Processeurs Ryzen : AMD prépare ses nouveautés

Mais peut être pas celles que vous attendez
Processeurs Ryzen : AMD prépare ses nouveautés

Il y a un peu plus de 9 mois qu'AMD a mis sur le marché ses Ryzen de 3e génération basés sur l'architecture Zen 2, gravés en 7 nm. Depuis, le constructeur les a adaptés à l'offre haut de gamme, mais n'a pas encore été dans l'autre sens. Cela ne saurait tarder.

Avec Ryzen, AMD a cassé les codes du marché CPU. Proposant un nombre de cœurs élevés, pour un prix réduit grâce à une approche simple : une puce unique, utilisée partout et adaptée à toutes les sauces.

Ryzen : un plan de conquête en plusieurs phases

C'est comme cela que l'on a pu avoir des processeurs à huit cœurs comme le Ryzen 7 2700X vendus à moins de 180 euros, du jamais vu. De quoi permettre au Texan de gagner des parts de marché. Il y a d'ailleurs été largement aidé par Intel, empêtré dans ses soucis de migration vers le 10 nm et une architecture qui n'évolue que trop peu. Le résultat de plusieurs années à se focaliser sur d'autres marchés que le CPU, pensant que la concurrence ne serait jamais au niveau.

Mais tout ami des petits prix que soit AMD, il n'en reste pas moins une entreprise comme une autre. Une fois la marque Ryzen installée dans les esprits avec les deux premières générations, l'objectif a donc été de revoir les marges à la hausse. C'est là que Zen 2 est entré en scène.

Avec ces produits, le constructeur s'est focalisé sur l'offre milieu et haut de gamme. Ainsi, seuls des modèles à plus de 200 euros ont vu le jour, à partir du Ryzen 5 3600 jusqu'au 3950X à 16 cœurs à près de 900 euros. Malgré une hausse notable de l'efficacité de l'architecture, le rapport performance/prix a baissé.

Pour les adeptes de stations de travail, cela a été plus loin puisque les Threadripper ont eu droit à une mise à jour, jusqu'à 64 cœurs avec le 3990X, passant par un renouvellement de la plateforme : cartes mères avec socket TRx4 et chipset TRX40 aux tarifs plus élevés que la précédente génération.

Désormais, une question se pose : quid de l'entrée de gamme ?

Enfin du Zen 2 pour tous ?

Car sur ce marché, AMD a joué à fond la carte de la réutilisation et du changement de nom. Les modèles Zen+ (en 12 nm) ont été généralisés, jusqu'à l'arrivée du 1600AF, une version discrètement retravaillée du Ryzen 5 de première génération. Un 1200AF pourrait d'ailleurs suivre d'ici peu. 

Du côté des APU aussi, cela a été service minimum. Aucun modèle Zen 2 n'a été lancé pour les PC de bureau. On a simplement eu droit à un passage d'un 2 à un 3 en début de référence, étendu récemment jusqu'aux Athlon. Des annonces de puces en 7 nm ont uniquement été faites à destination des PC portables au CES (avec un 4 en début de référence). Mais on attend encore les produits sur le marché, la crise sanitaire n'aidant pas à ce que cela arrive très rapidement.

Cela pourrait néanmoins changer. AMD prévoit des annonces dans les semaines à venir. Il faut dire qu'Intel va déployer ses processeurs Core de 10e génération (Comet Lake-S). Et même si le risque n'est pas énorme pour AMD, ces nouvelles puces seront déployées sur l'ensemble de la gamme.

On s'attend ainsi à voir (enfin) débarquer des Ryzen 3 gravés en 7 nm, avec les 3100 ou 3300X. Il sera intéressant de voir de quelle manière ils ont été conçus (chiplets, CCX, etc.) et si des limitations seront mises en place ou non, au niveau du PCIe 4.0 par exemple. Il s'agirait de modèles 4C/8T avec un TDP de 65 watts, 18 Mo de cache et une fréquence maximale de 3,9 GHz pour l'un et 4,3 GHz pour l'autre. De quoi laisser encore un peu de champ à Intel de ce point de vue.

Quid des chipsets et de StoreMI ?

Et du côté des cartes mères ? Car qui dit CPU Zen 2 d'entrée de gamme dit nouveaux chipsets pour les accompagner. Là aussi, la série 500 n'a pas été déclinée à la baisse. Il faut dire que la grande évolution du X570 est surtout l'apport du PCIe 4.0, nécessitant le plus souvent une ventilation. Sera-t-il proposé à plus petit prix ?

WCCFTech évoque l'annonce d'un B550 pour le 21 mai, avec une disponibilité au 16 juin. Un lancement en plusieurs phases qui serait bien le genre d'AMD. Mais il faudra alors voir ce qu'il apporte concrètement, les différences entre générations étant parfois assez ténues.

La série 400 aura été le parfait exemple, apportant principalement l'intégration de StoreMI, une application développée par un tiers pour AMD... et abandonnée depuis. Le site du constructeur annonce désormais que « le logiciel d'accélération de stockage AMD StoreMI ne sera plus disponible en téléchargement après le 31 mars 2020. Une nouvelle version passionnante, avec des fonctionnalités améliorées, est prévue pour une sortie au 2e trimestre 2020 ».

Espérons que l'on en apprendra plus à l'occasion des prochaines annonces.

Renouvellement des APU : toujours la grande inconnue

Quoi qu'il en soit, on est pour le moment sans nouvelles d'éventuels APU de 3e génération pour PC de bureau. Là aussi, espérons qu'AMD annonce rapidement de nouvelles puces, car s'il n'est question que de Ryzen 3, ce sera sans puces graphiques intégrées, contrairement aux prochains CPU d'Intel.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact