Comet Lake-S d'Intel : des modèles K jusqu'à 125 watts de TDP

Vers les 4 GHz sur 10 cœurs ?
Comet Lake-S d'Intel : des modèles K jusqu'à 125 watts de TDP

On sait presque déjà tout des prochains processeurs de bureau d'Intel. Mais de nouveaux documents en fuite livrent quelques précisions sur les modèles débridés pour l'overclocking. 

Alors que le CES devrait ouvrir ses portes d'ici quelques jours, les rumeurs vont bon train. Mais le plus souvent, il s'agit de répéter des informations déjà connues depuis des mois sur les différentes nouveautés attendues pour 2020. Certaines seront d'ailleurs évoquées à l'occasion du salon de Las Vegas, d'autres non.

Les prochains CPU de bureau d'Intel sont sur le devant de la scène ces derniers jours. Pourtant, on ne peut pas dire que ces puces de 10e génération (Comet Lake-S) aient de quoi emballer les foules. Il s'agira en effet d'une nouvelle itération en 14 nm qui n'a rien d'une évolution majeure en termes d'architecture ou de performances/watts.

Une nouvelle plateforme et jusqu'à 10 cœurs

Il y a aura néanmoins du nouveau puisque ce sera le début du socket LGA 1200 (restant compatible avec les précédents ventirads). Un choix qui sera sans doute justifié par Intel du fait d'une autre évolution importante de ses puces : ses références Core i9 intégreront jusqu'à dix cœurs (20 threads) au sein d'un même die. 

Les Core i7 seront de type 8C/16T, 6C/12T pour les Core i5, 4C/8T pour les Core i3, 2C/4T pour les Pentium et 2C/2T pour les Celeron. Une organisation plus logique et plus facile à comprendre, qui sera intéressante si elle se confirme sur l'ensemble de la gamme et dans la durée. 

Côté connectique, il ne faut pas attendre de bouleversement non plus, Intel se contentant ici de placer sa puce Wi-Fi 6 maison. Mais il n'est pas question d'intégration par défaut du Thunderbolt 3 comme on a pu le voir sur Ice Lake, du réseau à 2,5 Gb/s ou même de l'USB 3.2 à 20 Gb/s (2x2).

Le chipset pour stations de travail se présente comme faisant partie d'une nouvelle série W plutôt que C. Il s'agit surtout d'un changement de nom. Le C246 actuel laissera ainsi sa place au W480 dont les caractéristiques devraient être comprises entre les H470 et Z490. Ce sera à vérifier dans le détail lors de l'annonce.

Ces informations sont dans tous les cas connues depuis un moment. Nous les avions  déjà compilées à l'occasion d'une précédente fuite de documents internes du fondeur en novembre dernier.

Modèles « K » : un TDP de 125 watts

Mais une nouvelle table vient de faire surface, détaillant la segmentation des gammes. Elle confirme les éléments précédents, apportant de nouvelles précisions :

Intel Comet Lake-SIntel Comet Lake-S
Crédits : Imgur

On apprend ainsi que les Celeron se contenteront d'une partie graphique GT1 contre GT2 pour les Pentium. Aucun détail n'est donné pour les modèles supérieurs (qui auront droit à de l'UHD 630). Ces puces d'entrée de gamme ne pourront également gérer la DDR4 que jusqu'à 2,4 GHz, contre 2,67 GHz pour les « Core » de milieu de gamme. Les fonctionnalités vPro continueront d'être réservées à des modèles à partir des Core i5. 

Surtout, on découvre trois références débloquées pour l'overclocking, marqués d'un « K ». Elles auront les mêmes caractéristiques que les modèles classiques, avec un TDP de 125 watts leur permettant de monter plus haut et plus souvent en fréquence via leur mécanique de Turbo. 

Une fréquence de base plus élevée, et dans la pratique ?

Le site Informatica Cero complète cette vision avec une liste des CPU et de leurs caractéristiques. On y voit la confirmation de la gestion de la DDR4 à 2,93 GHz (seulement) dès les Core i7, mais aussi des fréquences de base qui sont plus importante pour les modèles « K » par rapport à leurs versions classiques :

  • i5-10600 : 3,3 GHz jusqu'à 4,3 GHz
  • i5-10600K : 4,1 GHz jusqu'à 4,3 GHz
  • i7-10700 : 2,9 GHz jusqu'à 4,7 GHz
  • i7-10700K : 3,8 GHz jusqu'à 5,0 GHz
  • i9-10900 : 2,8 GHz jusqu'à 5,0 GHz
  • i9-10900K : 3,7 GHz jusqu'à 5,1 GHz

Comme on peut le voir, la fréquence maximale, appliquée avec un seul cœur actif, évolue assez peu. Sauf pour le 10700K qui gagne 300 MHz (+6,4 %). Un « Velocity Boost » monte parfois plus loin si le refroidissement le permet. La fréquence nominale affiche les plus fortes hausses : 800 ou 900 MHz. Attention néanmoins à ce chiffre.

En effet, dans la pratique, cette fréquence n'est jamais appliquée et le processeur est toujours au-delà. Il faudra donc surtout vérifier les chiffres qui seront atteints lors de différents tests pour voir si les écarts ici affichés seront aussi importants ou s'il s'agit là d'une simple astuce marketing de la part du fondeur. 

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

2 commentaires
Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 30/12/19 à 14:07:42

Mais il n'est pas question d'intégration par défaut du Thunderbolt 3 comme on a pu le voir sur Ice Lake, du réseau à 2,5 Gb/s ou même de l'USB 3.2 à 20 Gb/s (2x2).

La puce contrôleur réseau gigabit ou 2,5 GbE étant une puce additionnelle, le choix est imposé par Intel ou c'est les constructeurs de mère qui choisissent ?

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 30/12/19 à 14:26:10

(quote:44716:xillibit) ...

Les constructeurs font comme ils veulent, mais dans certains cas Intel propose une plateforme clé en main (comme pour le Wi-Fi 6 ou le 2,5G) du coup on retrouve souvent ce choix (que ce soit par facilité ou parce qu'il y a des deals spécifiques).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact