Le Ryzen Threadripper 3990X devrait être mis en vente le 7 février à 3 990 dollars

Les 4 440 (euros) vont disparaître !
Le Ryzen Threadripper 3990X devrait être mis en vente le 7 février à 3 990 dollars

Dans un mois, AMD mettra en vente le premier processeur grand public à 64 cœurs : le Ryzen Threadripper 3990X. S'il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit deux fois plus performant que le 3970X à 32 cœurs... il sera deux fois plus cher. Ainsi, son rapport performances/prix sera bien en baisse par rapport à ses petits frères.

Comme prévu, AMD a profité de sa conférence de presse du CES de Las Vegas pour en dire plus sur son Ryzen Threadripper de 3e génération embarquant 64 cœurs : le 3990X.

3990X : AMD livre de nouveaux détails

Et contrairement à ce que l'on aurait pu craindre, elle ne s'est pas limitée au strict minimum. Ainsi, on apprend qu'il peut atteindre 25 399 points sur Cinebench R20, contre environ 17 000 points pour un 3970X à 32 cœurs, soit un gain de 50 %. Un score amélioré de 51 % est annoncé pour des tests sous Cinema4D de manière plus générale. 

Il faut dire que les fréquences passent de 4,9 GHz lorsque le CPU est peu sollicité à 2,9 GHz lorsque l'ensemble des cœurs sont actifs, contre un minimum de 3,7 GHz pour le 3970X (-22 %). Il faudra donc comprendre d'où vient le reste de l'écart constaté, un point qui sera à analyser lors des tests.

Notons au passage que certaines caractéristiques comme le nombre de lignes PCIe accessibles ou le TDP de la bête n'ont pas été précisés. Mais sur ce dernier point, on peut s'attendre à 280 watts.

AMD Ryzen Threadripper 3990X CES 2020AMD Ryzen Threadripper 3990X CES 2020

Un rapport performances/prix encore réduit

Avec un tel écart de performances et un 3970X qui est déjà proposé à plus de 2200 euros on pouvait s'attendre à un tarif au minimum de 3 300 euros, mais comme souvent avec ce genre de produit, le tarif augmente bien plus vite que les résultats dans les tests. Notre pari était de voir AMD l'annoncer entre 3 500 et 4 000 euros.

Le constructeur, qui est plutôt dans une période faste et sans concurrence sur ce terrain, a plutôt tendance à privilégier ses marges ces derniers mois. Le lancement des Ryzen Threadripper de 3e génération en est un exemple flagrant. Ainsi, il faudra compter 3 990 dollars et donc sans doute plus de 4 000 euros pour se payer une telle bête.

La règle a sans doute été simple : il y a deux fois plus de cœurs, on double donc le tarif, malgré la baisse en fréquences et en performances. En appliquant un surcoût en euros de 10 %, ce qui est constaté sur le 3970X (annoncé à 1 999 dollars), on atteint donc les 4 400 euros, soit :

  • 3990X : 69 euros par cœur
  • 3970X : 69 euros par cœur
  • 3950X : 58 euros par cœur
  • 3800X : 53 euros par cœur
  • 3700X : 45 euros par cœur
  • 2700X : 22 euros par cœur

Et à ceux qui seraient tentés de faire remarquer que le Texan s'éloigne de sa stratégie visant à proposer des prix bien plus raisonnables que son concurrent, ce qui avait été l'une des marques de fabrique de Ryzen dès ses débuts, Lisa Su n'a pas hésiter à miser sur l'indécence de l'offre d'Intel, pour justifier ses choix. 

Le 3990X affiche de bien meilleures performances (+30 %) qu'un duo de Xeon Platinum 8200 (2x 28 cœurs). Pour le public visé, c'est donc une belle économie puisqu'ils sont annoncés dans les 20 000 dollars.

Quoi qu'il en soit, ce Ryzen Threadripper 3990X devrait être disponible à partir du 7 février. Une date à prendre avec des pincettes, AMD ayant eu quelques déboires lors de ses derniers lancements de CPU avec des prévisions un peu trop optimistes. Une chose est sûre : Il sortira avant qu'Intel ne puisse lui opposer un réel concurrent.

AMD Ryzen Threadripper 3990X CES 2020
Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

5 commentaires
Avatar de Old Bear Abonné
Avatar de Old BearOld Bear- 07/01/20 à 07:05:33

A propos de la stratégie d'AMD au sujet des prix "plus raisonnables" que la concurrence, il y a eu un changement évident depuis la sortie des Ryzen 3000 et des cartes mère en X570. AMD ne veut plus trainer l'image du fournisseur alternatif à cout modéré et veut apparaitre ce qu'il pense être réellement un fournisseur de solutions "Premium". Pour moi, la rupture est consommée à partir du Computex 2019 [voir l'interview de Charles Chiang, le Boss de MSI].

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 07/01/20 à 07:23:13

(quote:44910:Old Bear) A propos de la stratégie d'AMD au sujet des prix "plus raisonnables" que la concurrence, il y a eu un changement évident depuis la sortie des Ryzen 3000 et des cartes mère en X570. AMD ne veut plus trainer l'image du fournisseur alternatif à cout modéré et veut apparaitre ce qu'il pense être réellement un fournisseur de solutions "Premium". Pour moi, la rupture est consommée à partir du Computex 2019 [voir l'interview de Charles Chiang, le Boss de MSI].

C'est aussi l'occasion pour AMD d'augmenter ses marges. Et vu le boulevard qu'à laissé Intel (tant concernant les prix stratosphériques que sur l'absence de solution alternative) il n'est pas étonnant qu'AMD fasse ainsi.

Avatar de Old Bear Abonné
Avatar de Old BearOld Bear- 07/01/20 à 07:57:23

Il n'est pas possible d'exclure des gains à la marge :8 Mais, il n'est pas impossible d'exclure l'hypothèse que ces processeurs soient également plus compliqués à produire de façon stable. De la même façon que la difficulté pour les Ryzen 3000 à monter au dessus de 4,5 GHz est à mes yeux un signe des limites de l'architecture actuelle, la nécessité de baisser la fréquence des coeurs à2,9 GHz peut être le signe d'un autre souci [ou un autre side effect négatif de la gravure en 7nm]

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 07/01/20 à 09:07:45

(quote:44910:Old Bear) ...

Oui, ça fait d'ailleurs depuis un peu le lancement de Zen 2 qu'on le dit assez clairement :D

Avatar de ChatNoir Abonné
Avatar de ChatNoirChatNoir- 07/01/20 à 10:22:23

(quote:44916:Old Bear) Il n'est pas possible d'exclure des gains à la marge :8 Mais, il n'est pas impossible d'exclure l'hypothèse que ces processeurs soient également plus compliqués à produire de façon stable. De la même façon que la difficulté pour les Ryzen 3000 à monter au dessus de 4,5 GHz est à mes yeux un signe des limites de l'architecture actuelle, la nécessité de baisser la fréquence des coeurs à2,9 GHz peut être le signe d'un autre souci [ou un autre side effect négatif de la gravure en 7nm]

C'est probablement aussi une question de TDP. Si on fait tourner 64 cores à la même fréquence que 32, on va exploser les besoins en dissipation. Et ils sont peut-être confrontés à des soucis sur les étages d'alimentation du au sein même de la bête.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact