IronWolf (Pro) : Seagate affirme ne pas utiliser la technologie SMR dans ses HDD pour NAS

Ils ne sont d'ailleurs pas recommandés
IronWolf (Pro) : Seagate affirme ne pas utiliser la technologie SMR dans ses HDD pour NAS

Si Western Digital vend des disques durs SMR au sein de sa gamme Red pensée pour les NAS, Seagate affirme que ce n’est pas le cas de ses séries IronWolf et IronWolf Pro et en profite pour tacler son concurrent au passage. Par contre, des HDD SMR existent bien dans les séries BarraCuda, Archive et Exos.

Ces derniers jours, des questions se sont posées sur l'existence de HDD exploitant la technologie SMR bien qu'étant pensés pour les NAS. En début de semaine, Western Digital nous a confirmé que c'était bien le cas au sein de son offre, à l'exception des versions Pro), sans le dire ouvertement sur son site ou dans ses documents officiels.

Un manque de transparence auquel s'ajoute des éléments techniques : si cela ne change rien en lecture, le SMR a des conséquences pour l’écriture des données (notre analyse détaillée).

Depuis, le fabricant a publié un billet de blog réaffirmant que l’ensemble de ses HDD Red (SMR ou CMR) sont capables de tenir une charge de travail annualisée de 180 To (en lecture/écriture), et qu’il fallait s’y tenir. Pour de plus gros besoins, les Red Pro sont proposés (jusqu’à 300 To par an).

De son côté, Seagate a répondu à nos confrères d'Ars Technica pour expliquer sa position sur le sujet : « Seagate confirme ne pas utiliser la technologie Shingled Magnetic Recording (SMR) dans les disques IronWolf ou IronWolf Pro, qui sont spécialement conçus pour les solutions NAS ».

Le fabricant en profite pour lancer une pique à WD en recommandant : « toujours d'utiliser le bon disque pour la bonne application […] Nous ne recommandons pas la technologie SMR pour les NAS ». 

Depuis des années, Seagate utilise par contre le SMR pour d’autres disques durs, notamment dans les séries Exos et Archive qui sont généralement bien présentées comme telles. Par contre, on retrouve également des BarraCuda (Desktop) avec cette technologie (Synology en liste quelques-uns sur cette page), mais sans mention explicite.

Notez que Toshiba est également accusé d’utiliser du SMR dans certains disques durs de bureau sans le dire clairement. Il faudra là aussi voir ce qu'il en est dans le détail. Car si au final cette technologie peut avoir ses avantages et inconvénients, il faudrait surtout que les fabricants mentionnent clairement sa présence lorsque c’est le cas afin que les clients puissent enfin choisir en connaissance de cause.

SMR Seagate

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact