Crytek annonce Crysis Remastered, avec le ray tracing agnostique de son CryEngine

Oh, une nouvelle démonstration technologique payante !
Crytek annonce Crysis Remastered, avec le ray tracing agnostique de son CryEngine

Pour vanter son nouveau moteur graphique, Crytek a décidé de miser sur une vieille recette : le premier opus de Crysis. Il va en effet sortir en version Remastered, du PC et consoles, profitant des nouvelles possibilités du CryEngine, dont son ray tracing agnostique, fonctionnant sur n'importe quel GPU du marché.

Pour toute une génération, Crysis est le « jeu que votre PC ne sera jamais capable de faire fonctionner correctement ». Servant de référence pour mesurer les performances des cartes graphiques pendant des années, il était tellement graphiquement abouti pour l'époque qu'il mettait à genoux n'importe quelle machine.

Désormais, ce n'est plus le cas. Heureusement, les constructeurs peuvent miser sur la 4K HDR à 240 Hz et les jeux parfois mal codés pour vanter les mérites de leurs derniers produits.

Mais Crytek revient avec une bonne nouvelle : elle relance la franchise Crysis. Mais pour éviter les écueils d'un nouvel opus qui pourrait être plus ou moins bien reçu, elle mise sur une autre tendance de ces dernières années : proposer une version Remastered du jeu qui a fait son succès, conçue avec Saber Interactive.

Ainsi, c'est bien le premier Crysis qui sera de retour, mais disponible dans une version revue et corrigée, pour de nombreuses plateformes : PC et consoles : PlayStation 4, Switch et Xbox One. Autant dire qu'il faudra cette fois éviter les abus visuels et plutôt miser sur l'optimisation pour s'adapter à ces plateformes si différentes.

Disponible cet été, cette réédition sera avant tout un faire-valoir pour le moteur maison, CryEngine. L'entreprise met en effet en avant les ajouts nombreux prévus : pack de textures HD, temporal anti-aliasing, SSDO, SVOGI, parallax occlusion mapping, particules, profondeur de champs, flou de mouvement, évolution des lumières, etc.

Il est également question de sa solution de ray tracing agnostique, logicielle, fonctionnant sur n'importe quel GPU sans se reposer sur DirectX Raytracing ou l'accélération qu'il permet. Il sera d'ailleurs intéressant de voir si les GeForce RTX de NVIDIA tirent profit de leurs RT Cores ou non dans la version finale du titre, attendu pour cet été.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact