Disques durs SMR : Western Digital ajoute une précision sur sa boutique

Mais on a vu plus clair
Disques durs SMR : Western Digital ajoute une précision sur sa boutique

Après avoir détaillé ses disques durs utilisant la technologie SMR, Western Digital a ajouté cette information au sein de sa boutique en ligne. Une évolution dont on espère qu'elle atteindra les revendeurs.

Pris la main dans le pot de confiture, Western Digital a récemment publié un tableau récapitulatif de la technologie – CMR ou SMR – utilisée dans ses disques durs. Nous regrettions par contre que cette mention ne soit pas davantage visible sur les pages du fabricant. 

Western Digital ajoute des précisions, a minima

C’est désormais le cas sur sa boutique en ligne, comme l'a remarqué un lecteur (Merci alkashee du signalement). Depuis fin avril, une précision sur la « Recording Technology » est apparue avec d’un côté les références en CMR et de l’autre celles en SMR.

Il est ainsi précisé que les WD20EFAX, WD30EFAX, WD40EFAX et WD60EFAX sont en SMR dans le cas des HDD Red pour les NAS. Problème, si la référence du modèle est présente dans l’URL, est absente sur le reste de la page. On a vu plus pratique pour le commun des mortels.

Faites donc attention : lors de la commande vous pouvez choisir un HDD Red avec 64 Mo ou 256 Mo de cache pour les versions de 2 à 6 To. Les premiers sont CMR, les seconds SMR... avec un tarif identique.

  • WD Red SMR CMR
  • WD Red SMR CMR
  • WD Red SMR CMR

Attention lors d’un achat, y compris chez les revendeurs

Pour plus de clarté, le fabricant pourrait simplement ajouter CMR à côté des 64 Mo de cache et SMR à côté des 256 Mo. La situation est la même sur la page des HDD Blue et des Black. C’est d’autant plus regrettable que les clients pourraient être tentés de prendre celui avec le plus de cache (en SMR donc). 

Avant de valider votre achat, le panier indique la référence précise du disque dur, pensez donc à bien la vérifier. Il en est de même chez les revendeurs (par exemple chez LDLC) qui mélangent allégrement les versions SMR et CMR. Là encore, seules les références permettent de s‘y retrouver.

WD red SMR CMRLe premier est un disque dur Red SMR, le pack de deux comprend des versions CMR
6 commentaires
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 05/05/20 à 11:36:59
#1

Merci pour l'info.
Comme la taille du cache local d'un disque n'a aucune importance, c'est parfait (jamais compris d'ailleurs que certains y attachent de l'importance).

Avatar de sofien69100 INpactien
Avatar de sofien69100sofien69100- 05/05/20 à 21:15:29
#2

undefined

Si la taille du cache local d'un disque n'avait pas d'importance alors tous les disques dur auraient la même taille de cache. Hors on voit bien sur l'image ci-dessus que les disques SMR ont besoin de plus de mémoire cache pour ne pas que les performances s'écroulent trop.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 06/05/20 à 00:04:27
#3

undefined

"on voit bien" : ah bon. Parce que ?

Avatar de Chocolat-du-mendiant Abonné
Avatar de Chocolat-du-mendiantChocolat-du-mendiant- 06/05/20 à 23:02:17
#4

undefined

Parce qu'ils en mettent :pastaper:

Blague à part, c'est une bonne question.
J'ai de vague souvenir que sur des test de feu hardware.fr, ils mettaient en évidence l'intérêt de ce type de cache (mais on était encore en PATA à l'époque et ils ne dépassaient pas les 8Mo, et les disques 40Go, peut-être même moins, et ma mémoire me trompe peut-être ? Flemme d'aller rechercher...)

Et s'ils en mettent plus sur les disques SMR, c'est peut-être pour garantir une certaine atomicité des écritures (ré-écriture).
Y compris en cas de coupure de jus.

Pour la lecture, je ne pense pas que ça puisse jouer un rôle de nos jours. Les caches disques géré par l'OS en mémoire vive, étant probablement plus efficace dans tous les cas de figure que je puisse imaginer (plus gros et plus rapides).

Mais, à part ces "théories", aucune idée. :D

Édité par Chocolat-du-mendiant le 06/05/2020 à 23:03
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 06/05/20 à 23:13:37
#5

undefined

:-)

undefined

C'était sous Windows en plus, et du vieux Windows.
Sous Unix et Linux, où la mémoire vive sert de cache depuis le début, c'est le cache le plus efficace (le plus près du CPU), donc le cache au niveau du disque n'a pour ainsi dire aucun intérêt.
Je suppose que côté perfs ça aide un peu qu'un disque puisse cacher quelques secteurs (jusqu'à 4 k de données), voire un "cylindre" entier, pour les modifications, encore que même pas sûr. À part sur quelques micro-benchmarks, je serais bien étonné que ça joue sur des tests.

Avatar de Chocolat-du-mendiant Abonné
Avatar de Chocolat-du-mendiantChocolat-du-mendiant- 10/05/20 à 21:09:23
#6

C'est possible, Je ne sais pas ?
Comme il y a eu pas mal d'optimisations et d'évolutions dans tous les sens au niveau des disques dur, je ne serai pas étonné de :

  1. me tromper sur ce que j'ai déjà dit et vais dire ;)

  2. mais que ce ne serai pas étonnant que certaines de ces optimisations ont besoins de ce cache au niveau du disque dur.

  3. En recherchant des infos sur le NCQ, j'ai trouvé cette page de wikipédia : https://en.wikipedia.org/wiki/Disk_buffer on y trouve aussi des infos sur les commandes en écritures pour forcer une vraie écriture, un gros cache peut être un gros risque dans certains cas. Mais surtout, que le terme cache, n'est peut-être pas approprié, c'est (plutôt un tampon (buffer). Contrairement à ce que je disais dans le com' précédent, ce serai aussi beaucoup en lecture que ça sert, et en écriture, mais avec des risques.

  4. si c'est bien le buffer du microcontrôleur du disque, en SMR, ce doit effectivement être indispensable pour la réécriture des pistes qui se recouvrent en partie.

Édité par Chocolat-du-mendiant le 10/05/2020 à 21:09

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact