Appliances Ubuntu : comment faire d'une bonne idée une aberration

The Canonical way
Systèmes 2 min
Appliances Ubuntu : comment faire d'une bonne idée une aberration

Il y a quelques mois, Canonical déclarait sa flamme au Raspberry Pi. On y apprenait qu'Ubuntu serait adapté aux machines de la fondation, actuelles ou à venir. Une offre à destination des entreprises était esquissée, tout comme l'arrivée d'appliances. Elles sont disponibles... basées sur Ubuntu Core.

S'amuser avec un Raspberry Pi c'est bien, en faire la plateforme de projets concrets c'est mieux. C'était en substance le discours tenu par Canonical au début de l'année. La société expliquait alors avoir de grands projets pour ces Single Board Computers (SBC), dont celui de proposer des appliances clé en main.

Appliances pour Raspberry Pi : une bonne idée, peu suivie

Comprendre : des couches applicatives installées par-dessus Ubuntu et prêtes à l'emploi. La promesse était de permettre la conception de solutions sécurisées, se mettant à jour automatiquement et n'ayant qu'un but précis. Parées pour une distribution à grande échelle en somme.

Le mois dernier, une première liste était annoncée. Nous avions alors misé sur son évolution rapide. Raté, elle n'a pas bougé d'un iota : seuls AdGuard, Mosquitto, Nextcloud, OpenHAB ou Plex Media Server sont disponibles. C'est un bon début, assez diversifié, mais un peu juste.

Ubuntu Appliances

Chacun devrait néanmoins trouver un projet qui l'intéresse dans ces exemples, qui vont du service MQTT à la solution de stockage et de gestion de documents, en passant par la domotique, le multimédia ou le respect de la vie privée. Nous comprenions donc mal ce caractère confidentiel.

Canonical avait pourtant poussé à la création d'appliances, via une procédure simple et communautaire : techniquement, n'importe quelle application peut être transformée en appliance, le dispositif se basant sur Ubuntu Core et ses Snaps. La publication passe par Snapcraft. Chacun peut proposer ses idées, mais sur le Discourse prévu à cet effet, les suggestions ne se bousculent pas.

Surtout, rares sont ceux à avoir évoqué l'arrivée des appliances. Et lorsqu'ils l'ont fait, ils n'ont manifestement pas testé la procédure. Nous avons donc sauté le pas pour comprendre ce qui coince.

Les appliances ne sont pas spécifiques aux Raspberry Pi

Lisez la suite : 72% de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés et membres Premium peuvent lire l'intégralité de cet article.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

9 commentaires
Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 23/07/20 à 15:18:08

Coté appliance, mon amour va pour les solutions Bitnami, mais effectivement ils se sont progressivement éloignés des solutions trop ouvertes (linux, windows, macos X) pour se recentrer sur les VMs (puis être racheté peut être pas pour le meilleur par VMWare). C'est super difficile de créer des solutions modulaires, sécurisées et multi cibles même en se centrant sous Linux.
J'avais financé une petite équipe pour tester cette possibilité en... 2003, sous Debian. Mais on avait vite abandonné car trop compliqué, et fini par basculer sur un socle VPS Vz.
Cela ne s'est pas simplifié avec les années... et mes cheveux blancs.

Édité par eres le 23/07/2020 à 15:18
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 23/07/20 à 15:26:42

(quote:48331:eres) ...

Disons que si encore Canonical faisait de la dépendance à un SSO pour effectuer un déploiement de l'appliance à distance, genre : je boote sur une image minimale, je m'y connecte en SSH, je donne les paramètres du compte Ubuntu et pouf ça déploie... je ne dis pas. Mais bon, là on ajoute le besoin d'une connexion web et d'un clavier/souris juste pour récupérer une clé publique.

Le tout sans résoudre le gros du problème : le déploiement de l'image (qui reste simple sur RPi mais pas sur une machine avec HDD/SSD, même si ce serait sans doute facile à proposer de manière automatisée avec une clé USB prévue pour ça).

Avatar de Dandu Abonné
Avatar de DanduDandu- 23/07/20 à 17:24:35

C'est marrant qu'ils proposent pas de version 64 bits pour les Raspberry Pi 2. Parce que ça fait un moment que la fondation vend une version 64 bits (le 1.2) qui est dans les faits un Pi 2 (pas de Wi-Fi, etc.) mais avec un SoC de Pi 3 ralentit.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 23/07/20 à 18:19:29

(quote:48334:Dandu) ...

Ça évite d’avoir à expliquer 😬 Par contre l’image RPi 3/4 doit fonctionner dessus non ?

Avatar de HollyFredD Abonné
Avatar de HollyFredDHollyFredD- 24/07/20 à 07:29:54

Petite coquille : "MQQT" vs "MQTT"

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 24/07/20 à 08:02:45

(quote:48340:HollyFredD) ...

Il y a un bouton pour signaler les erreurs ;)) (mais c'est corrigé)

Avatar de HollyFredD Abonné
Avatar de HollyFredDHollyFredD- 24/07/20 à 11:21:56

Vu! Je le saurai pour la prochaine fois en effet.

Avatar de Dandu Abonné
Avatar de DanduDandu- 27/07/20 à 07:47:28

(quote:48335:David_L) Ça évite d’avoir à expliquer 😬 Par contre l’image RPi 3/4 doit fonctionner dessus non ?

Faudrait que j'essaye. Je ne sais pas si la gestion du Wi-Fi/Bluetooth (absente) peut pas poser des soucis.

Avatar de seb128 Abonné
Avatar de seb128seb128- 27/07/20 à 10:22:29

Pourquoi ne pas permettre d'intégrer directement la clé privée dans l'image, de proposer un outil pour l'intégrer lors du transfert de l'image ou n'importe quel autre dispositif qui ne nécessiterait pas de connexion internet, et de lier l'appliance à un compte Ubuntu ?

Une raison simple, lorsque ce système existe on se retrouve avec des fabricants qui s'en servent en production et des appareils dans le commerce où toutes les unités vendues sont basées sur la même clé avec les problèmes de sécurité évidents qui en découlent...

Car Imager ne permet pas le transfert sur un HDD/SSD, uniquement une carte microSD ou clé USB.

En même temps ces appliances sont habituellement destinées à être installées sur de cartes embarquées style Raspberry et non comme un OS de bureau ...

Sinon, il est sans doute préférable d'installer Ubuntu Server et d'y configurer le ou les Snap dont vous avez besoin.

C'est la solution recommandée pour de l'expérimentation oui. Ubuntu Core est plutôt destiné à des machines en production

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact