Snapdragon 720G, 662 et 460 : Qualcomm annonce trois SoC avec du Wi-Fi 6

Préparez l’aspirine
Snapdragon 720G, 662 et 460 : Qualcomm annonce trois SoC avec du Wi-Fi 6

Qualcomm annonce trois SoC que l’on retrouvera certainement dans les mois à venir dans des smartphones d’entrée/milieu de gamme. Ils se contentent de la 4G, mais supportent le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.1. Des références qui ne font que complexifier un peu plus la gamme du constructeur, qu’il est parfois bien difficile de suivre. 

Début décembre, Qualcomm profitait de son Tech Summit 2019 pour dévoiler trois nouveaux SoC : les Snapdragon 765, 765G et 865, parés pour la 5G. Cette nouvelle technologie ne commencera à se déployer que mi-2020 en France (et dans d‘autres pays), dans un nombre très limité de villes pour commencer. 

Le CES étant derrière nous, le constructeur anticipe le MWC de Barcelone et annonce trois SoC pour l’entrée et le milieu de gamme : les Snapdragon 460 (SM4250), 662 (SM6115) et 720G (SM7125). Ils viennent donc compléter les séries 400, 600 et 700 déjà bien remplies. Il n’est pas question de 5G cette fois-ci, mais ce n’est pas forcément un problème puisque la 4G continuera d’être largement exploitée pour des usages courant pendant encore des années.

Ces puces ont par contre la bonne idée de prendre en charge le Wi-Fi 6 (802.11ax) qui apporte de nombreux changements et commence enfin à se déployer à grande échelle. Le Bluetooth 5.1 est aussi de la partie, ainsi que la prise en charge simultanée de deux bandes (L1 et L5) pour les positionnements par satellites (afin d’améliorer la précision) et du système Indian Regional Navigation Satellite System.

Le Snapdragon 720G exploite le même GPU que le 730G

Commençons par le Snapdragon 720G gravé en 8 nm, qui vient donc se placer entre les Snapdragon 712 et 730(G). Ce nouveau SoC dispose de huit cœurs Kyro 465 cadencés jusqu’à 2,3 GHz, contre huit Kyro 360 (2,3 GHz) pour le 712 et huit Kyro 470 (2,2 GHz) pour les 730(G).

La partie graphique est une Adreno 618, exactement comme les Snapdragon 730(G). Série « G » oblige, on retrouve les fonctionnalités Snapdragon Elite Gaming qui doivent améliorer les performances dans les jeux, exactement comme sur le 730G. Un comparatif entre les différentes puces de la série 7 est accessible ici.

Le Snapdragon 720G dispose aussi d’un modem X15 (jusqu’à 800 Mb/s), d’un ISP Spectra 350L, d’un Hexagon 692 et prend en charge Quick Charge 4.0 avec Quick Charge AI. Il supporte les écrans avec une définition de 2 520 x 1 080 pixels (HDR10), les caméras jusqu’à 192 Mpx, le stockage eMMC et UFS 2.1… tous les détails sont sur cette page

Le Snapdragon 662 est très proche du 665

On descend d’un cran avec le Snapdragon 662 qui doit se frayer un chemin entre les 660 et 665, mais avec un atout à mettre en avant : le Wi-Fi 6, contre du Wi-Fi 5 pour tous les autres modèles de la série 6. 

Sur la partie CPU et GPU, les Snapdragon 662 et 665 sont très proches : huit cœurs Kyro 660 à 2 GHz avec un Adreno 610, alors que le 660 se contente d’un Adreno 512. Des changements ont par contre été apportés pour marquer une différence entre le 662 et le 665. Le premier intègre un modem X11 (jusqu’à 390 Mb/s), un Hexagon 683 et un ISP Spectra 340T, contre respectivement un modem X12 (jusqu’à 600 Mb/s), Hexagon 686 et Spectra 165 pour le 665. 

Alors que le Snapdragon 660 est compatible Quick Charge 4.0, le 662 se contente de Quick Charge 3.0 (comme le 665). Le détail des caractéristiques techniques du Snapdragon 662 est disponible sur cette fiche, tandis qu’un comparatif entre les SoC de la série 6 se trouve par là.

SoC Snapdragon 720GSoC Snapdragon 662SoC Snapdragon 460

Le Snapdragon 460 renforce la série 400

Enfin, terminons avec le Snapdragon 460 qui prend la tête de la gamme 400 en se plaçant au-dessus du Snapdragon 450. Cette fois encore, c’est le seul SoC de la série 400 à prendre en charge le Wi-Fi 6, ce qui en fait une puce intéressante pour des modèles entrée/milieu de gamme.

Elle intègre huit cœurs Kyro 240 jusqu’à 1,8 GHz, une partie graphique Adreno 610, un modem X11, un ISP Spectra 340 et un Hexagon 683. Hormis sur la partie CPU qui en en retrait, le Snapdragon 460 est donc relativement proche du 662. La fiche technique détaillée du Snapdragon 460 se trouve par ici et le comparatif de la famille 4 par là.

Gamme de SoC Qualcomm : une prise de tête

Les trois nouveaux SoC seront disponibles commercialement pour les partenaires à la fin du trimestre et les premiers smartphones sont attendus pour fin 2020 selon Qualcomm ; le MWC de Barcelone devrait être le théâtre de nombreuses annonces sur le sujet. Sur Twitter, le patron de Realme a déjà affirmé qu‘il sera le premier à proposer un smartphone équipé du nouveau SoC 720G, mais sans donner le moindre détail supplémentaire.

Mais avec l’annonce de ces nouveaux SoC il devient de plus en plus difficile de s‘y retrouve dans la gamme de Qualcomm. Déjà qu’il n‘est pas toujours aisé de différencier les séries 6, 7 et 8, la multiplication des références n’aide pas. Sur son site, le fabricant liste pas moins de sept puces dans la série 8, sept dans la série 7 et onze dans la série 6.

Pour ne rien arranger, les nouvelles références viennent s’intercaler entre celles existantes. Le Snapdragon 660 a été annoncé début 2017, le 665 début 2019 et le 662 début 2020... Certains choix sont parfois étranges, à l’image du 662 qui ne prend en charge la 4G que jusqu’à 390 Mb/s contre  600 Mb/s pour les 660 et 665 qui l’encadrent.

Ce n’est pas tout : supporte Quick Charge 3.0 alors que le 660 est compatible avec la version 4, le 665 n’est pas compatible Wi-Fi 6 alors que le 662 oui, etc. Un peu de ménage ne serait pas de refus.

Qualcomm Snapdragon série 6
Une photo de famille de la série 6 de Qualcomm, le nouveau 662 se trouve en 4e position en partant du haut
Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact