Les platines vinyles reviennent en force, sur fond de nostalgie

Vu à Vegas : « Longue vie au vinyle »
Les platines vinyles reviennent en force, sur fond de nostalgie
Crédits : Sébastien Gavois

Sony, Technics et Audio-Technica sont autant de constructeurs qui ont profité du CES 2016 pour dévoiler de nouvelles... platines vinyles. Mais ils n'étaient pas les seuls à s'intéresser à ce marché, qui semblait être l'une des tendances du salon de Las Vegas.

Alors que l'on s'attend principalement à trouver les dernières nouveautés en matière de lecteur Ultra HD Blu-ray, de télévision 4K/8K et de lecteur audio numérique haute résolution au CES de Las Vegas, nous avons également pu observer un retour en force pour le moins inattendu : celui les platines vinyles. Plusieurs fabricants de renom présentaient en effet leurs nouveautés sur ce segment.

Une platine Hi-Res Audio chez Sony

Sony présentait ainsi sa nouvelle platine PS-HX500 avec un design épuré, une sortie audio RCA ligne ou phono (modifiable via un petit interrupteur) ainsi qu'un port USB permettant de la connecter sur un ordinateur. Selon le constructeur, l'accent a été mis sur la qualité de fabrication et la fiabilité des composants : pieds en caoutchouc pour éliminer les vibrations, vitesse de « rotation extrêmement stable », bras articulé de nouvelle génération, etc.

Le fabricant met en avant une qualité Hi-Res Audio avec un convertisseur analogique vers DSD (Direct Stream Digital) pouvant grimper jusqu'à 5,8 MHz. Pour rappel, ce format a été lancé par Sony dans les années 90 et il était notamment utilisé par le Super Audio CD. La platine vinyle peut également convertir la piste audio dans un format WAV pouvant grimper jusqu'à 192 kHz sur 24 bits, excusez du peu !

CES vinyles
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 3.0)

Technics joue la corde de la nostalgie

De son côté, Panasonic a décidé de ressusciter une marque et une référence qui devrait faire frémir les amoureux des vinyles : la platine Technics SL-1200. Pour l'occasion, The Vinyl Factory propose une rétrospective de cette platine, de 1970 à 2016.

Le fabricant explique qu'elle dispose désormais d'un moteur à entrainement direct qui devrait limiter au maximum les vibrations. Pas question cette fois-ci de la brancher sur un ordinateur puisqu'elle ne dispose que d'une sortie phono. Tous les détails sont disponibles par ici.

La Technics SL-1200 sera disponible dans le courant de l'année. De plus, une édition « 50e anniversaire » limitée à 1200 exemplaires sera également lancée cette année. Dans les deux cas, le prix n'a pas été annoncé.

Technics SL-1200

Audio-Technica mélange vinyle et Bluetooth

Audio-Technica n'était pas en reste et la marque profitait du CES pour présenter sa platine AT-LP60-BT. Comme la platine de Sony, elle dispose d'un switch permettant de la brancher directement sur une entrée ligne ou phono.

Mais le fabricant met surtout en avant la possibilité de diffuser de la musique directement sur des enceintes Bluetooth. Jusqu'à huit enceintes peuvent être appairées avec la platine indique le fabricant. Elle devrait arriver dans le courant du mois de janvier, pour un tarif de 179,95 dollars.

AT-LP60-BT Audo Technica

« Longue vie au vinyle » !

Mais au-delà de ces trois marques de renom, il n'était pas spécialement rare de croiser des platines vinyles çà et là dans les allées du CES. On peut notamment citer Boytone et Polaroid qui exposaient des platines « cachées » dans des mallettes.

Nous avons même croisé un exposant qui proposait toute une collection de machines allant du style rétro au plus moderne, avec un slogan affiché en gros dans les allées du CES : « Longue vie au vinyle ». Il sera intéressant de voir s'il s'agit d'un effet de mode ou si le vinyle est en train de réamorcer un retour en force dans les prochains mois.

Comme le rappelait il y a quelques mois La Tribune, le vinyle ne s'est en fait jamais vraiment éteint, notamment grâce aux passionnés, mais pas uniquement : « Parmi mes clients, j'ai quelques cinquantenaires, mais le gros des troupes, ce sont les 18-35 ans » expliquait un disquaire à nos confrères qui notaient que « les majors réinvestissent massivement le marché, multipliant les rééditions de classiques à des prix parfois prohibitifs ».

De quoi expliquer, au moins en partie, l'engouement des fabricants et les annonces du CES. Mais, entre les tarifs élevés de certains vinyles et celui des platines de nouvelle génération, il faudra voir si l'appétit des clients continuera d'être présent.

CES vinylesCES vinylesCES vinyles
Crédits : Sébastien Gavois (licence: 
CC by SA 3.0)

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

284 commentaires
Avatar de lionnel INpactien
Avatar de lionnellionnel- 23/01/16 à 14:16:56

wahhh quelle blague ces platines. En gros c'est soit du gadget 100% plastoc bon qu'a ruiner ses disques (les boytone, polaroid et audio tecnica), soit des trucs qui s'annoncent complétement hors de prix (la technics risque de piquer fort niveau prix).

En bref rien qui soit capable de rivaliser techniquement parlant avec ce qui se faisait il y a quelques décennies. Je suis sur que ma Thorens TD160 (donc loin d’être du très haut de gamme) explose allégrement 3/4 de ces gadgets malgré ses presque 40 ans.

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 23/01/16 à 14:23:47

La Technics ressemble furieusement à celles que j’utilisais en boite

A cette époque par contre, c'était entrainement par courroies avec une couche de feutrine pour faire les mix et les phasing.

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 23/01/16 à 14:30:54

lionnel a écrit :

wahhh quelle blague ces platines. En gros c'est soit du gadget 100% plastoc bon qu'a ruiner ses disques (les boytone, polaroid et audio tecnica), soit des trucs qui s'annoncent complétement hors de prix (la technics risque de piquer fort niveau prix).

En bref rien qui soit capable de rivaliser techniquement parlant avec ce qui se faisait il y a quelques décennies. Je suis sur que ma Thorens TD160 (donc loin d’être du très haut de gamme) explose allégrement 3/4 de ces gadgets malgré ses presque 40 ans.

On est d'accord que ce ne sont pas des platines pour audiophile exigeant... C'est pas le prix d'une Denon ou d'une Marantz non plus, ni de certaine Thorens.

Avatar de Haseo INpactien
Avatar de HaseoHaseo- 23/01/16 à 14:30:58

Ba en ce qui me concerne j'ai une bonne vieille platine Sony des débuts 90, simple et efficace, avec un très bon son ^^

Avatar de coket INpactien
Avatar de coketcoket- 23/01/16 à 14:32:16

Bon, les edit foirent... chez moi au moins.

Je viens de vérifier, c'était à entrainement direct.

Avatar de anonyme_c81656a6914322f787aebc9dfc4d2ae4 INpactien

dr

Édité par Nathan1138 le 23/01/2016 à 14:35
Avatar de aurel_gogo Abonné
Avatar de aurel_gogoaurel_gogo- 23/01/16 à 14:36:59

coket a écrit :

On est d'accord que ce ne sont pas des platines pour audiophile exigeant... C'est pas le prix d'une Denon ou d'une Marantz non plus, ni de certaine Thorens.

C'est pas la cellule qui fait la qualité du son, plutôt que la platine en elle même ?

Avatar de aurel_gogo Abonné
Avatar de aurel_gogoaurel_gogo- 23/01/16 à 14:39:58

lionnel a écrit :

x (la technics risque de piquer fort niveau prix).

On trouve des vieux SL 1200 MKII a 2300€ sur le net !!!! Ça pique !!!

 Je me souviens avoir vu ce modèle vers les 300€ au début des années 2000 chez Darty

Avatar de ThomasBrz Abonné
Avatar de ThomasBrzThomasBrz- 23/01/16 à 14:40:42

Je voulais m'en acheté une, je suis parti dans une boutique spécialisé dans les vinyles et quand le vendeur m'a dit le prix qu'il faut compter pour avoir du bon son (largement supérieur au mp3/format numérique) j'ai compris que le jeune étudiant (que je suis) devra attendre quelques années pour ces trucs...

C'était je crois supérieur a 1000€...

Édité par burroz le 23/01/2016 à 14:41
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 29

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact