Avec son Ryzen 9 3900XT, AMD continue de mettre la pâtée à Intel

Quand 12 = 16
Avec son Ryzen 9 3900XT, AMD continue de mettre la pâtée à Intel

AMD met aujourd'hui en vente ses processeurs « Matisse Refresh », que l'on peut distinguer avec un XT à la fin de leur référence et quelques centaines de MHz de plus. Trois modèles sont concernés : 3600XT, 3800XT, 3900XT. Le 3950X n'a en effet pas pu profiter du même traitement. 

Depuis le lancement de l'année dernière, AMD et TSMC ont peaufiné la finesse de gravure en 7 nm, permettant au constructeur de pousser un peu plus loin ses fréquences et de les tenir un peu plus longtemps. Le résultat : une amélioration des performances pouvant atteindre 4 à 5 % lorsque peu de cœurs sont utilisés.

Ce, sans augmentation significative de la consommation ou du TDP :

Ryzen XT SlidesRyzen XT Slides

Les caractéristiques de la puce ne changent pas : chaque die (CCD) dispose de 3,9 milliards de transistors dans 74 mm² contre 2,09  milliards pour l'IO die de 125 mm² en 12 nm (de chez Global Foundries). Mais l'entreprise insiste : ses transistors ont bien été physiquement améliorés, expliquant les gains annoncés.

On note un choix intéressant de la part d'AMD : ne plus intégrer de ventirad avec ses modèles haut de gamme, les 3800XT et 3900XT, comme Intel le fait avec ses modèles débloqués de série « K ». Des trois processeurs annoncés aujourd'hui, seul le 3600XT en intègre un dans son bundle, le Wraith Spire.

Une stratégie adoptée pour certains modèles Zen 1, abandonnée avec Zen 2 à une exception près : le Ryzen 9 3950X à 16 cœurs. Et c'est plutôt une bonne chose, tant le Wraith Max n'était pas taillé pour de tels CPU, dont le TDP atteint 105 watts. Cela permet à AMD de réduire ses coûts et la taille de son packaging (encore bien trop gros alors qu'il ne contient qu'un processeur), mais surtout cela permet d'éviter une déception et des nuisances sonores à l'utilisateur.

Une liste de ventirads et autres systèmes de watercooling compatibles est disponible sur le site d'AMD, qui utilise un Noctua NH-D15S pour ses propres tests. Un choix d'autant plus important que le choix du ventirad conditionne la capacité du processeur a bien grimper à sa fréquence maximale.

Prenez donc garde à ne pas lésiner sur le choix de votre modèle et à l'installer correctement, avec un bon étalement de la pâte thermique... et à vérifier ses températures de fonctionnement.

Des prix en hausse, un jeu offert

Ne pensez par contre pas que ce choix d'AMD vous permettra de faire des économies. Voici en effet les tarifs publics annoncés par le constructeur : 

  • Ryzen 5 3600XT : 271,90 euros
  • Ryzen 7 3800XT : 435,90 euros
  • Ryzen 9 3900XT : 544,90 euros

Pour rappel, on trouve actuellement les modèles non XT entre 245 euros et 480 euros au moins cher. Dans les deux premiers cas, la hausse reste légère, sauf à prendre en compte le surcoût du ventirad. Dans le second, on s'approche tout de même des 14 % ! Il faudra vérifier si ces écarts sont plus ou moins élevés dans la pratique.

Pour le moment, les tarifs sont bien plus élevés qu'annoncé comme le 3900XT qui se trouve entre 580 euros et 640 euros. Notez qu'un jeu est désormais offert dès le 3700X : Assassin's Creed Valhalla.

Ryzen 9 3900XT : ça marche sur une carte mère A320 ?

Comme à chaque lancement d'AMD, il faut faire un point sur la compatibilité. Ces processeurs étant sur socket AM4, ils sont potentiellement compatibles avec l'ensemble des cartes mères le proposant.

Dans la pratique, le constructeur recommande plutôt celles à base de chipsets de série 500, plus chères mais seules à profiter des dernières fonctionnalités. Cela ne concerne pour le moment que les B550 et X570, l'A520 n'étant pas attendu avant la rentrée. Avec Zen 3, ces chipsets seront les seuls officiellement supportés.

AMD et ses partenaires ont depuis mis de l'eau dans leur vin, expliquant que là aussi un effort de compatibilité pour les anciens modèles serait menée... mais sans que l'on sache encore qui fera quoi.

AMD Zen 3 Support
Un socket unique, mais une compatibilité qui dépend des cas. Les constructeurs de cartes mères font néanmoins des efforts

Les partenaires commencent d'ailleurs à diffuser des BIOS/UEFI basé sur un nouvel AGESA « Combo V2 » (1.0.0.2) prenant la suite de du v1, qui s'en était arrétée à la version 1.0.0.6. C'est notamment le cas de Gigabyte pour la X570 Aorus Master que nous avons utilisé pour notre test du jour. MSI a également détaillé ses plans en la matière.

Et sur de vieux chipsets alors ? Pour le savoir, nous avons effectué des tests avec deux modèles de chez Gigabyte. Une B450-I Aorus Pro Wifi tout d'abord (F50, AGESA 1.0.0.4B). La carte mère démarrait sans problème avec un Ryzen 9 3900XT. Idem pour une A320MA-M.2 (F50a, AGESA 1.0.0.4B). 

Même avec ces BIOS/UEFI datant de fin 2019, tout fonctionne donc sans problème. Attention néanmoins, nous avons relevé avec ces cartes mères des performances légèrement en-deçà (4 à 5%), avec une gestion des fréquences et de la consommation moins bonne que sur des cartes mères plus récentes. 

Ainsi, inutile d'opter pour un 3900XT avec de tels produits, mais n'ayez crainte : même un modèle d'entrée de gamme peut encaisser un CPU à 12 cœurs, même si les constructeurs adoreraient que vous pensiez le contraire. Nous avons ainsi pu boucler nos séries de tests sans problème. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Ryzen Master se dote d'un mode basique, StoreMI 2.0 est là

Avec ses annonces du jour, AMD officalise de nouvelles versions de son outil de surveillance du processeur et d'overclocking, Ryzen Master, et de StoreMI permettant d'utiliser HDD et SSD conjointement. 

Ce dernier n'est plus développé par un tiers, mais directement par AMD. Il reprend donc les codes, avec une nouvelle interface. Le fonctionnement a aussi été revu. Il n'est plus question de tiering, consistant à écrire ou déplacer les données souvent accédées sur le SSD mais un système de cache.

Ainsi, ces mêmes données sont désormais copiées sur le SSD en même temps que le HDD. L'accélération ne se fait plus qu'en lecture, mais le constructeur pointe deux avantages à sa solution : il n'y a plus de risque de perte de données et les limites de capacité disparaissent.

Pour le moment, seul le chipset X570 est supporté. Les X399, TRX40, B450, X470 et B550 devront attendre d'ici la rentrée pour y avoir droit à leur tour. L'application est uniquement disponible sous Windows.

Nous avons demandé si Linux aurait droit au même égard. Il nous a simplement été répondu que cette question n'avait pas d'intérêt, Linux permettant déjà de mettre en place de tels systèmes de cache. Ses adeptes n'auront donc pas droit à une belle interface.

Ryzen Master 2020

Ryzen 9 3900XT : AMD enfonce un peu plus Intel...

En amont de cette annonce, AMD nous a fourni un Ryzen 9 3900XT afin de vérifier ce qu'il avait dans le ventre. L'opposer à un 3900X n'aurait eu guère d'intérêt, puisque de l'aveu même du constructeur, les gains sont à peine perceptibles dans la plupart des usages. 

Lorsque de nombreux cœurs sont sollicités, on gagne quelques points, les bénéfices étant plutôt sur les cas intermédiaires, comme des applications peu gourmandes, l'usage au quotidien ou les jeux. Mais même dans ce cas, les graphiques du marketing peinent à montrer un avantage. 

Seule exception, League of Legends, où le gain approcherait 10 % :

Ryzen XT SlidesRyzen XT Slides

Nous avons donc cherché à positionner ce processeur à 12 cœurs face à ce que propose Intel. Ce qui montre à quel point ce dernier est tout simplement... à la rue. En effet, même au sein de sa toute dernière gamme Comet Lake-S il n'a pas d'équivalent, puisqu'elle se limite à 10 cœurs. 

Il faut donc aller regarder du côté des Core X sur socket LGA 2066, nécessitant une carte mère X299, pour trouver une réponse. Et là, malgré les baisses, un modèle à 12 cœurs comme l'i9-10920X est facturé près de 800 euros (avec plusieurs jeux et un mois d'abonnement à EA Origin Access). Impossible de le voir comme un concurrent des Ryzen 9 sur socket AM4, tant pour son prix seul ou pour le coût total de la plateforme.

C'est toute la force d'AMD ces dernières années, et la faiblesse d'Intel : le premier a réussi à proposer une gamme au rapport performances/prix sans pareil, alors que le second semble dans l'incapacité de répondre. Sans équivalent, il peine à adapter son offre de station de travail, même après avoir divisé ses prix par deux.

Nous avons donc fait un choix d'un comparatif plus technique : voir comment se situait AMD par rapport à ce qui était encore il y a peu comme le haut de gamme d'Intel : un Core X doté de 16 cœurs, le 7950X. Basé sur l'architecture Skylake, il n'est pas fondamentalement différent du 10920X (Cascade Lake). 

Sa fréquence de fonctionnement est plus faible, mais son cache plus élevé et il compte 33 % de cœurs en plus, ce qui compense largement ses faiblesses. La question à laquelle nous voulions répondre était la suivante : un Ryzen à 12 cœurs peut-il battre un Core X à 16 cœurs ?

Pour ce faire, nous avons installé deux machines sous Windows 10 (May 2020) à jours d'UEFI et de pilotes, avec 4x 8 Go de DDR4 G.Skill à 2,93 GHz. Une carte mère ASRock X299 Extreme4 a été utilisée pour Intel, contre la X570 Aorus Master de Gigabyte pour AMD. La carte graphique était une GeForce GTX 1650. L'alimentation un modèle semi-passif (80Plus) de 420 watts signé Cooler Master. Un Ryzen 7 3700X est utilisé comme référence.

Et la réponse est oui... sur de nombreux aspects.

  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs
  • Ryzen XT Benchs

Tout d'abord sur le terrain des performances pures. Que ce soit dans le rendu 3D, la compression, le traitement de photos/vidéos ou même de simples benchmarks, le Ryzen 9 3900XT passe devant la puce d'Intel. Le 3900X ferait d'ailleurs de même. Seul cas encore favorable au géant de Santa Clara : le chiffrement AES et OpenSSL où ses puces s'en tirent encore avec de l'avance... jusqu'à quand ?

Côté consommation et efficacité énergétique, AMD est également en avance. Tout d'abord parce que sa plateforme consomme moins au repos, mais aussi parce que le 7 nm de TSMC, couplé à Zen 2, fait des merveilles. Certes, on sent qu'AMD est obligé de forcer un peu sur la tension pour aller chercher sa fréquence de plus de 4 GHz lorsque les 12 cœurs sont utilisés, grimpant à 215 watts, mais cela reste bien moins qu'en face.

Ryzen 9 3900XT EnergieRyzen 9 3900XT Energie

Stations de travail : AMD continue de gagner par KO

Si Intel a encore quelques avantages dans son offre grand public, notamment en étant encore le seul à proposer des puces jusqu'à 10 coeurs avec partie graphique intégrée, il y a désormais une bonne partie du marché où ses processeurs sont tout simplement à l'ouest. 

Avec ses Ryzen 9, AMD a su attaquer là où ça fait mal : dans la petite station de travail, celle où il fallait jusqu'à maintenant un socket et des CPU spécifiques, vendus en général plus de 1 000 euros. Avec ses 3900X(T) et 3950X, le constructeur a fait le bon choix : ne plus compter sur ses Threadripper pour cette gamme, rester sur le socket AM4 et sa large compatibilité, bien que parfois un peu aléatoire par certains aspects.

Ainsi, Intel n'a aucun équivalent à proposer dans sa gamme classique (Core) alors que ses Core X multiplient les désavantages (tarif, consommation, efficacité). Ne manque à AMD que l'écosystème de partenaires construisant des produits autour de ses processeurs destinés aux professionnels : cartes mères avec gestion distante, serveurs et stations de travail, etc. Ils viennent petit à petit, ASRock Rack est déjà bien engagé en la matière.

Ainsi, si vous cherchez à vous monter un serveur de virtualisation ou une station de rendu ou de calcul, vous n'avez presqu'aucun intérêt à opter pour un processeur Intel. Mettez plutôt l'argent économisé dans un bon refroidissement et le reste de la machine (stockage, mémoire, carte graphique). 

Maintenant, faut-il choisir le 3900X ou XT ? La réponse n'est sans doute pas aussi claire qu'AMD le voudrait. Le premier sera moins coûteux avec des performances le plus souvent similaires. Il va continuer d'être vendu, est disponible à moins de 500 euros désormais, raisonnable pour cette gamme de produits.

Si vous avez la possibilité de trouver un 3900XT à un tarif similaire ou que vous êtes un fan inconditionnel de la saga Assassin's Creed, foncez. Dans le cas contraire, et si un écart aussi important que celui que nous avons relevé perdure, optez pour le petit frère. On espère d'ailleurs qu'AMD et ses partenaires vont rapidement proposer des packs à tarif intéressant avec un processeur et un bon ventirad.

  • Introduction
  • Des prix en hausse, un jeu offert
  • Ryzen 9 3900XT : ça marche sur une carte mère A320 ?
  • Ryzen Master se dote d'un mode basique, StoreMI 2.0 est là
  • Ryzen 9 3900XT : AMD enfonce un peu plus Intel...
  • Stations de travail : AMD continue de gagner par KO
S'abonner à partir de 3,75 €
22 commentaires
Avatar de Arcy Abonné
Avatar de ArcyArcy- 07/07/20 à 13:58:48
#1

:inpactamd: :transpi:

Je trouve que c'est plutôt un beau retournement, Intel ayant été arrogant au possible et enfoncé au max ses concurrents avec ses pratiques déloyales (cf. le procès avec ses ventes à perte).

Et puis un peu de concurrence ça fait du bien :)

PS : faut vraiment rajouter le smiley qu'on trouve sur le forum :dd:

Édité par Arcy le 07/07/2020 à 13:59
Avatar de Fab'z Abonné
Avatar de Fab'zFab'z- 07/07/20 à 17:24:46
#2

J'ai pu tester ESX7.0 et le nesting sur un 3900X. Ba ça fonctionne farpaitement bien :)
Le XT sera pour moi ! Bon par contre 100€ de plus chez HFR... c'est discutable.

Avatar de AncalagonTotof Abonné
Avatar de AncalagonTotofAncalagonTotof- 07/07/20 à 19:11:58
#3

undefined

Pareil chez LDLC, frustrant. J'espérais une baisse des X à la sortie des XT.
Dommage de ne pas voir un 3950XT. Vont-ils faire comme l'an dernier ? Attendre quelques mois avant de le sortir ? Pour 100 ou 200 € de plus ?
Je risque de craquer (le slip ;-) ) avant sur un 3950X.

Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 07/07/20 à 20:56:03
#4

undefined

Si tu t'emmerdes et que tu as envie de faire un retour sur de l'ESXi et ses capacités sur AMD, je suis preneur personnellement.

Avatar de Elioty Abonné
Avatar de EliotyElioty- 07/07/20 à 23:45:45
#5

undefined

Je ne pense pas. Les prochains CPU chez AMD seront les Ryzen 4000 (en Zen 3 et à ne pas confondre avec les APU qui arrivent en ce moment) avant la fin de l'année ! Pas vraiment la place dans le calendrier pour sortir et laisser vivre un nouveau produit. AMD/Lisa Su (PDG) a communiqué aujourd'hui pour célébrer l'anniversaire des Ryzen 3000 (7/7) et la sortie de ces nouvelles variantes XT en concluant que Zen3 est bien dans les clous côté planning pour sortir d'ici la fin de l'année.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 08/07/20 à 03:46:44
#6

undefined

Quel genre de retours (à part "oh ça marche" je veux dire :D) ?

Édité par David_L le 08/07/2020 à 03:46
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 08/07/20 à 03:48:03
#7

undefined

Disons que ça fait 200x qu'ils le disent, mais qu'ils ne répondent toujours pas à la question essentielle sur le sujet :D

Édité par David_L le 08/07/2020 à 03:48
Avatar de Aldayo Abonné
Avatar de AldayoAldayo- 08/07/20 à 05:07:40
#8

J’ai vu les prix sur materiel.net :
495€ le 3800XT quand le 3800X est à 340€ sur amazon !!
309€ le 3600xt contre 229 (et même 195 il y a pas longtemps) le 3600X sur amazon.

Bref, ne surtout pas se précipiter à ces prix là !!!

Avatar de patos Abonné
Avatar de patospatos- 08/07/20 à 05:10:05
#9

undefined

Les spécificités liées à l'architecture (entre autre avec l'affinité des coeurs contrainte par l'architecture
Les fonctionnalités standards mais loin d'être simples: PCI passthrough, vmotion, srv-io, memory balooning
Comment se réparti l'iSCSI Software sur les coeurs? Fait-il également attention aux affinités requises?
La perte de performance liée à la mise à étalon d'un cluster (compatibilité limitée à un modèle plus ancien de processeur, pour s'aligner sur le moins-disant)
L'impact des IO sur les temps de masquage CPU, surtout en forte charge (genre coucou, je tire 4*10G plein débit pour écrire sur des SSDs PCIe, est-ce que mon port série rattaché ne va pas perdre un tick? C'est la question à 200€ par port série (moxa nport 5110 s'il y a le problème).

Pleins de questions à laquelle, personnellement, je n'ai de réponse que sous Intel, qui a toujours été plus avantageux techniquement et financièrement pour moi (moins de coeurs plus rapides coutent moins chers en licence vsphere/windows datacenter/sql server que pleins de coeurs moins rapides, et sont plus efficaces en monothread, sur les mauvais logiciels)

Bref, beaucoup de questions qui sont peut être onéreuses à y répondre, mais qui sont surtout bien plus onéreuses si on se trompes... Et j'ai pas trouvé beaucoup de retour pointus sur du threadripper/epic: en général c'est "yeah it roxxx blablabla". Le reste est noyé dans les KB VMWare...

Avatar de GBrog Abonné
Avatar de GBrogGBrog- 08/07/20 à 07:53:08
#10

Personnellement, je me demande si, comparé à leurs équivalents, ils peuvent faire de la (bonne) virtualisation, quoiqu'entre les X & XT, il ne doit pas y avoir trop de différence j'imagine ^^'

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 3

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact