La Radeon R9 Nano d'AMD est lancée, sans tests ni stocks

Tellement petite, que vous ne pourrez pas la voir
La Radeon R9 Nano d'AMD est lancée, sans tests ni stocks

AMD vient de lancer sa Radeon R9 Nano. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une carte graphique de petite taille, taillée pour les configurations mini-ITX et abritant un GPU de la génération Fiji. Par contre, AMD a joué la carte de la discrétion pour ce lancement puisqu'il y a autant de tests que de cartes disponibles : zéro.

Lors de l'E3, AMD levait le voile sur trois cartes graphiques. La Radeon R9 Fury X qui cherchait alors à concurrencer la GeForce GTX 980 Ti de NVIDIA, est arrivée sur le marché fin juin, suivie le mois dernier par la Radeon R9 Fury qui chasse plutôt sur les terres de la GeForce GTX 980. C'est au tour de la troisième de se montrer officiellement : la Radeon R9 Nano.

Son principal atout ? Sa taille

La Radeon R9 Nano se démarque du reste de la gamme par son extrême compacité. Elle ne mesure en effet que 15,24 cm de long, ce qui la rend parfaitement adaptée à une utilisation dans une configuration articulée autour d'une carte mère au format mini-TX (17 x 17 cm).

Malgré sa petite taille, la Radeon R9 Nano ne sacrifie presque rien sur le plan des caractéristiques techniques. On retrouve ainsi le même GPU Fiji que sur la R9 Fury X avec l'ensemble de ses 4096 unités de traitement, mais à une fréquence de fonctionnement moindre. Car si la Fury X affichait de base de 1050 MHz, la Nano se contente de « 1000 MHz maximum », sans plus de précisions. Nouvelle gamme oblige on retrouve de la mémoire HBM. Elle est ici cadencée à 500 MHz, exactement comme pour sa grande sœur.

Radeon NanoRadeon Nano

En pratique, la Nano fait varier sa fréquence en fonction de sa température de fonctionnement. Elle cible une température maximale de 75 C° et s'arrange pour adopter une cadence lui permettant de ne pas dépasser ce seuil. Il sera d'ailleurs intéressant de voir dans quelle mesure la différence de système de refroidissement impacte les performances.

Cela a aussi des conséquences sur la consommation de la carte, qui serait inférieure de 30 % à ce que réclame une Radeon R9 290X. Un écart qui se manifeste par la présence d'un seul connecteur d'alimentation à 8 broches sur la Nano, quand son aïeule en réclamait deux. AMD annonce un TDP de 175 watts pour la Nano.

Quid des performances ?

Il est encore difficile de se faire la moindre idée des performances de la Radeon R9 Nano, puisque pour le moment aucun test complet n'a été publié, NDA oblige. Les premières analyses devraient arriver dans le courant de la semaine prochaine. De quoi laisser le champ libre aux seules affirmations d'AMD qui se contente de comparer sa nouvelle carte avec une modeste « GeForce GTX 970 mini ITX » et d'expliquer que la Nano a un avantage de 30 % sur une sélection de jeux en 4K, mais sans détailler les conditions de test.

Radeon Nano

Ce qu'AMD oublie aussi de préciser, c'est qu'une GeForce GTX 970 adaptée au format mini ITX, comme la  GV-N970IXOC-4GD de Gigabyte se vend à partir d'environ 340 euros. Or, sa Radeon R9 Nano paie cher le prix de son GPU haut de gamme et de la HBM, embarqués sur un PCB compact. Elle est ainsi annoncée au prix de 649 dollars, soit autant que la Fury X, ce qui devrait se traduire par environ 700 euros une fois la conversion faite et les taxes appliquées.

Un positionnement inhabituel pour AMD qui joue plutôt la carte des produits performants à moindre coût. Reste à voir si sa clientèle habituelle sera susceptible de craquer pour un tel produit. Il faudra encore attendre un peu pour le savoir, car aucun revendeur en France ne propose la carte dans ses rayons, la disponibilité étant attendue pour dans deux semaines.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact