TGV Connect : du Wi-Fi gratuit sur la ligne Paris-Lyon, 80 % des voyageurs TGV d'ici fin 2017

Le diable se cache dans les détails
Réseau 4 min
TGV Connect : du Wi-Fi gratuit sur la ligne Paris-Lyon, 80 % des voyageurs TGV d'ici fin 2017
Crédits : Enzojz/iStock

Le Wi-Fi gratuit dans les TGV est enfin là. La ligne Paris-Lyon sera la première à en profiter (dès le 15 décembre) et le déploiement se fera ensuite progressivement sur l'année 2017. Il reste par contre des questions en suspens, notamment sur les conditions d'utilisation du service.

Après avoir équipé ses gares avec du Wi-Fi gratuit contre de la publicité, la SNCF s'attaque à ses TGV. Il s'agit d'un chantier d'envergure annoncé en février de l'année dernière, puis confirmé par Guillaume Pepy quelques mois plus tard... avant que Barbara Dalibard, directrice générale Voyageurs à la SNCF, ne revienne sur le devant de la scène pour parler finalement de début 2017.

En avril de cette année, encore un changement : « le calendrier du Wi-Fi dans le TGV, ça va commencer dans quelques semaines ou quelques mois et ça s'achèvera à la fin 2017 » expliquait alors le président de la SNCF lors d'une conférence sur la transformation numérique de sa société (voir notre compte rendu). Dans ce flou artistique, des informations précises viennent enfin d'être dévoilées.

TGV : du Wi-Fi dès après-demain, pour 80 % des voyageurs fin 2017

À partir du 15 décembre, 19 rames de trains à grande vitesse proposeront un service de Wi-Fi gratuit sur la ligne Paris-Lyon : TGV Connect. Le groupe ajoute que durant le premier semestre 2017, il « sera déployé progressivement sur les autres lignes TGV : Bordeaux, Lille, Strasbourg, Rennes, Marseille ». D'ici fin 2017, la SNCF espère ainsi proposer du Wi-Fi à 80 % de ses voyageurs TGV, avec pas moins de 300 rames équipées. 

Niveau technique, le Wi-Fi dans le TGV utilise des antennes 4G installées le long des voies : une tous les 3 km en moyenne sur les portions à très grande vitesse (300 km/h environ). Sur la ligne Paris-Lyon, elles sont au nombre de 103. Les modems/routeurs installés dans les voitures captent le signal 4G et proposent du Wi-Fi aux voyageurs, en changeant très souvent d'antennes 4G... Un peu comme le ferait un smartphone avec le partage de la connexion activé, le trajet Paris-Lyon étant déjà couvert par Orange par exemple.

SNCF Wi-Fi TGV

Du Wi-Fi gratuit, mais limité

Le Wi-Fi sera accessible gratuitement aux voyageurs munis d'un titre de transport. Pour s'identifier, il faut se connecter au réseau dont le SSID est « _TGV_CONNECT » et s'identifier avec les six lettres de la référence de votre voyage et votre nom.

L'accès n'est pas illimité, loin de là même. Le communiqué de la SNCF reste assez évasif et précise simplement que « sur un voyage entre Lyon et Paris, le service permet, par exemple, de passer plus d'une heure sur les réseaux sociaux ou d'envoyer 60 mails accompagnés de pièces jointes », le tout pour un trajet qui dure 2h. Il est également précisé que « pour les consommations très gourmandes, votre connexion sera ralentie, voire limitée sur certaines portions du voyage ».

D'après les photos publiées sur l'un des comptes Twitter de la SNCF, il semblerait que les clients soient pour le moment limités à 1 Go maximum de data par voyage :

Entre 200 et 1024 Mo de data, pas de téléchargement d'applications ?

D'après certains de nos confrères qui ont effectué un déplacement avec la SNCF afin de tester le service ce matin, les restrictions sont encore plus importantes que cela. Grégoire Martinez d'Europe 1 indique ainsi que les 1024 Mo et le streaming vidéo ne sont disponibles que pour les clients en 1re classe, les autres devant se contenter de 200 Mo à 500 Mo. Il ajoute que les téléchargements d'applications sont bloqués.

De notre côté, nous avons contacté le service presse de la SNCF afin d'avoir de plus informations sur le sujet. Nous mettrons cette actualité à jour en conséquence. 

Quoi qu'il en soit, TGV Connect propose également une carte permettant de visualiser la position du TGV en temps réel et d'anticiper les zones où la couverture 4G, et donc Wi-Fi, sera moins bonne. Vous pouvez également passer commande à la voiture restaurant avant d'aller la retirer. D'autres services de la SNCF comme IDCab sont également disponibles.

On imagine assez facilement que la SNCF pourra enrichir son portail avec de nouveaux services (payants) à l'avenir. Pour le moment, pas un mot sur la possibilité d'acheter de la data supplémentaire pour continuer à surfer depuis le TGV. Là encore, nous tenterons d'en savoir davantage.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

70 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 13/12/16 à 16:35:54

et si on se met un VPN, on fait bien ce qu'on veut non ?

Avatar de indyiv INpactien
Avatar de indyivindyiv- 13/12/16 à 16:36:29

En même temps avec un pays champion du monde en termes de coût de l'abonnement 4G, l'intérêt est extrêmement limité ...

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 13/12/16 à 16:36:35

J'y pensais justement.  

Avatar de Haken Trigger Abonné
Avatar de Haken TriggerHaken Trigger- 13/12/16 à 16:37:26

C'est dommage qu'ils fournissent trop peu de détails sur les limitations d'un projet que beaucoup attendent depuis longtemps : Internet dans les TGV ! D'ailleurs, une personne sur Twitter (je ne trouve plus les tweets) a fait état d'un débit descendant de 10 Mbits/s et d'un ping de 250-300ms (test fait sur SpeedTest mobile). Désolé mais LoL et OW en TGV ce sera pas possible 

Avatar de indyiv INpactien
Avatar de indyivindyiv- 13/12/16 à 16:40:29

Pour prendre souvent le TGV, avec l abonnement Free Mobile je garde une bonne connexion sur la plupart des trajets, rien à dire

Avatar de picatrix INpactien
Avatar de picatrixpicatrix- 13/12/16 à 16:48:39

Donc voilà les agriculteurs ne pourront plus se plaindre de ne pas être connectés au net.
 
Il faudra juste que les vaches qui regardent passer les trains aient des antennes wifi sur les cornes pour que pendant la durée de passage du train l'agriculteur puisse se connecter.
Et gratuitement en plus en échange de la publicité.
 
Bon il y aura toujours de râleurs qui vont dire que la connexion ne dure que quelques secondes. Mais au moins ils ne pourront pas dire qu'ils n'ont pas accès à internet. Pas longtemps oui, mais accès.

Avatar de ColinMaudry Abonné
Avatar de ColinMaudryColinMaudry- 13/12/16 à 16:51:02

Le problème c'est qu'avec ton mobile, en TGV, le changement d'antenne est très rapide et affecte le signale. Le système mis en place par la SNCF met en place des relais sur certains pylônes.

Et personnellement, sur le Paris-Rennes, j'ai que 50% de couverture 3G (chez Free). Je n'ai quasiment de la 4G qu'à l'arrêt (Le Mans, Laval).

Édité par ColinMaudry le 13/12/2016 à 16:52
Avatar de TiTan91 INpactien
Avatar de TiTan91TiTan91- 13/12/16 à 16:51:12

Tiens j'aurai ptet l'occasion de tester, je prend le tgv pour lyon pour le nouvel an :)

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 13/12/16 à 16:52:52

Même pensée mais avec Orbot :)

Avatar de John Shaft Abonné
Avatar de John ShaftJohn Shaft- 13/12/16 à 16:54:13

Oui dans ces eaux là sur ce trajet auquel il faut rajouter : les coupures de connexion (tunnels et le vide de certaines portions du trajet) et le débit anémique

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact