LPDDR5 : Samsung lance la production de masse de puces de 16 Go

Plus de mémoire dans les smartphones que les PC
LPDDR5 : Samsung lance la production de masse de puces de 16 Go

Alors que la DDR4 est encore largement majoritaire, et se densifie, la LPDDR5 est déjà sur toutes les lèvres. Samsung indique avoir « commencé à produire en masse » des puces de 16 Go avec un débit de 5 500 Mb/s. Elle doit passer à 6 400 Mb/s durant la seconde moitié de l’année grâce à une augmentation de la finesse de gravure. 

Deux semaines après l’annonce de Micron sur l’expédition de puces de LPDDR5 de 6 à 12 Go, Samsung joue la surenchère et grimpe à 16 Go. Le fabricant explique, cette fois encore, que de tels produits se destinent aux smartphones haut de gamme et leurs SoC tels que les Exynos 990 (Samsung) et Snapdragon 865 (Qualcomm).

Chaque puce de 16 Go de LPDDR5 comprend douze « blocs » : 8 de 12 Gb et 4 de 8 Gb, soit un total de 128 Gb (et donc 16 Go). Le constructeur revendique des taux de transferts de 5 500 Mb/s, mais ne précise pas à quelle tension. Les premiers échantillons avaient été annoncés en décembre 2019.

La finesse de gravure n’est pas précisée, on sait simplement qu’il s’agit de la seconde génération en de classe 1y nm. Elle est donc située entre 10 et 19 nm, et plus petite que la première génération en 1x nm.

Samsung prévoit de passer à la troisième génération (1zm) dans la seconde moitié de l’année, et il sera alors question de débits pouvant atteindre 6 400 Mb/s sur 16 Go, ce qui est déjà possible à moindre capacité.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact