Les prochains GPU NVIDIA 50% plus performants malgré une consommation réduite de moitié ?

Chiche ?
Les prochains GPU NVIDIA 50% plus performants malgré une consommation réduite de moitié ?
Crédits : NVIDIA

Si l'on sait encore peu de choses de l'architecture Ampere et des prochaines GeForce, les rumeurs vont bon train. On évoque ainsi déjà une efficacité énergétique multipliée par trois grâce au passage à du 7 nm chez TSMC. Des chiffres qu'il faut savoir regarder avec un peu de recul.

Dans une note publiée par Yuanta Securities, repérée par le Taipei Times, on apprend que la prochaine architecture de NVIDIA, qui serait connue sous le nom de code Ampere, pourrait afficher un rapport performances par watt bien plus important que Turing, qui est déjà une référence du genre.

C'est en effet l'un des points forts des GeForce ces dernières années, surtout depuis Maxwell et les GTX 700. De quoi permettre au géant américain de tenir la dragée haute à AMD et ses Radeon RX 5000, malgré une finesse de gravure en 12 nm, contre 7 nm pour son concurrent. 

Dans la seconde moitié de l'année, on pourrait ainsi découvrir des puces 50 % plus performantes avec une consommation réduite de moitié selon la note évoquée par nos confrères. Une promesse étonnante par son ampleur, puisque cela reviendrait à multiplier par trois l'efficacité d'un GPU actuel.

L'efficacité du 7 nm de TSMC déjà évoquée

Ne serait-ce pas plutôt soit l'un, soit l'autre ou une combinaison des deux dans certains cas ? Pour rappel, lorsqu'AMD évoquait son passage du 12/14 nm des Radeon Vega 64 au 7 nm des RX 5700(XT), il évoquait une efficacité multipliée par 1,5x en cumulant les gains de l'architecture (14 %), avec une réduction de la consommation de 23 %.

Un résultat limité par un élément important : AMD avait alors privilégié la réduction de la taille de la puce (par 2,3x), et donc son coût. Ses nouvelles cartes étaient plus efficaces, mais surtout moins chères à produire.

AMD Navi 7 nmAMD Navi 7 nm

Lors du lancement de ses nouveaux processeurs EPYC, le même AMD évoquait une densité doublée pour le 7 nm de TSMC, avec une consommation réduite de moitié à performances égales ou des performances améliorées de 25 % à consommation égale. Le résultat final devrait donc dépendre des choix techniques de NVIDIA.

Quelle stratégie pour les prochains GPU de NVIDIA ?

Ce dernier privilégiera-t-il la montée en fréquence au risque d'une tension plus élevée et d'une efficacité énergétique moindre ? Des puces gigantesques pour battre de nouveaux records, ou à l'inverse une modération de ce point de vue sur l'ensemble de la gamme ? Selon les réponses à ces questions, l'efficacité globale des puces sera plus ou moins importante, tout comme leur capacité à être proposée à un tarif abordable.

Pour Turing et les GeForce RTX, NVIDIA a misé sur un GPU plus efficace mais imposant, surtout sur ses modèles haut de gamme. Il a donc un coût élevé qui se ressent sur la facture finale. Depuis, le constructeur a retravaillé son offre autour de sa gamme « Super », mais la situation perdure pour les modèles au-delà des modèles 2060/2070.

Une situation qui ne pose pas de gros problème quand la concurrence n'est pas au rendez-vous, ce qui est encore le cas actuellement. Mais c'est une autre histoire lorsqu'elle propose une offre complète et attractive. Il n'est donc pas assuré que le caméléon opte pour une solution identique cette fois et cherche à créer la surprise.

Car en 2020, NVIDIA devra lutter contre la seconde génération de Navi, devant être utilisée dans les prochaines Radeon haut de gamme et les consoles de nouvelle génération (PS5, Xbox Series X). Elle bénéficiera elle aussi du processus 7 nm amélioré de TSMC. Intel doit de son côté lancer son premier GPU Xe d'ici la fin de l'année.

Marché du GPU : 2020 ne sera pas comme 2018/2019

Bref, la concurrence sera rude. Le père des GeForce se veut pour le moment discret et prépare sans doute déjà son lancement. Le passage à une meilleure finesse de gravure et le renforcement de son architecture seront certes des points forts et des avantages de taille face à la concurrence, mais ce sera loin d'être les seuls éléments à analyser.

La capacité de l'architecture à s'adapter aux différents marchés et besoins, la place du ray tracing, de l'IA ou même du multimédia au sein de la puce et des fonctionnalités, l'évolution de la couche logicielle (pilotes et GeForce Experience) ou de la grille tarifaire seront tant d'éléments qui auront également leur importance. 

Les différentes conférences qui se tiendront dans les jours à venir au CES de Las Vegas seront sans doute l'occasion d'en apprendre un peu plus sur les plans de chacun. On notera d'ailleurs que NVIDIA n'en organisera pas, privilégiant cette année ses propres évènements comme la GTC

Des présentations privées auront néanmoins lieu, ainsi que quelques annonces. Mais il faudra sans doute attendre encore un peu pour savoir ce que nous réservent concrètement les prochaines GeForce.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

16 commentaires
Avatar de BlackYeLL Abonné
Avatar de BlackYeLLBlackYeLL- 03/01/20 à 13:31:57

J'ai hâte de pouvoir enfin remplacer ma vieillissante RTX 2080 :)

Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 03/01/20 à 13:33:37

L'efficacité du 7 nm de TSMC déjà évoquée

Ils vont produire en partie chez Samsung en 7nm, les chaines de production en 7nm chez TSMC sont déjà bien chargés ou pleines avec AMD, Apple, Qualcomm, hisilicon et mediatek. Je ne vois pas ou va se placer Nvidia chez TSMC et AMD a prévu d'augmenter sa production chez TSMC en 7nm lorsqu'Apple va passer en 5nm

Même Qualcomm a prévu de déporter une partie de sa production en 7nm chez Samsung

Édité par xillibit le 03/01/2020 à 13:38
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 03/01/20 à 14:04:27

(quote:44783:xillibit) ...

Huang a dit l'inverse à la presse lors de la GTC en Chine courant décembre. Je pense qu'il est au courant ;) Le 7nm par Samsung sera minoritaire (et ça n'a pas été démenti depuis). On jugera de toutes façons une fois les puces disponibles, cela n'impacte de toutes façons pas mon papier.

Attention d'ailleurs à ne pas prendre toute rumeur pour argent comptant, même quand elle est reprise largement sur différents sites. La place occupée par tel ou tel chez les fondeurs dépend de contrats dont on ne sait presque rien (hors publications financières), ce qui fait que l'image que l'on peut se faire de l'occupation des chaînes de production est rarement conforme à la réalité.

C'est comme ça qu'on se retrouve avec des articles disant qu'Intel va produire des CPU chez Samsung ou qu'ils relancent des CPU en 22 nm, ce qui est faux dans les deux cas. De fait, on est donc mal placé pour voir comment tel ou tel va se placer sur la base de tels articles.

Après que TSMC soit overbooké sur le 7 nm est une chose, que certains annoncent se déporter ailleurs ou sur d'autres techos (comme le 5nm qui arrive ensuite) une autre. Chacun gère ses priorités et son budget.

Mais sur ce sujet comme sur d'autres, ce sont des éléments stratégiques. Le plus courant c'est donc d'en parler peu, la parole publique étant rare sur le sujet. Certains préfèrent les fuites quand il faut tenter de faire aller les choses dans leur sens. C'est loin d'être la parole la plus fiable.

Édité par David_L le 03/01/2020 à 14:05
Avatar de june Abonné
Avatar de junejune- 03/01/20 à 15:14:22

Il me semble que la source (http://www.taipeitimes.com/News/biz/archives/2020/01/02/2003728557) ne parle que de 50% de perfs en plus, ce qui serait déjà énorme. Quant au prix, je pense qu'il va faire mal, d'autant plus que les nouvelles consoles de fin d'année vont surement mettre beaucoup de pression sur le prix de la GDDR6.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 03/01/20 à 15:27:37

(quote:44788:june) ...

My bad y'a eu mélangeage de pinceaux :transpi: Papier mis à jour en conséquence :chinois: Pour la GDDD6, c'est ce qu'on lit ici ou là, mais là aussi je suis assez méfiant des infos de ce genre en avance de phase, qui peuvent servir tel ou tel. Surtout que d'autres éléments peuvent intervenir en bout de chaine (et que la RAM n'est pas non plus le seul élément du BOM)

Édité par David_L le 03/01/2020 à 15:29
Avatar de Aloyse57 Abonné
Avatar de Aloyse57Aloyse57- 03/01/20 à 15:46:24

C'est bien beau d'avoir des perfs extraordinaires, mais si ça reste inabordable, c'est du gâchis. Des 2080Ti à 1200$ US HT, ça reste bien loin d'être accessible et si c'est pour se rabattre sur une carte déjà dépassée mais à un prix décent, ça ne colle pas dans un monde où la techno évolue très vite.

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 03/01/20 à 17:22:49

La phrase à la fin du premier paragraphe est un tantinet trop tapageuse, on se doutait bien que l'on allait pas avoir 4X la performance.

50% de perfs pour la même conso, c'est pas mal, et peut-être qu'en cherchant le point optimal de perfs par watt, on aura des GPU pour les portables qui consomment 2X moins ? Dans tous les cas, j'attends de voir le prix, parce qu'à chaque fois que je me dis que la 980ti, c'était cher, en voyant les nouvelles cartes 2x plus chères, je me dis qu'ils se lâchent sur les prix.

Avatar de DataMAX INpactien
Avatar de DataMAXDataMAX- 03/01/20 à 17:59:58

(quote:44782:BlackYeLL) J'ai hâte de pouvoir enfin remplacer ma vieillissante RTX 2080 :)

Moi je vais encore attendre pour remplacer ma GT220 :mdr:

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 03/01/20 à 19:19:28

(quote:44790:David_L) My bad y'a eu mélangeage de pinceaux :transpi: Papier mis à jour en conséquence :chinois:

Du coup ça ne fait plus une efficacité multipliée par 4 :)

Avatar de Nerg34 Abonné
Avatar de Nerg34Nerg34- 03/01/20 à 20:48:55

Les vrais concurrents des Geforces sont la PS et la Xbox... Je pari que Ampere sera surtout 50% plus cher!

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact