Backblaze analyse les pannes de 122 658 disques durs, Seagate se fait « remarquer »

Mais s’en serait bien passé…
Backblaze analyse les pannes de 122 658 disques durs, Seagate se fait « remarquer »Crédits : Michalkra/iStock/ThinStock

Le service de sauvegarde Backblaze vient de publier sa nouvelle analyse des pannes de HDD. En 2019, deux séries ont obtenu des taux de panne annualisés plus importants que la moyenne : les Seagate ST4000DM000 de 4 To et ST12000NM007 de 12 To. Sur des modèles de 16 To, utilisés depuis peu, les retours sont bons pour le moment.

C’est une habitude, Backblaze publie régulièrement des statistiques sur l’état de ses disques durs. La société propose pour rappel des offres de sauvegarde pour les particuliers et revendique 900 Po de données… soit un certains nombre de HDD. Fin 2019, près de 125 000 étaient en fonctionnement dans ses serveurs

2 229 sont utilisés pour le boot des systèmes, 122 658 pour le stockage des données. En éliminant, ceux utilisés pour des tests ou dont le nombre et la durée de fonctionnement ne sont pas suffisants pour en tirer des statistiques jugées intéressantes, il reste 122 507 modèles exploités dans l'analyse produite.

Ils proviennent de trois constructeurs : HGST, Seagate (près de 90 000 HDD) ainsi que Toshiba. L’hébergeur précise que, en 2019, « il n'y avait pas de disques durs Western Digital dans son datacenter », mais ajoute qu’il ajustera son approvisionnement « au fur et à mesure que WD renommera les nouveaux HDD HGST de grande capacité ».

Chez HGST et Toshiba tout va bien, alors que chez Seagate…

Avant d’entrer dans le vif du sujet, une précision importante : dans ses tableaux, Backblaze parle d’un le « taux de panne annualisé ». Il est calculé en fonction du nombre de jours de fonctionnement cumulés pour les disques durs d’une même famille et du nombre de pannes, via la formule suivante : 

(100*pannes)/(heures de fonctionnement/24/365)

Chez HGST, rien de spécial à signaler : tous les disques durs (4 à 12 To) ont un taux inférieur à 1 %. Même chose chez Toshiba, qui obtient même 0 % avec son MD04ABA400V de 4 To, signifiant donc que sur la période, aucun des 99 disques durs en service (pour 39 788 jours de fonctionnement) n’est tombé en panne.

Chez Seagate par contre, la situation est plus compliquée : une seule série est à moins de 1 % – le ST600DX00 de 6 To – alors que les autres oscillent entre 1,14 et 3,32 %. Les ST4000DM00 de 4 To et ST1200NM007 de 12 To ne se distinguent pas de la meilleure des manières avec respectivement 2 et 3,32 %. Les autres sont entre 1,14 et 1,57 %.

Sur 19 211 disques durs Seagate de 4 To en service, 402 sont tombés en pannes, contre 1 156 modèles de 12 To sur un parc de 37 004. Ces derniers avaient déjà été identifiés comme problématiques par Backblaze sur de précédents rapports. Il a ainsi annoncé la mise en place d’une migration fin janvier.

Backblaze 2019
Les taux de panne annualisés sur l’année 2019

Le taux de panne annualisé globalement en hausse en 2019

De manière générale, le taux de panne annualisé moyen de 2019 est en augmentation par rapport aux années précédentes : 1,89 % contre respectivement 1,25 % en 2018 et 1,77 % en 2017.  La société y voit deux raisons : une hausse globale de ce taux pour 75 % des familles de disques durs, mais aussi l’influence du mauvais score des 12 To de Seagate qui représentent tout de même un quart de l’ensemble des HDD en service.

Enfin, Backblaze propose une analyse des disques durs sur une période plus longue, remontant jusqu’à début 2013 suivant la date de mise en service des disques durs. Le taux de panne annualisé moyen de la plupart des HDD est sous 1 %... sauf chez Seagate encore une fois.

Les modèles 4 et 12 To se font remarquer avec respectivement 2,67 et 2,57 %.

Backblaze 2019 Backblaze 2019
Évolution des taux entre 2017, 2018 et 2019 / Les taux en remontant jusqu’à 2013

De bons résultats provisoires sur les 16 To

Backblaze propose de jeter un œil aux nouveaux 16 To de Seagate qu’il utilise dans son datacenter. Le nombre et durée d’utilisation – 40 HDD pour 1 440 journées d’utilisation combinées – ne sont pas suffisants pour en tirer des statistiques avec une fiabilité suffisante, mais la bonne nouvelle c’est qu’aucune panne n’est pour le moment arrivée. S’ils continuent sur cette voie, les 16 To pourraient être utilisés pour remplacer les 12 To dont le taux de panne est trop important.

Des tests ont également débuté en ce début d’année sur des Toshiba de 16 To, mais il est encore trop tôt pour donner le moindre chiffre affirme l’entreprise. 

  • Introduction
  • Chez HGST et Toshiba tout va bien, alors que chez Seagate…
  • Le taux de panne annualisé globalement en hausse en 2019
  • De bons résultats provisoires sur les 16 To
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact