En 2020, les PC portables pros misent sur la légèreté, la 5G, l'e-ink ou l'OLED pliable

Pas encore tout ça à la fois
En 2020, les PC portables pros misent sur la légèreté, la 5G, l'e-ink ou l'OLED pliable

Le CES de Las Vegas est l’occasion pour les fabricants d’ordinateurs portables de renouveler leurs gammes pensées pour les professionnels. Et chacun a sa propre conception de l'avenir en la matière, des modèles avec 5G avec processeur Qualcomm, Intel ou AMD, une autonomie toujours en hausse et un poids en baisse...

Dell a ouvert le bal des annonces de PC portables dès la semaine dernière avec son Latitude 9510 destiné aux professionnels mais aussi une nouvelle version de son XPS 13 destiné à un public un peu plus large.

Le fabricant avait la bonne idée de continuer à miser largement sur l’USB Type-C avec Power Delivery pour ses chargeurs, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous les constructeurs. MSI non plus n’avais pas attendu l’ouverture du salon pour annoncer son Creator 17, le « premier portable au monde » avec écran Mini LED.

Plusieurs autres fabricants leur ont emboîté le pas, à commencer par Acer avec ses TravelMate P6 et P2, tous les deux certifié MIL-STD 810G. Le premier est un portable « co-développé » avec Intel dans le cadre du projet Athena du fondeur (une version revisitée de l’Ultrabook). Notez qu’Acer n’est pas le premier (ni le dernier) à sauter le pas puisque les Galaxy Book Flex et Ion de Samsung répondent aussi aux exigences d'Intel.

TravelMate P6 : résistant aux chocs, jusqu’à 23h d’autonomie

e TravelMate P6 propose un écran de 14" avec un processeur Intel Core de 10e génération (jusqu’à l'i7 avec vPro), un maximum de 24 Go de mémoire, un SSD PCIe de 1 To et Windows 10 Pro.

Une GeForce MX250 peut être installée en option. Le châssis est en alliage de magnésium aluminium qui est, selon Acer, « plus solide et léger que les alliages d'aluminium classique à la même épaisseur ». Ce matériau peut « résister aux chocs encaissés lors des contrôles de sécurité dans les aéroports, aux chutes accidentelles et autres incidents. D'autres tests vérifient la résistance de l'ordinateur portable à la pluie, à l’humidité et aux températures extrêmes ».

L’écran pivoter jusqu'à 180° permettant de poser le portable à plat sur une table (clavier et écran sont alors « alignés »), mais il ne peut pas se transformer en tablette. L’ensemble pèse 1,1 kg et mesure 16,6 mm d’épaisseur pour une autonomie de 23h (MobileMark 2014) avec une batterie avec quatre cellules, contre 18h avec trois cellules.

La batterie permet une charge rapide avec 50 % en 45 minutes. La connectivité comprend une eSIM (4G) en option. L'ensemble est donc plus léger que le Latitude 9510, pour une épaisseur à peu près équivalente, mais avec une autonomie plus faible puisqu’elle grimpe jusqu’à 30h chez Dell. Les tests devront le confirmer. 

Cette machine est certifiée Microsoft Teams et dispose de quatre micros capables de capturer des voix jusqu‘à deux mètres de distance. Un lecteur d’empreintes est présent dans le bouton Power et la caméra – avec cache physique – est compatible Windows Hello. Une puce Trusted Platform Module (TPM) 2.0 est aussi de la partie.

TravelMate P6TravelMate P2

TravelMate P6 et P2

TravelMate P2 de 14" ou 15" avec Wi-Fi 6

De son côté, le TravelMate P2 propose un écran de 14" ou 15", du Wi-Fi 6 (802.11ax) avec de la 4G avec un emplacement nano SIM et/ou une eSIM en fonction des configurations et des pays.

Là encore, le châssis est annoncé par Acer comme étant « résistant aux chocs ». On retrouve de nouveau du TPM 2.0, le lecteur d’empreinte et la caméra Windows Hello. Pour le reste, le constructeur est moins prolixe. L’autonomie est de 13h en version 14", contre 12h en 15".

Un Core de 10e génération est de nouveau aux commandes, avec jusqu’à 32 Go de mémoire, 1 To de stockage en HDD ou 512 Go de SSD PCIe, et une carte graphique GeForce MX230 en option.

Le TravelMate P6 sera mis en vente en février à partir de 1 099 euros, contre 599 euros pour le TravelMate P2 qui arrivera dès ce mois de janvier.

ConceptD 7 Ezel avec écran 4K et GeForce/Quadro RTX

Acer profite également du CES pour annoncer ses nouveaux ConceptD 7 Ezel pour les « créateurs » et plus particulièrement ceux qui « travaillent la 2D et la 3D ». La preuve, il est blanc.

La version « basique » de ce portable exploite un Core 10e génération jusqu’à la série « H » (sans plus de précision sur les références) avec un maximum de 32 Go de DDR4, 2 To de SSD PCIe et une GeForce RTX. La version « Pro » du ConceptD 7 Ezel à droit à un processeur Intel Xeon avec de la mémoire ECC et une Quadro RTX de NVIDIA.

Ils sont tous les deux estampillés « RTX Studio ». Comme leurs noms l’indiquent, ils exploitent la charnière Ezel qu’Acer avait remise au goût du jour l’année dernière avec son Predator Triton 900. Elle propose pour rappel cinq modes d’utilisation : partage, hybride, support, tablette ou écran.

La connectique de ces machines comprend deux ports Thunderbolt 3, un lecteur de cartes SD, une sortie DisplayPort 1.4, une HDMI 2.0, un pavé tactile en « verre lisse » et un lecteur d’empreintes.

ConceptD 7 EzelConceptD 7 EzelConceptD 7 Ezel

Les ConceptD 7 Ezel disposent d’un écran 4K (3 840 x 2 160 pixels) avec une luminosité de 400 nits. La dalle est recouverte d’une couche de Gorilla Glass 6. De plus, l’écran « a été testé et calibré pour offrir une fidélité supérieure dans la reproduction des couleurs du système Pantone (PMS). Cette reproduction fidèle est garantie grâce à une gamme de couleurs 100 % Adobe RVB et une précision chromatique de Delta E<2 ». Il prend en charge les stylets EMR de Wacom.

Le ConceptD 7 Ezel de base sera vendu à partir de 2 499 euros, contre 2 999 euros pour la version Pro. La date de disponibilité n’est pas précisée.

Notez enfin qu'Acer dévoile aussi son PC de bureau ConceptD 700 avec un Xeon Série E et une Quadro RTX 4000. Il s’adresse cette fois-ci plus particulièrement aux réalisateurs de films artistes animateurs et concepteurs AEC (architecture, ingénierie, construction). Cet ordinateur sera disponible en mars dès 1 899 euros.

HP Spectre x360 : dalle OLED 4K et autonomie de 17h

HP n’est pas en reste avec son Spectre x360 15 qui exploite lui aussi un Core de 10e génération (jusqu’à l'i7) avec une GeForce de NVIDIA (référence non précisée). L’autonomie peut cette fois-ci atteindre 17h sous MobileMark 2014. L’écran OLED 4K de 15,6" occupe pas moins de 90 % de l’espace et peut se retourner à 360° pour former une tablette. 

Le Wi-Fi 6 est de la partie, mais il n’est pas question de 4G/5G sur ce portable. Une petite caméra infrarouge compatible Windows Hello de 2,2 mm seulement est présente sur la partie supérieure du cadre de l‘écran. Un bouton physique permet de couper la caméra et une combinaison de touche permet de faire de même avec le micro.

Un lecteur d’empreintes est évidemment présent. HP ne donne pas de détail supplémentaire pour le moment. Le nouveau Spectre x360 15 sera disponible en mars à partir de 1 600 dollars. 

Elite Dragonfly G2 : 5G, matériaux recyclés, et Tile

Le fabricant annonce aussi une nouvelle version de son portable Elite Dragonfly qu’il présente comme le « convertible professionnel prenant en charge la 5G le plus léger au monde »… autant dire que la concurrence est assez légère sur ce segment bien particulier et qu’il est donc « facile » d’être le premier.

Ses mensurations sont de 304,3 x 197,5 x 16,1 mm pour un poids de 990 grammes. La 5G jusqu’à 3,8 Gb/s est disponible en option (Snapdragon X55), et doit être demandée impérativement lors de la commande. Sans surprise, la machine exploite un processeur Intel Core de 10e génération avec vPro, épaulé par 16 Go de mémoire et entre 128 Go et 2 To de stockage qui peut prendre la forme d’un SSD avec une interface S-ATA ou PCIe.

La connectique comprend du Thunderbolt 3, de l’USB 3.1 et le chargeur (65 watts) est en USB Type-C. La dalle peut afficher une définition 1080p (avec ou sans la technologie Sure View de HP) ou 4K UHD.

Tous les détails sont disponibles par ici

Elite DragonFly G2

Selon HP, il s’agit du « premier ordinateur portable au monde avec la technologie Tile intégrée »… en option elle aussi. Elle fonctionne de pair avec votre smartphone (grâce au Bluetooth) afin de vous donner la dernière position connue de votre ordinateur portable (lorsque vous étiez à proximité).

Elle peut vous envoyer des alertes lorsque la communication entre le portable et le smartphone est coupée et même utiliser le smartphone d’autres clients Tile pour tenter une géolocalisation. Tile propose pour rappel toute une série de « trackers », mais cette fois-ci il est directement intégré dans l’ordinateur.

HP met aussi en avant qu’il s’agit du « premier ordinateur au monde fabriqué avec des matières plastiques provenant de l'océan ». Dans les mentions légales il est précisé que ce matériau de récupération est utilisé à hauteur de 5 % dans au niveau du haut-parleur. Les pièces mécaniques sont également construites à partir de matériaux recyclés, à hauteur de 82 % de leur poids total. Un sujet dont nous auront l'occasion de reparler.

L’Elite Dragonfly sera disponible en février, sans indication sur le tarif. 

Jusqu’à 24h d’autonomie pour l’ExpertBook B9 d’ASUS

De son côté, ASUS dévoile son ExpertBook B9 (B9450), que le constructeur annonce comme « le PC portable professionnel le plus léger au monde » ; à croire qu’il faut obligatoirement être le premier quelque part au CES. Il est certifié MIL-STD-810G, propose une dalle Nano Edge de 14" (1080p, 300 nits) occupant pas moins de 94 % de l’espace.

Comme sur le Spectre x360 15, la charnière permet de plier l’écran à 180°. Le portable pèse 870 grammes avec la batterie de 33 Wh (995 grammes avec celle de 66 Wh), soit exactement le même poids que le dernier Portégé de Dynabook (nous y reviendrons), pour une épaisseur de 14,9 mm.

Comme le TravelMate P6 et les Galaxy Book de Samsung, l’ExpertBook s’inscrit dans le projet Athena d’Intel. À l’intérieur, un processeur Core i5-10210U ou i7-10510U de 10e génération avec vPro, un maximum de 16 Go de mémoire, jusqu’à deux SSD PCIe jusqu’à 2 To, du Wi-Fi 6, du Bluetooth 5, deux Thunderbolt 3, un USB 3.1 Gen 2, un connecteur RJ45 « via le port micro HDMI » et une chargeur en USB Type-C de 65 watts.

 ExpertBook B9 (B9450)

Quatre micros longue portée et un système audio Harman Kardon s’occupent de la partie audio. Une puce TPM 2.0, un lecteur d’empreintes et une caméra Windows Hello avec cache physique sont aussi présents. Le clavier chiclet rétroéclairé est accompagné d’un « pavé tactile équipé du NumPad, technologie exclusive à ASUS [que l’on retrouve sur d’autres portables du constructeur, ndlr], permettant un accès rapide et simplifié aux chiffres en mobilité ». 

Deux batteries sont disponibles : 33 Wh avec une autonomie de 12h ou bien 66 Wh avec une autonomie de 24h. La charge rapide permet de récupérer 60 % en 39 minutes sur l’une ou l’autre des batteries. Il faudra attendre mars et débourser au moins 1 849 euros pour en profiter. 

Écran e-ink sur le dos du ThinkBook Plus de Lenovo

Lenovo est venu avec toute une panoplie d’ordinateur portable au CES de Las Vegas. Commençons par le ThinkBook Plus que le constructeur présente comme « un nouveau genre d’ordinateurs portables ».

Il est effectivement surprenant car il dispose d’un « affichage e-ink innovant sur la couverture, pour améliorer la productivité et la concentration. L’affichage peut être utilisé pour créer des illustrations, prendre des notes avec le stylet dédié et recevoir dans le même temps des notifications essentielles quand l’écran est fermé ». (voir cette vidéo). 

L’écran principal est de 13,3" avec une définition Full HD, tandis que le secondaire (e-ink) affiche une diagonale de 10,8" ; un stylet Precision Pen est intégré à la machine. Lecteur d’empreintes dans le bouton Power, cache caméra, TPM 2.0, Core de 10e génération, etc.

Ce ThinkBook Plus sera vendu en mars 2020 à partir de 1 099 euros.

Lenovo ThinkBook PlusThinkbook Plus

Le ThinkBook Plus ouvert et fermé avec son écran e-ink

Lenovo : Yoga 5G avec Snapdragon 8cx, Yoga Slim 7 avec Ryzen 4000 

Lenovo, comme Dell et HP, se lance dans la 5G au sein de sa gamme Yoga avec un PC que le constructeur présente comme « le premier portable 5G ». Mais le fabricant donne peu de détails pour le moment.

Nous savons tout de même qu’il est question d’un SoC Qualcomm Snapdragon 8cx, probablement avec 8 Go de mémoire et 256/512 Go de stockage. La batterie devrait tenir 24h lors de la lecture d’une vidéo en boucle (pas de test via MobileMark 2014 ici). Deux ports USB Type-C sont présent, un servant aussi à charger le portable.

Un lecteur d’empreintes et une caméra Windows Hello sont présents. L’écran de 14" affiche une définition Full HD, une luminosité de 400 nits et peut pivoter à 360°. Le Yoga 5 pèse 1,3 kg et sera vendu au printemps, à partir de 1 299 euros tout de même… ce qui reste cher pour un SoC ARM, même avec de la 5G. Les précédentes expériences de constructeurs, autour de Windows 10 on ARM, dont Microsoft récemment, semblent ne pas avoir servi de leçon.

Signalons aussi les Yoga Slim 7 de 14" et 15" qui ont la particularité d'être proposées soit avec des Ryzen 4000 Mobile d’AMD ou un processeur Intel de 10e génération avec une GeForce GTX en option suivant les configurations. L’autonomie peut atteindre 13h sur le modèle de 15". Le Wi-Fi 6 est en option. 

Comptez au moins 850 dollars pour le Yoga Slim 7 de 14" avec un processeur AMD, contre 1 210 dollars avec un processeur Intel. Le modèle de 15 débute lui dans tous les cas à 1 210 dollars. Les processeurs de ces différentes configurations ne sont pas précisés. Il faudra donc attendre de voir ce qui sera proposé en France.

Yoga 5GYoga Slim 7
Yoga 5G et Yoga Slim 7

Et un ThinkPad X1 Fold pliable, qui passera à Windows 10 X

Après un prototype l’année dernière, le ThinkPad X1 Fold revient au CES 2020. Le portable est pour rappel « doté d’un écran pliable OLED de 13,3" [définition de 2 048 x 1 536 pixels, ndlr] et pesant moins d’un kilo, il se plie à des multiples usages, pouvant s’adapter à toutes les orientations et pouvant même se transformer en écran plat ».

Il s’inscrit dans la gamme des Always Connected PC, est animé par un processeur Intel Core. Lors du lancement il est prévu d’être livré  avec Windows 10, mais une mise à jour vers Windows 10 X est attendue par la suite. Il faudra attendre le milieu d’année pour pouvoir dépenser les 2 499 dollars minimum demandés.

Ce produit sera livré avec un clavier magnétique Bluetooth.

ThinkPad X1 Fold

Pour les créateurs, Lenovo mise sur le programme Studio de NVIDIA

Lenovo ne s’arrête pas en si bon chemin et annonce aussi ses Yoga Creator 7 et IdeaPad Creator 5. Le premier est un modèle de 15,6" en 1080p (100 % de l‘espace sRGB) avec un Core de 10e génération et une partie graphie NVIDIA (référence non précisée) avec les pilotes dans la branche Studio.

Lecteur d’empreintes digitales, caméra Windows Hello et haut-parleurs Dolby Atmos sont de la partie. Des micros capables de capter les voix jusqu’à 4 m sont présents et il sera possible de profiter de l’assistant numérique Alexa dans certains pays. Le Wi-Fi 6 est disponible… en option seulement. 

L‘autonomie annoncée est de 13h avec la possibilité de recharger la batterie à 80 % en 1h, mais le chargeur rapide n’est pas proposé par défaut lors de l’achat. La machine pèse 1,9 kg pour une épaisseur de 16,4 mm, rien de bien exceptionnel dans le cas des annonces du jour.

 

Yopga Creator 7IdeaPad Creator 5
Lenovo Yoga Creator 7 et IdeaPad Creator 5

L’IdeaPad Creator 5 exploite lui aussi un Core de 10e génération avec un écran de 15,6" prenant en charge 100 % de l’espace AdobeRGB cette fois-ci. Là encore un GPU NVIDIA est présent avec les pilotes en version Studio. Une webcam avec une cache physique est de la partie, alors que ce n’était pas précisé sur le Yoga Creator 7.

La batterie permet une autonomie de 8h, la charge rapide est possible avec mais là encore en option. L'assistant Alexa est de nouveau proposé (dans certains pays). Le poids de la machine passe à 2,2 kg.

Lenovo n'a donné aucun détail sur le tarif ou la disponibilité de ces produits.

À l’instar de certains de ses concurrents, le fabricant en profite aussi pour annoncer un ordinateur de bureau : l’IdeaCentre Creator 5. Le CPU Intel Core peut aller jusqu’au i9 avec une GeForce RTX 2060 de NVIDIA. Cet ordinateur débarquera en… octobre 2020 à partir de 1 100 euros.

Dynabook Portégé X30L-G : moins de 900 grammes

Dynabook aussi veut sa part du gâteau avec le Portégé X30L-G qui serait, selon le constructeur, « l’ordinateur portable professionnel de 13,3" le plus léger au monde », parmi ceux équipés d’un processeur Intel Core U Series de 10e génération. Il est construit autour d’un châssis en aluminium.

Ainsi, il ne pèse que 870 grammes (soit autant que le ASUS ExpertBook B9 (B9450) de 14"). Ses mensurations sont de 308,8 x 211,6 x 17,9 mm et il est certifié MIL-STD-810G. Il dispose d’une dalle IGZO Full HD de 13,3" avec une luminosité de 470 nits. Un processeur Intel Core de 10e génération est aux commandes. Nous n’avons pas spécialement de détails sur le reste des caractéristiques techniques.

L’autonomie peut attendre jusqu’à 19 heures avec une batterie 4 cellules de 42 Wh. La charge rapide permettant de récupérer 4h d’autonomie en 30 minutes. La connectique comprend un port USB Type-C avec Alternate Mode Display Port et Power Delivery servant aussi à recharger l’ordinateur (chargeur de 65 watts), deux USB 3.0 et une sortie vidéo HDMI. Le Wi-Fi est en 802.11ax. 

La machine sera disponible en février dès 1 299 euros HT (1 560 euros TTC).

Dynabook Portégé X30L-GDynabook Portégé X30L-G
Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

7 commentaires
Avatar de Vekin INpactien
Avatar de VekinVekin- 09/01/20 à 07:29:07

Quid des charnières ? J'ai remarqué que c'est très souvent le point faible des portables, avec le disque dur mécanique (qui se fait rare, donc ça n'est plus trop un problème actuellement).

Avatar de Citan666 Abonné
Avatar de Citan666Citan666- 09/01/20 à 10:53:04

J'adore quand même, alors qu'on commence à voir concrètement au quotidien les conséquences de nos dérives consuméristes et que tout le monde dénonce particulièrement l'aspect "pollution pérenne"...

Voir tous les constructeurs se tirer la bourre et se palucher sur des ordinateurs portables toujours plus fins, donc toujours plus intégrés, donc toujours moins réparables / maintenables sans compétence et équipement dédié.

C'est FUCKING CRIMINEL.

Avatar de fullero Abonné
Avatar de fullerofullero- 09/01/20 à 16:11:58

(quote:44973:Citan666) J'adore quand même, alors qu'on commence à voir concrètement au quotidien les conséquences de nos dérives consuméristes et que tout le monde dénonce particulièrement l'aspect "pollution pérenne"...Voir tous les constructeurs se tirer la bourre et se palucher sur des ordinateurs portables toujours plus fins, donc toujours plus intégrés, donc toujours moins réparables / maintenables sans compétence et équipement dédié.C'est FUCKING CRIMINEL.

Il s' agit d' un pari commercial dans lequel l' amour du bénef à tout prix appuie sur le fait que la majorité des consommateurs clients sont des "j' en foutre" et que les conséquences de leurs cons sommations leur passent largement au dessus de la tête. Quand la morale est à géométrie variable surtout celle de la finance ....

Avatar de kewilo INpactien
Avatar de kewilokewilo- 11/01/20 à 18:20:31

Partant de là, pourquoi suivre le CES ou lire ces articles ? Ceci dit, il y avait aussi des éoliennes de poche pour charger 1.5A sous 5 volts, de quoi charger son smartphone de nuit, à côté de la tente, sans ensoleillement donc (mais une petite brise quand même). Et ça se plie dans une trousse genre trousse de toilette. Pas mal...

Avatar de fofo9012 Abonné
Avatar de fofo9012fofo9012- 13/01/20 à 08:12:38

(quote:44973:Citan666) ordinateurs portables toujours plus fins, donc toujours plus intégrés, donc toujours moins réparables / maintenables sans compétence et équipement dédié.C'est FUCKING CRIMINEL.

La majorité de ces PC sont destinés aux pros. Pros qui quoi-qu-il arrive changent leur parc tous les 2-3ans. Les boîtes achètent un service (PC & assistance sur site). Un fois l'assistance expérié le PC doit être changé peu importe son état.
Il n'y'a plus d'IT compétent capable de changer une RAM ou un SSD. J'avais besoin de 16G de ram sur ma machine, je vais voir notre IT, il avait 0 barette en stock (mon PC à 2 slots), je lui demande ce qu'il fait des vieux PC et pourquoi il ne récupère pas au moins quelques barettes de RAM : pas pensé et les PC partent au "recyclage".

Résultat on a commandé une barette de DDR3 bien cher, et 6 mois plus tard mon PC doit être changé, parceque c'est plus simple que de migrer de Seven à Ten !

Avatar de js2082 Abonné
Avatar de js2082js2082- 13/01/20 à 08:42:00

(quote:44973:Citan666) J'adore quand même, alors qu'on commence à voir concrètement au quotidien les conséquences de nos dérives consuméristes et que tout le monde dénonce particulièrement l'aspect "pollution pérenne"...Voir tous les constructeurs se tirer la bourre et se palucher sur des ordinateurs portables toujours plus fins, donc toujours plus intégrés, donc toujours moins réparables / maintenables sans compétence et équipement dédié.C'est FUCKING CRIMINEL.

En même temps, on pourrait arguer que cette course à la finesse engendre mécaniquement moins d'utilisation de matériaux, donc moins de déchets, donc moins de pollution que les précédents modèles, ce qui en tend à être meilleur pour notre planète et plus écologique qu'avant...

... ou pas. :transpi:

Édité par js2082 le 13/01/2020 à 08:42
Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 13/01/20 à 09:37:42

(quote:44973:Citan666) J'adore quand même, alors qu'on commence à voir concrètement au quotidien les conséquences de nos dérives consuméristes et que tout le monde dénonce particulièrement l'aspect "pollution pérenne"...Voir tous les constructeurs se tirer la bourre et se palucher sur des ordinateurs portables toujours plus fins, donc toujours plus intégrés, donc toujours moins réparables / maintenables sans compétence et équipement dédié.C'est FUCKING CRIMINEL.

La simple fabrication d'un ordinateur a déjà un impact considérable sur les ressources, alors le fait que certains soient ultraportables ne changent pas grand chose. En plus la plupart n'ont pas besoin d'être modifiés une fois utilisés.

(quote:44979:fullero) Il s' agit d' un pari commercial dans lequel l' amour du bénef à tout prix appuie sur le fait que la majorité des consommateurs clients sont des "j' en foutre" et que les conséquences de leurs cons sommations leur passent largement au dessus de la tête. Quand la morale est à géométrie variable surtout celle de la finance ....

Elle a bon dos la finance, encore une fois (NB : on écrit "Jean Foutre"). Ce sont les clients qui achètent. Ces ultraportables sont nettement plus chers que des versions moins légères et fines, personne n'est obligé de les acheter (et beaucoup préfèrent payer sensiblement moins cher des portables un peu plus lourds / encombrants).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact