GeForce Now passe au modèle Freemium : l'offre payante à 5,5 euros par mois, sans engagement

Savonnons la planche des consoles...
Systèmes 7 min
GeForce Now passe au modèle Freemium : l'offre payante à 5,5 euros par mois, sans engagement

Après des années d'attente, GeForce Now dispose enfin d'un modèle économique. L'offre permet d'accéder à l'équivalent d'une GeForce RTX pour jouer à vos titres préférés en 1080p60 pour 5,5 euros par mois sans engagement. Une solution gratuite est disponible pour simplement tester le service. 

Voilà, c'est fait : GeForce Now est enfin un service de « Cloud Gaming » commercial finalisé. Cinq ans après son lancement, puis une longue période de bêta, il passe au modèle Freemium : un accès gratuit mais limité, ou à 5,49 euros par mois avec des possibilités supplémentaires (niveau Fondateurs).

Une manière de répondre au développement de solutions telles que Stadia chez Google, mais aussi de montrer ce qui devrait être la voie de ce marché selon NVIDIA : démocratiser l'expérience, la qualité d'image et la performance des jeux PC, avec un certain niveau de simplicité, sans forcément se limiter aux seules consoles. 

GeForce Now est donc désormais unifié, capable de profiter du ray tracing et de DLSS via des Tesla de la génération Turing (avec Tensor Cores et RT Cores donc). Mais que cache exactement cette offre ? Voici notre article sous forme de questions/réponses afin de comprendre de quoi il en retourne.

Notez que NVIDIA propose à la presse de tester le nouveau GeForce Now depuis quelques jours, mais nous ne publierons pas d'analyse technique de cette nouvelle version de l'offre ce soir pour une raison simple : tester un service de cloud gaming depuis des serveurs avec seulement quelques journalistes n'a aucun sens.

Quel est le contenu du catalogue ?

Concernant le nombre de jeux disponibles, GeForce Now se situe entre Stadia et Shadow. En effet, contrairement au premier vous pouvez jouer à des jeux que vous avez déjà sur Steam, chez Bethesda, Blizzard, Epic ou encore Ubisoft. Cela peut être des jeux classiques, en Free-to-play ou via abonnement (Uplay+).

Mais ce ne sont pas tous les jeux. Ainsi, la saga Tomb Raider n'est pas disponible par exemple, tout comme ou Quake II RTX (dommage pour les tests en ray tracing). Pas plus que Warcraft III : Reforged ou les jeux d'EA via Origin ou du Microsoft Store. Parfois c'est parce que la boutique applicative n'est pas disponible, parfois parce qu'il y a des exclusivités accordées à certaines plateformes, parfois parce qu'un titre n'est pas encore compatible. 

Le constructeur propose dans son client, ainsi que sur son site, un moteur de recherche (mais pas de liste détaillée). On regrette par contre qu'il soit pour le moment impossible d'avoir la liste des jeux que l'on possède qui sont exploitable sur la plateforme. Il faut les rechercher explicitement et les ajouter à la bibliothèque. 

GeForce Now 2020

Une situation qui n'est sans doute pas du fait seul de NVIDIA, mais aussi d'un marché du jeu vidéo qui se vit encore à travers des plateformes concurrentes et des batailles d'exclusivités même sur de vieux titres. Espérons que cela finira par aller dans un sens un peu plus intéressant pour le consommateur avec le temps.

Au final, NVIDIA revendique plusieurs centaines de titres disponibles, dont de très gros (Oui, Fortinte est présent) et certains avec RTX exploitable (CoD : Modern Warfare ou Wolfenstein : Youngblood par exemple). 

Que propose GeForce Now ?

GeForce Now n'est pas un PC dans le cloud comme Shadow. Mais ce n'est pas non plus une boutique comme Stadia. Vous continuez d'acheter vos jeux de manière classique via des services tiers comme Steam, Uplay, l'Epic Game Store, etc. Il permet seulement d'y jouer en streaming.

Vous avez donc bien accès à une instance virtualisée sous Windows (via la plateforme GRID) où est lancé votre jeu au moment où vous le demandez. Dans la pratique, ce n'est pas encore parfait ou tout à fait transparent, mais un gros travail a déjà été mené au fil des moutures, cela devrait continuer dans les mois à venir.

Côté qualité d'image, vous obtenez un flux vidéo en 1080p à 60 images par seconde. Pas de 4K, de HDR ou de Dolby Atmos promis ici. NVIDIA se concentre sur une solution qu'il peut fournir dès maintenant, avec un niveau qui intéressera le gros des joueurs qui ne veulent pas investir dans un PC haut de gamme. Le 1080p restant ultra dominant.

NVIDIA utilise le H.264/H.265 selon les plateformes et propose de la stéréo ou du son 5.1 selon les cas. Là aussi, cela devrait sans doute rapidement évoluer. En cas de souci, rendez-vous sur le support.

Le constructeur précise que « Les performances du service et les horaires d'accès au jeu peuvent varier en fonction des capacités Internet et/ou des retards de service. Une version L ou supérieure d'Android est requise pour l'utilisation sur appareil mobile. L’offre est susceptible d'être interrompue ou modifiée à tout moment. »

Quelles sont les limitations de la version gratuite ?

Si vous ne payez pas, vous n'aurez pas un accès prioritaire aux instances de GeForce Now. Ce qui veut dire qu'en cas de gros afflux, vous devrez sans doute attendre un peu.

Vous devrez aussi vous passer des fonctionnalités RTX, donc le ray tracing et DLSS. Surtout, les séances de jeu sont limitées à 1h, un décompte vous alertant quand vous arrivez bientôt à la limite. C'est donc parfait pour le joueur occasionnel ou celui qui veut tester le service, mais rien de plus.

Que propose la version payante (Fondateurs) ?

Pour 5,49 euros par mois, vous aurez un accès prioritaire et les fonctionnalités RTX. Une limite de temps est par contre toujours imposée, de 6h cette fois. C'est une manière pour NVIDIA d'éviter que des utilisateurs laissent ouverte leur session indéfiniment, mais cela ne devrait guère poser de souci dans la pratique.

Dans tous les cas, une fois la session terminée, vous pouvez la relancer. Il n'y a pas de limite de temps sur la journée ou de manière mensuelle par exemple.

GeForce Now 2020

Quid de la durée d'engagement ?

Il n'y en a pas. Si NVIDIA fait référence à une durée de 12 mois, c'est pour la validité de son offre. Le tarif de 5,49 euros est en effet temporaire, et évoluera d'ici l'année prochaine. 

À la hausse, à la baisse, avec un décalage entre tarif mensuel ou annuel ? Impossible à dire pour le moment. Le constructeur attend sans doute d'analyser les premiers retours pour prendre sa décision.

Il est possible de résilier ou de rétrograder son offre dès le 1er jour.

Quelles sont les fonctionnalités avancées du client ?

NVIDIA permet de choisir le niveau de qualité du flux, de tester votre connexion, de sélectionner le serveur auquel vous vous connectez. Un datacenter semble actif en région parisienne, mais nous attendons plus de détails sur ce point, la mise en place semblant assez récente. 

Un overlay permet déjà la capture de moments particuliers, une interaction avec Discord. Mais c'est encore assez léger. On imagine que les interactions communautaires seront bien plus nombreuses dans un second temps. NVIDIA nous a confirmé travailler sur ce point pour les mois à venir. 

Le client reste par contre encore imparfait. Outre le manque de la liste des jeux accessibles avec votre compte, on regrette par exemple l'incapacité à s'adapter à certaines définitions, comme pour les écrans en 21:9 par exemple. Un point où Shadow domine avec ses évolutions récentes. 

Y-a-t-il une offre de lancement ?

Oui, outre le tarif de 5,49 euros, les 90 premiers jours sont offerts. Vous pouvez donc tester les performances de l'offre payantes dès maintenant sans débourser un sou.

NVIDIA précise qu'« une seule période d'essai de 90 jours d'abonnement Membres fondateurs à GeForce NOW est autorisée par utilisateur. Au terme de la période d'essai de 90 jours d'abonnement Membres fondateurs à GeForce NOW, l'abonnement au service GeForce NOW au tarif Membres fondateurs sera facturé sur une base mensuelle et restera valable pendant un an ; il prendra fin en cas de résiliation ».

Attention, pour en profiter, il faut entrer son numéro de carte bancaire. Les utilisateurs déjà utilisateurs de GeForce Now seront basculés sur les nouvelles instances dans la soirée, l'offre étant en pleine activation. Nous reviendrons sur le processus d'abonnement lors de notre test. 

Quelles sont les plateformes compatibles ?

PC sous Windows, Mac et Shield TV et appareils sous Android.

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

28 commentaires
Avatar de the_Grim_Reaper Abonné
Avatar de the_Grim_Reaperthe_Grim_Reaper- 04/02/20 à 18:57:40

Merci David pour cette première intra au service :)

Du coup, outre la version free2play, il est possible de tester la version complète pour 90 jours pour un compte donné.

Je serais presque tenté de tester le service. Par contre, dommage pour la liste des jeux à chercher manuellement nVidia aurait pu proposer un scan de la machine (PC / MAC / Shield) pour le faire après autorisation biensure :/

Avatar de allea Abonné
Avatar de alleaallea- 04/02/20 à 19:20:37

est-ce que ça ne fonctionne que sur les jeux, ou est-ce qu'on peut aussi faire du montage vidéo ou ce genre d'utilisation lourde en ressources ?

Avatar de 40499 Abonné
Avatar de 4049940499- 04/02/20 à 20:11:52

Test en ce moment même. Création de compte Free2play, aucune coordonnée (bancaire ou physique) demandée. On passe ensuite à l'ajout de jeux avec une recherche manuelle (pas de liste de ce qui est disponible). J'ai testé Factorio "en cours de Mise à jour", puis Witcher 3. Le client demande "possédez-vous ce jeu ?" (oui, sur steam), mais ne demande pas plus de détail. Suit ensuite le chaoix automatique du serveur puis la mise en file d'attente (pour les Free2Play) 300 personnes devant mois, j'ai attendu moins d'une minute. Le client lance alors un Bureau à distance minimaliste (aucune interaction possible) puis un client Steam, qui demande à se connecter à son compte Steam (logique). On retrouve alors le client steam "normal", avec sa biblio steam. On y lance ensuite le téléchargement du jeu (50Mo/s max, très fluctuant). Et voilà où j'en suis, donc pour le moment ça se présente bien. Se pose surtout la question de la protection de notre compte Steam, vu que la machine virtuelle doit forcément être approuvée, qui de sa protection contre le piratage...

Édité par 40499 le 04/02/2020 à 20:14
Avatar de Tohrnoriac Abonné
Avatar de TohrnoriacTohrnoriac- 04/02/20 à 20:25:09

(quote:45557:allea) est-ce que ça ne fonctionne que sur les jeux, ou est-ce qu'on peut aussi faire du montage vidéo ou ce genre d'utilisation lourde en ressources ?

c'est que les jeux, tu n'as pas d'interface "windows ou similaire", depuis le client tu lance ton jeu, une fenetre s'ouvre et voila

Avatar de 40499 Abonné
Avatar de 4049940499- 04/02/20 à 20:37:13

Rapport du Front : J'ai été déconnecté du bureau virtuel pour cause d'inactivité pendant l'installation de The Witcher et .... ben je peux recommencer de zéro l'install. Bref c'est encore en rodage... Ah par contre cette seconde installation a pris 30 secondes, je suis dans la vidéo d'intro du jeu, adieu :)

Édité par 40499 le 04/02/2020 à 20:39
Avatar de kgersen Abonné
Avatar de kgersenkgersen- 04/02/20 à 21:25:19

conseil: mettez du 2FA sur votre compte Steam.

Avatar de ForceRouge Abonné
Avatar de ForceRougeForceRouge- 04/02/20 à 22:12:08

Google sont un peu dans la merde la avec Stadia à 10 boules qui ne fonctionne pas.

GeforceNow, discrètement, en mode ninja, vient de casser Google :)

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 05/02/20 à 06:06:14

(quote:45556:the_Grim_Reaper) r la version complète pour 90 jours pour un compte donné.Je serais presque tenté de tester le service. Par contre, dommage pour la liste des jeux à chercher manuellement nVidia aurait pu proposer un scan de la machine (PC / MAC / Shield) pour le faire après autorisation biensure :/

Si le scan doit se faire, c'est via les comptes sur les plateformes distants, pas une plateforme physique, mais oui c'est perfectible là-dessus. Après ce n'est sans doute qu'une question de temps, on verra bien :chinois:.

(quote:45557:allea) est-ce que ça ne fonctionne que sur les jeux, ou est-ce qu'on peut aussi faire du montage vidéo ou ce genre d'utilisation lourde en ressources ?

Comme dit c'est une plateforme de cloud gaming, donc accès à un catalogue de jeux. Ce n'est pas un équivalent de Shadow.

(quote:45561:kgersen) conseil: mettez du 2FA sur votre compte Steam.

Oui, enfin même sans GFN, mais bon, la 2FA sur Steam ça fait une paire d'années que ça existe, si on en est encore à hésiter à l'installer c'est qu'il y a un souci :D

(quote:45563:ForceRouge) Google sont un peu dans la merde la avec Stadia à 10 boules qui ne fonctionne pas.GeforceNow, discrètement, en mode ninja, vient de casser Google :)

Ce n'est pas directement la même chose, mais les limites de Stadia sont un problème où GFN vient apporter une réponse (avec une solution ouverte aux boutiques existantes). Mais cela a aussi ses défauts dans la pratique.

Après, c'est surtout que le hardware de Stadia est moins bon en l'état (mais il n'était déjà pas fameux au moment de l'annonce, excepté pour certains aspects technique de la carte graphique utilisée vis-à-vis de la virtualisation).

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 05/02/20 à 07:34:16

1H de session gratuite xD mouais, il aurait juste pu ecrire "Testez GeForce pendant 1H" En mode coucou les potes j'ai été déconnecté, j'avais plus de forfait x)

Cte blague, et tu peux renouveller la session ? ou c'est 1H par jour ?

Avatar de BlackYeLL Abonné
Avatar de BlackYeLLBlackYeLL- 05/02/20 à 07:49:44

(quote:45569:secouss) 1H de session gratuite xD mouais, il aurait juste pu ecrire "Testez GeForce pendant 1H" En mode coucou les potes j'ai été déconnecté, j'avais plus de forfait x)Cte blague, et tu peux renouveller la session ? ou c'est 1H par jour ?

À la rigueur, tu peux juste lire l'article correctement :D

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact