Shadow déploie sa nouvelle offre à l'international, LG monte au capital

Enfin de bonnes nouvelles ?
Systèmes 1 min
Shadow déploie sa nouvelle offre à l'international, LG monte au capital

Après un début d'année difficile et une communication embrouillée, le spécialiste français du « PC dans le cloud » passe à des annonces un peu plus offensives. Il espère bien relancer l'intérêt autour de son service en misant sur l'expansion de son offre et de nouveaux partenariats. 

Blade vient d'annoncer avoir signé « un partenariat stratégique, qui comprend une ​prise de participation au capital » avec LG Electronics, qui vient d'ajouter aux précédentes levées de fonds. Le constructeur intégrera ainsi le service Shadow à plusieurs de ses produits et participera à son arrivée en Corée du Sud.

D'ici là, c'est aux États-Unis que la nouvelle offre va se déployer. Shadow Boost, qui correspond aux anciennes configurations est proposé à partir de 11,99 dollars par mois dès maintenant. La procédure de migration des clients actuels devrait suivre celui annoncé en France. 

Concernant Ultra et Infinite, il n'est pas question de proposer le service sur les serveurs d'OVH chez l'Oncle Sam. Il faudra donc attendre que les machines conçues avec 2CRSi soient prêtes. Blade évoque ainsi une commercialisation sous la forme de ventes « exclusives et privées d'ici l'été », sans plus de détails. 

Cela semble pour le moment indiquer qu'aucun nouveau retard n'est prévu, malgré la montée en puissance du coronavirus (Covid-19). Espérons que cela continue.

14 commentaires
Avatar de kgersen Abonné
Avatar de kgersenkgersen- 12/03/20 à 16:04:50
#1

C'est un peu condamné a échouer leur approche ? non ? En cas de succès ca sera la pénurie a cause du provisionning lent et par palier.

Je ne vois pas comme cela peut 'scaler' correctement d'aller mettre des VMs Windows + GPU dans un DC.
Ca va a l'encontre des années d'expériences d' AWS,Azure, GCP.

Il a deux approches pour faire du cloud gaming:

  • gaming-> cloud: on prend un système qui fait du gaming local comme un PC Windows ou une Xbox et on le virtualise dans le cloud. C'est l'approche Shadow, GFN, xCloud. Ca marche de suite avec les jeux existants mais sur le moyen/long terme ce n'est pas viable a grand échelle. Meme Microsoft galere a scaler xCloud car ils doivent mettre des cartes mères d'XBox dans leur DC.

  • cloud->gaming : on prend un systeme déja dans le cloud et on lui adjoint un GPU spécialisé gaming. C'est l'approche Stadia. Au départ y'a un manque de jeu car il faut porter les jeux dessus mais sur le moyen/long terme c'est l'approche gagnante.

Avatar de googfrgo INpactien
Avatar de googfrgogoogfrgo- 12/03/20 à 16:33:51
#2

undefined

Je suis pas forcement d'accord avec ton analyse. Certes, ils ne vont pas profiter de la puissance de scaling d'un cloud provider standard, mais les besoins sont aussi beaucoup plus limités en terme de réactivité à provisionner sur des machines gaming, la demande vient principalement de particuliers qui vont conserver ces machines 1 mois minimum en non-stop (et plus si satisfaits). On se rapproche plus d'un hébergeur standard type OVH/Scaleway capable de s'adapter aux besoins hard de Shadow

Avatar de cyp Abonné
Avatar de cypcyp- 12/03/20 à 23:39:46
#3

undefined

Hébergeur traditionnel qui propose déjà des machines proche de celle que propose Shadow à des tarifs bien plus élevé.
C'est bien le problème, pour le moment le principal argument de Shadow c'est le prix mais ils auront probablement du mal à tenir longtemps avec ces tarifs et pour le moment il n'ont pas grand chose de plus à vendre à leur client (genre un store d'applis très rentable qui leur permettrait de faire leur marge ou ce genre de chose).

Avatar de bingo.crepuscule INpactien
Avatar de bingo.crepusculebingo.crepuscule- 13/03/20 à 00:42:11
#4

Le gros avantage de de shadows, c'est qu'on a accès à un PC dans son intégralité... On n'est pas limité au jeu, ni au catalogue d'un fournisseur, ni confiné dans sa sandbox.

Si demain je veux utiliser via Shadow, un pc distant avec un vrai GPU, sur mon laptop fanless, sous Linux, disposant d'une accélération matérielle h264/h265, et faire du montage vidéo, jouer à un jeu patché/moddé, uploader des vidéos sur Youtube avec un énorme upload alors que je reçois le tout en 4G via un débit 30 fois moindre, je peux.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 13/03/20 à 04:06:09
#5

undefined

Pour le moment. Se qui se passe avec GeForce Now peut très bien leur arriver du jour au lendemain. Ce que tout le monde oublie, ce qui rend ces décisions d'autant plus grave.

Avatar de Cronycs Abonné
Avatar de CronycsCronycs- 13/03/20 à 07:47:08
#6

undefined

Ça serait légal pour les éditeurs d’interdire l'accès à leurs jeux depuis un Shadow ?

Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 13/03/20 à 08:16:32
#7

undefined

Ni plus ni moins que de l'interdire depuis GeForce Now.
C'est clair que ces annonces sont pas rassurantes.
Perso je suis le coeur de cible de Shadow, gamer occasionnel qui a un laptop tout pété.
Grâce à Shadow j'ai fait Disco Elysium tranquille en 1440p... Pitié qu'ils tiennent ! :incline:

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 13/03/20 à 08:32:37
#8

undefined

C'est pas tout à fait pareil;

Geforce Now est un service qui ne propose qu'un catalogue de jeux. Shadow c'est juste un PC complet avec une licence Windows dessus, je ne vois pas comment ils pourraient interdire l'exécution de Steam dessus par exemple (ni comment ils pourraient détecter que ce PC est un PC dans le cloud).

D'ailleurs Steam permet déjà de Streamer d'un PC à l'autre.

Édité par eglyn le 13/03/2020 à 08:35
Avatar de Thraw Abonné
Avatar de ThrawThraw- 13/03/20 à 08:34:57
#9

Je ne suis pas sur (Enfin, j'espère, je suis le coeur de cible aussi). Lors de mes différentes lectures sur gamekult, ils parlaient d'un problème de "distributeur". Les éditeurs considèrent GE Force Now comme un distributeur et les éditeurs n'ont pas données leurs accord. Ge Force donne une liste de jeux jouable à la différence de Shadow qui est la location d'un pc. En croisant les doigts pour qu'ils tiennent.

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 13/03/20 à 08:37:52
#10

undefined

Je pense que Nvidia à fait l'erreur (enfin si on veut) de proposer une interface avec un catalogue de jeux. ils auraient du donner juste un bureau virtuel comme Shadow et laisser les gens installer ce qu'ils voulaient.

Mais bon, c'était moins "user friendly", et surtout plus coûteux je pense ^^

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 2

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact