Le Wi-Fi 6E annoncé : cap sur les 6 GHz !

Toujours plus loin, toujours plus haut...
Le Wi-Fi 6E annoncé : cap sur les 6 GHz !
Crédits : shutter_m/iStock.Thinkstock

Face à la présence de plus en plus d'appareils connectés en Wi-Fi, les régulateurs du monde entier réfléchissent à lui ouvrir une nouvelle bande de fréquences, dans les 6 GHz. La Wi-Fi Alliance est déjà prête à un tel changement, précisant que les produits compatibles seront estampillés Wi-Fi 6E.

Depuis ses débuts, la technologie sans-fil Wi-Fi a été développée sur deux bandes de fréquences principales : 2,4 GHz et 5 GHz. Avec le Wi-Fi 6 (802.11ax) qui va progressivement devenir la norme, c'est toujours le cas. Elles sont complémentaires, la première favorisant la portée sur le débit. Pour la seconde, c'est l'inverse.

Le Wi-Fi actuel est de plus en plus rapidement saturé

Mais il y a un problème : dans certains environnements, notamment urbains et très denses, elles sont rapidement saturées. Surtout que les dernières évolutions du Wi-Fi maximisent les débits en occupant un nombre croissant de canaux. Actuellement, cela peut aller jusqu'à huit, soit des portions de 160 MHz.

Sur la bande des 2,4 GHz, 13 canaux sont disponibles en Europe, situés entre 2 400 à 2 483,5 MHz. Mais le Wi-Fi n'est pas le seul à utiliser ces fréquences, et plusieurs appareils peuvent favoriser la perturbation du signal : micro-ondes, protocoles domotique, etc. 

Pour le 5 GHz, ce problème n'existe pas. Le spectre librement utilisable en Europe se situe entre les canaux 32 à 140, un numéro correspondant à la règle suivante :

Fréquence centrale = 5 000 + (5 * numéro de canal) 

Dans la pratique, il y a néanmoins quelques limitations. Tout d'abord seules les fréquences de 5 150 à 5 350 MHz et de 5 470 à 5 725 MHz sont exploitables. Mais comme le rappelle une décision du 11 juillet 2005 de la Commission européenne, il faut respecter la Sélection Dynamique de Fréquence (DFS) qui doit être appliquée dès le canal 52.

Canaux Wi-Fi
Une représentation des canaux Wi-Fi sur la bande des 5 GHz - Crédits : Cisco

Cela consiste à n'utiliser ces fréquences qu'à la seule condition qu'aucun signal prioritaire (radar, station météo, usage militaire) ne soit détecté. Si tel est le cas, le canal est coupé et le signal bascule sur un autre. L'implémentation est directement effectuée dans les appareils, l'utilisateur n'a rien à faire. 

Autant dire qu'atteindre de gros débits dans ces conditions peut parfois s'avérer compliqué. La multiplication des PC, smartphone, tablettes, TV et autres objets connectés dans les foyers n'arrange rien.

Le Wi-FI 6 améliore les choses, le Wi-Fi 6E changera la donne

Si le Wi-Fi 6 apporte des solutions pour améliorer les choses, la Wi-Fi Alliance veut aller plus loin, et lorgne déjà sur la libération de la bande des 6 GHz. Elle est déjà amorcée outre-Atlantique avec 14 portions de 80 MHz devant être proposés, soit 7 de 160 MHz. Elle devrait également être mise en place (dans une moindre mesure) en Europe.

Les produits capables de gérer ces fréquences seront distingués des autres modèles Wi-Fi 6 par une dénomination différente : Wi-Fi 6E (Extended ?). Selon l'organisme, cela permettra également de proposer de meilleurs débits et latences par rapport aux solutions actuelles, mais aucun chiffre précis n'a été communiqué sur ce point.

L'objectif est en effet surtout de préparer le terrain, pour que les constructeurs puissent rapidement proposer des produits compatibles une fois la possibilité offerte de communiquer librement sur la bande des 6 GHz. Il faut pour cela retravailler le standard, les méthodes de test, les logos et règles de communication, etc. 

De nombreux fabricants ont déjà annoncé leur intérêt pour le Wi-Fi 6E. Le CES de Las Vegas devrait sans doute être l'occasion de les voir commencer à évoquer cette nouvelle génération de produits. Bref, si vous comptiez craquer sur du Wi-Fi 6 malgré les tarifs élevés sous peu, il est sans doute préférable d'attendre encore un peu.

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

17 commentaires
Avatar de jb18v Abonné
Avatar de jb18vjb18v- 04/01/20 à 08:52:42

je croyais qu'on passait au nommage 4, 5, 6 pour être plus clair, si on repart dans des variations à base de lettres accolées c'est pas trop le cas :francais: Ensuite 6E+ ? 6E super speed ? :transpi:

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 04/01/20 à 09:00:05

(quote:44833:jb18v) ...

C'est comme pour l'USB en fait, je pense que les fondamentaux du Wi-Fi 6 restent inchangés, mais que la norme est adaptée pour la gestion du 5 GHz. De fait ils n'allaient pas annoncer un Wi-Fi 7 pour ça. Et comme l'ouverture du 6 GHz ne dépend pas de la Wi-Fi Alliance... ils ne maitrisent pas forcément le calendrier.

Avatar de fofo9012 Abonné
Avatar de fofo9012fofo9012- 04/01/20 à 10:32:57

Changer les fréquences c'est bien gentil mais ça casse la rétro compatibilité ? Je ne suis pas certain que bcq soient passés en full 5GHz.

Donc là investir du 6GHz ça va signifier :

  • Des bornes encore plus cher : plusieurs antennes 2.4GHz, plusieurs 5GHz, plusieurs à 6GHz pour gérer le MiMo sur toutes ces bandes
  • Des débits encore plus théoriques : plus la fréquence augmentent plus la distance baisse. Donc les super débits annoncés sont moins atteignable moins loin quand la fréquence augmente.
  • des tel portables moins compacts (même pb d'intégration des antennes wifi auquel on ajoute Bluetooth, NFC et antennes 2/3/4 et 5G...) Ça doit être un sacré sandwich là-dedans !
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 04/01/20 à 10:40:59

(quote:44838:fofo9012) ...

Ce serra comme actuellement, tu auras des produits 6E qui pourront se connecter en 2,4, 5 ou 6 GHz selon le réseau disponible à leur point d'installation.

Pour les débits et la distance, il ne faut pas oublier que le besoin de portée n'est pas toujours l'objectif recherché. On peut simplement vouloir connecter un appareil sans fil en ayant de bons débits, notamment parce qu'il n'est pas très loin du routeur. Sinon on aura toujours les performances du 2.4/5 GHz.

L'idée là c'est surtout d'avoir une bande de fréquences complémentaire pour mieux "étaler" les produits quand il y a un potentiel de saturation. Et le passage au 2.4+5 GHz, ça date de 2009. Depuis les produits qui en ont besoin ont eu le temps de s'adapter (même s'il y en a toujours en 2.4 GHz uniquement parce qu'avoir du débit n'est pas utile dans leur cas).

Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 04/01/20 à 11:49:13

et la bande des 60GHz, pour le wifi zb3++alpha ? elle passe à la trappe ?

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 04/01/20 à 12:38:47

(quote:44844:LordZurp) ...

C'était pour WiGig (802.11ad) qui était utilisé pour des usages assez spécifiques et en grande proximité (comme un dock par exemple). La solution existe, mais elle est peu utilisée. Dans tous les cas ça ne répodnrait pas au besoin exprimé ici.

Avatar de neod Abonné
Avatar de neodneod- 04/01/20 à 15:02:42

(quote:44844:LordZurp) et la bande des 60GHz, pour le wifi zb3++alpha ~ad? elle passe à la trappe ?

Je sais que le module sans fil du HTC Vive l'utilise

Avatar de LordZurp Abonné
Avatar de LordZurpLordZurp- 04/01/20 à 15:57:28

(quote:44845:David_L)

(quote:44846:neod)

merci :chinois:

en gros, c'est la variante hi-speed des liaisons BT , en effet ça adresse un problème différent

Avatar de Aloyse57 Abonné
Avatar de Aloyse57Aloyse57- 04/01/20 à 16:26:20

Ce n'est pas un mal qu'on monte en fréquence : il faut réduire absolument la portée générale du Wifi. En milieu urbain (comme le souligne l'article), c'est l'enfer. Résultat, le voisin augment le nombre de bornes qui bousille la connexion de l'autre voisin, qui va se chercher un AP plus puissant, etc... Il faudrait pouvoir moduler la puissance dynamiquement en fonction de l'usage. J'ai même vu de mes yeux, un type dans un immeuble qui avait monté un AP (AccessPoint) importé, d'une puissance bien supérieure à l'habitude. Je captais son SSID à 100m en ville :eeek2: Je lui ai dit que certes, il avait une bonne connexion (et encore...trop près), mais qu'en même temps il mettait sa vie en danger (les voisins, RAF).

Avatar de Chocolat-du-mendiant Abonné
Avatar de Chocolat-du-mendiantChocolat-du-mendiant- 04/01/20 à 16:27:53

J'allais dire que si le Wi-Fi 6E c'est la même chose que du Wi-Fi 6 avec juste des fréquences en plus, ils pourront juste proposer une mise à jour de firmware... Mais j'avais oublié les antennes... c'est ballot qu'ils n'y aient pas du tout pensé en concevant les appareil en Wi-Fi 6. Pas grave les gens vont tout racheter.

Au moins ce qui est rassurant, c'est que c'est une "innovation" qui ne va pas ruiner les constructeurs en R&D (j'étais super inquiet).

Édité par Chocolat-du-mendiant le 04/01/2020 à 16:28
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact