ODROID-N2+ plus rapide et H2+ avec 2x 2,5 Gb/s : Hardkernel renforce son offre de micro PC

Un avant-goût du Raspberry Pi 8
Systèmes 5 min
ODROID-N2+ plus rapide et H2+ avec 2x 2,5 Gb/s : Hardkernel renforce son offre de micro PC

Lorsque l'on pense au marché des Single Board Computers (SBC), le réflexe est d'aller regarder du côté du Raspberry Pi. Mais la célèbre carte, même dans ses versions les plus récentes, n'est pas la plus innovante. Loin de là. Hardkernel le montre bien avec sa gamme Odroid qui continue d'évoluer.

En février 2019, l'Odroid-N2 était annoncé, remplaçant le N1. Vendu à partir de 63 dollars, il intégrait une connectique plutôt complète : réseau à 1 Gb/s, 4x USB 3.0 et HDMI 2.0. SBC oblige, on y trouvait également du GPIO (40 broches), UART, SPI, micro USB 2.0 OTG, etc. Le tout concentré sur un PCB de 90 x 90 mm.

Un PC ARM petit mais complet, c'est déjà possible

La machine s'articulait autour d'un SoC Amlogic S922X gravé en 12 nm, avec 4+2 cœurs ARM v8.0-A : quatre Cortex A73 pour les performances et deux Cortex A53 pour l'économie d'énergie. Mais aussi un GPU Mali-G52 (six unités de calcul). Elle permettait également le passage à la DDR4, 2 ou 4 Go selon les cas.

Pour le stockage, outre le lecteur microSD, un connecteur eMMC était présent. Comme souvent, on regrettait l'absence de S-ATA/M.2. Hardkernel étant plus prévoyant que la fondation Raspberry Pi, un large dissipateur surmontait l'ensemble, un ventilateur étant proposé en option, tout comme un boîtier. Chacun à 4 dollars.

En ce mois de juillet, l'équipe revient avec une nouvelle version : le N2+. Il utilise la révision C du SoC, capable de monter plus haut en fréquence, sans changement de tarif. On reste donc à 63 dollars pour la version 2 Go et 79 dollars pour celle de 4 Go. Des remises de 5 à 7 % sont proposées à partir de 20 modèles commandés.

Odroid N2+

Coup de boost sans coup de chaud pour le N2+

Les cœurs A73 passent ainsi de 1.8 GHz à 2,2 GHz, soit un gain de 22,2 %. Selon l'équipe, qui dit l'avoir testé sur 300 modèles avec succès, ils peuvent même atteindre les 2.4 GHz avec une dose d'overclocking. Les cœurs A53 passent de 1,9 à 2 GHz, ce qui ne devrait pas changer grand-chose.

Cette hausse de performances ne s'accompagne pas d'un phénomène de surchauffe selon le constructeur, graphique à l'appui. Ce, bien que le dissipateur soit moins imposant, passant de 34 à 29 mm d'épaisseur. Même en usage intensif sans ventilateur, le SoC resterait à sa fréquence annoncée, dans les 70/75°C, et à un peu plus de 60°C avec refroidissement actif. Le tout à 35°C ambiant.

La ventilation est néanmoins nécessaire en cas d'O/C pour préserver la fréquence de 2,4 GHz sur la durée, sinon, elle aura tendance à retomber jusqu'à 2,2 GHz le temps que la température baisse :

  • Odroid N2+ Benchmarks
  • Odroid N2+ Benchmarks
  • Odroid N2+ Benchmarks
  • Odroid N2+ Benchmarks
  • Odroid N2+ Benchmarks

Autre subtilité du N2+ : le remplacement du connecteur à deux broches pour une batterie RTC par un emplacement CR2032. Vous pourrez ainsi directement y placer une pile plate. Ces changements n'étant que mineurs, on peut toujours utiliser ce SBC avec les distributions fournies pour le N2 : Android, Ubuntu et autres.

H2+ : le micro PC x86 passe à 2x 2,5 Gb/s

Ce n'est pas le seul coup de force de Hard Kernel ces dernières semaines. L'entreprise a en effet annoncé en juin son H2+, exploitant cette fois une plateforme Intel. C'est là encore une évolution d'un modèle existant : le H2 dévoilé en octobre 2018. Et si le CPU évolue, ce n'est pas le point le plus intéressant.

Car on passe simplement d'un Celeron J4105 à un J4115. On reste donc sur une base Atom 4C/4T, avec une fréquence maximale de 2,5 GHz. Mais sa fréquence de base, elle, passe de 1,5 à 2,3 GHz. Les performances lorsque plusieurs cœurs sont utilisés devraient donc être bien meilleures. Le refroidissement est toujours passif.

C'est surtout sur la connectique qu'il faut se pencher. Inchangée pour la majeure partie, elle cache quelques petites surprises comme la présence de deux ports réseau à 2,5 Gb/s plutôt qu'à 1 Gb/s via des contrôleurs Realtek RTL8125B. Il faudra donc disposer des pilotes pour ces derniers et les installer, prévient l'équipe.

Pour le reste on trouve toujours deux USB 2.0, deux USB 3.0 (5 Gb/s), un HDMI 2.0 et un DisplayPort 1.2 utilisables ensemble, deux connecteurs S-ATA (puissance et données), un emplacement M.2 (NVMe, 4x PCIe 2.0, 2280), un eMMC. Deux au format SO-DIMM sont également là pour la mémoire (DDR4). Le tout dans 110 x 110 x 47 mm.

Hardkernel précise que les signaux USB 2.0 et HDMI CEC sont désormais disponibles via le GPIO qui passe de 20 à 24 broches. L'alimentation 12V du S-ATA a évolué pour améliorer la gestion de l'alimentation pendant la phase de mise en veille ou de réveil des disque durs au format 3.5".

Le H2+ est donc idéal pour un petit NAS ou un PC bureautique/multimédia nécessitant du stockage classique/rapide. Côté tarif, comptez 119 dollars ou 128,4 dollars avec une alimentation DC (15V, 4A). Là aussi, plusieurs accessoires sont proposés : boîtier, ventilateur, Wi-Fi, câbles, écrans, etc.

Odroid H2+
  • Introduction
  • Un PC ARM petit mais complet, c'est déjà possible
  • Coup de boost sans coup de chaud pour le N2+
  • H2+ : le micro PC x86 passe à 2x 2,5 Gb/s
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact