Crucial lance ses SSD P2 en M.2 (NVMe) : jusqu’à 2,3 Go/s, 70,79 euros la version de 500 Go

34 % plus chez LDLC
Crucial lance ses SSD P2 en M.2 (NVMe) : jusqu’à 2,3 Go/s, 70,79 euros la version de 500 Go

Crucial renouvelle sa gamme de SSD M.2 (PCIe et NVMe) et lance les P2. Leurs débits peuvent atteindre 2,3 Go/s en lecture et 1,15 Go/s en écriture, avec une endurance de 150 TBW (en hausse par rapport au P1). Le modèle de 250 Go est à 60 euros, tandis que celui de 500 Go est bien plus intéressant à 71 euros. 

Un peu plus d'un an après avoir mis sur le marché ses SSD P1, Crucial revient sur le devant de la scène avec une nouvelle version, simplement baptisée P2. Elle est disponible en deux versions : 250 et 500 Go. On reste sur un format M.2 2280 – interface en PCIe 3.0 x4 – avec le protocole NVMe.

Le fabricant ne le précise pas, mais il y a de fortes chances que de la mémoire QLC (Quad Level Cell, soit quatre bits par cellule) soit de nouveau utilisée. Comme nous l’avions expliqué lors de notre test du P1 de 1 To, elles proposent une densité plus élevée avec un coût réduit, mais avec des performances et une endurance généralement diminuées par rapport à la TLC (trois bits par cellule) et la MLC (deux bits par cellule).

On note que si le P1 n'est pas disponible en version de 250 Go, le P2 fait (pour le moment ?) l’impasse sur une déclinaison plus haut de gamme, avec 1 To de capacité. 

Jusqu’à 2,3 Go/s, une endurance de 150 To en écriture

Les débits annoncés par le fabricant sont les suivants :

  • 250 Go : 2,1 Go/s en lecture et 1,15 Go/s en écriture
  • 500 Go : 2,3 Go/s en lecture et 940 Mo/s en écriture

Dans le cas du modèle de 500 Go, le P2 fait donc mieux en lecture et un tout petit peu moins bien en écriture que le P1 (respectivement 1,9 Go/s et 950 Mo/s, pour rappel). Le constructeur exploite toujours sa technologie « Dynamic Write Acceleration » consistant à utiliser une partie des puces comme de la SLC afin d’améliorer temporairement les performances en écriture. Mais comme pour le P1, il ne donne aucun détail supplémentaire.

Notamment sur la capacité de ce « cache » et les performances lorsqu'il n'est pas utilisé. Un exercice de transparence pourtant utile aux consommateurs. Dommage.

L’endurance est en écriture en hausse puisqu’elle est de 150 TBW (To écrits) sur les P2 de 250 et 500 Go, contre 100 TBW sur le P1 de 500 Go (le modèle de 1 To est donné pour 200 TBW). Dans tous les cas, la garantie est de cinq ans, ce qui donne environ 84 Go d’écriture par jour sur cette période.

La fiche technique du P2 est disponible par ici.

60/70 euros chez Crucial, plus chers chez LDLC

Crucial propose ses SSD P2 en vente sur son site : 60 euros pour la version de 250 Go et 70 euros pour celle de 500 Go, sans précision sur les délais de livraison.

LDLC les propose également à la vente sur ses différents sites, mais pour un tarif plus élevé : 71 euros en version de 250 Go et… 95 euros pour 500 Go, avec une disponibilité à plus de 15 jours dans les deux cas. Pour rappel, le SSD P1 de 500 Go est actuellement vendu un peu plus de 67 euros (en promotion) directement par le fabricant.

Chez les revendeurs il est plus aux alentours de 80 euros.

SSD Crucial 500 Go P2
Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

3 commentaires
Avatar de Liam Abonné
Avatar de LiamLiam- 08/04/20 à 19:04:55

J'avais envisagé le P1 il y a quelques semaines à peine. Finalement, j'ai opté pour un Sabrent Rocket. Un poil plus cher mais je pense que le rapport qualité/prix est meilleur (TLC, meilleur TBW...)

Avatar de aurejac Abonné
Avatar de aurejacaurejac- 08/04/20 à 21:27:12

Les SSD en QLC c'est pas cher, effectivement. Mais alors se cogner un débit d'escargot de 60Mo/s, inférieur à des disque 2,5" à plateaux quand le cache SLC est rempli, non merci..

Et avec les P1 ça 'coùte" au final beaucoup plus d'énergie pour écrire des données que sur un TLC (conso élevée pendant parfois plusieurs minutes le temps de réécrire les données du cache SLC en QLC)

Bref, sur une machine d'usage léger, ok mais on en a pour son argent.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 09/04/20 à 05:04:24

(quote:46129:aurejac) ...

En fait je pense que l'erreur c'est de le vendre sur le marché grand public sans précautions/précisions particulière, comme s'il s'agissait de SSD comme d'autres, ce qui n'est pas le cas. Dans le monde pro, ils sont très utilisés pour leur petit prix en visant certains usages, comme du cache : très peu d'écriture, besoin de gros débit en lecture.

Sur un SSD système ou lorsqu'il faut effectuer de gros transferts de manière récurrente, par contre, c'est une erreur (à moins d'usages très limités). Il faut aussi faire attention à la durée de vie/garantie vis-à-vis de l'endurance. On peut à l'inverse imaginer que ce sont de bons candidats pour stocker du jeux vidéo par exemple, l'écriture se faisant plutôt au fil de la connexion internet.

Édité par David_L le 09/04/2020 à 05:04
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact