commence à faire beaucoup d’approximations ou d’oublis. Il serait temps que le fabricant se penche sérieusement sur ses pratiques et la façon dont il informe ses clients. Surtout quand cela a une incidence, y compris pour un usage grand public.

  • Introduction
  • Du SMR gate au RPM gate
  • Des conséquences sur la consommation (et le bruit ?)
  • Si WD vous trompe, c'est dans votre intérêt
S'abonner à partir de 3,75 €
83 commentaires
Avatar de Jungledede Abonné
Avatar de JunglededeJungledede- 08/09/20 à 06:47:23
#1

Oups, I dit it again 🎶
Et pour la conso / bruit gate a venir, please baby give me one more time 🎶

Ils ont honte de rien.. C'est Mr Sylvestre le directeur produit ou quoi ? :/

Avatar de Commentaire_supprime Abonné
Avatar de Commentaire_supprimeCommentaire_supprime- 08/09/20 à 07:13:25
#2

Franchement culotté... C'est vrai que le grand public s'en fiche passablement, mais des professionnels qui doivent monter des baies de serveur avec des contraintes fortes au niveau de la consommation, entre autres pour des questions de refroidissement, ils ont de quoi l'avoir amère.

Leurs produits sont bons, pourquoi se livrer bêtement à de telles chicaneries sur leurs caractéristiques ?

Avatar de Salamandar Abonné
Avatar de SalamandarSalamandar- 08/09/20 à 07:34:19
#3

Hop, une seconde raison de boycotter WD. Dommage, leurs produits sont bons (même si un peu chers).
Mais comme souvent, ce n'est pas aux ingénieurs à qui il faut reprocher ces décisions mais aux marketeux qui ne comprennent rien aux produits.

Avatar de damaki Abonné
Avatar de damakidamaki- 08/09/20 à 07:35:33
#4

undefined

Ou des contraintes techniques de vibrations. C'est maintenant qu'il y a moins de concurrence que jamais dans le domaine des disques durs, que bizarrement on voit apparaître répétitivement des comportement de tromperie chez les fabricants.

Avatar de ma2thias Abonné
Avatar de ma2thiasma2thias- 08/09/20 à 07:36:27
#5

En regardant la fiche de specs des WD Red Plus et des WD Gold je viens de m’apercevoir que la consommation des disques augmente avec la capacité et atteint son pic à 10To, et ensuite diminue sur les capacités supérieures.
Qui a l’explication ?

Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 08/09/20 à 07:55:36
#6

undefined

Le remplissage est à l'hélium, en tout cas pour les golds.

undefined

Pour vendre le stock. Peut être qu'ils se sont dit que ça ne ferait chier personne d'avoir un disque meilleur qu'escompté? Surtout pour 2W dans des gammes pas dédiées aux datacenters?

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 08/09/20 à 07:55:56
#7

undefined

undefined

undefined

undefined

Franchement, vous me sciez tous, là. Je suis sérieux.
Pour une fois qu'un fabricant offre une fonction d'habitude plus chère et plus performante, mais sans l'afficher clairement, vous vous plaignez comme si c'était un scandale.
En tous cas, dans le temps, les disques 7200 étaient nettement plus chers que les 5400, vu la différence de performance, tant en débit qu'en temps d'accès.

Toutes les autres informations (comme la consommation) étant renseignées correctement par le fabricant, où est le souci ? (à part le bruit dans le cas où un particulier achète ça comme simple disque, mais en général quand on veut du silence on regarde les specs, ou bien les tests, ce qui est mon cas).

Commentaire de OlivierJ supprimé le 08/09/20 à 08:15:00 : Doublon

Avatar de Arcy Abonné
Avatar de ArcyArcy- 08/09/20 à 08:03:30
#9

undefined

Parce que ça reste de la tromperie.
La fiche-produit doit refléter les fonctions et caractéristiques réels du produit, sans "cadeau" du fabricant.

Si aujourd'hui on tolère que WD nous fasse un "petit cadeau d'une fonctionnalité onéreuse", demain on dira oui aussi au premier fabricant qui retirera une fonction "pour notre bien".

Et s'il commence a y avoir un mensonge (qu'il soit bénéfique ou non pour le client), il y a aussi une perte de confiance / une remise en question.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 08/09/20 à 08:15:46
#10

undefined

Tout ton commentaire est une plaisanterie, je suppose.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 9

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact