Connected Home over IP : un standard ouvert pour les regrouper tous

(Les objets connectés)
Systèmes 3 min
Connected Home over IP : un standard ouvert pour les regrouper tous Crédits : NicoElNino/iStock

De nombreuses sociétés impliquées dans le domaine des objets connectés se regroupent au sein du projet Connected Home over IP. L'objectif est de réaliser un vieux rêve des amateurs de domotique : permettre à tous les produits de communiquer entre eux à travers un nouveau standard, indépendant du réseau utilisé.

Plusieurs grands noms d’Internet et des sociétés spécialisées dans les objets connectés viennent d'annoncer un grand projet commun : Connected Home over IP alias CHIP.

Le groupe de travail est composé d’Amazon, d’Apple, de Google et de la Zigbee Alliance. Cette dernière draine dans son sillage ses nombreux membres. On y retrouve notamment IKEA, Legrand, NXP, Samsung SmartThings, Signify (Philips Lightning), Silicon Labs et Somfy (Amazon, Apple et Google sont également membres).

Parmi les absents de cette initiative, on note surtout Microsoft. 

Une large variété de réseau, avec l’Internet Protocol

Le but de CHIP ? « Développer et promouvoir l'adoption d'un nouveau standard gratuit afin augmenter la compatibilité entre les objets connectés de la maison, avec la sécurité comme principe fondateur ». Les partenaires s’accordent autour d’une « conviction commune » : « les objets connectés doivent être sûrs, fiables et transparents à l’utilisation ».

Les communications entre objets, passerelles, applications et service en ligne cloud s’appuieront sur l'Internet Protocol (IP), qui a déjà largement fait ses preuves. Les principaux types de réseaux seront pris en charge : Wi-Fi 6 (802.11ax), Thread (poussé par Google), Bluetooth 4.x et 5, mais aussi Ethernet ou le cellulaire.

Afin d’essayer d’obtenir une adoption la plus large possible, le groupe de travail passera par l’open source et GitHub pour développer son « nouveau protocole de connectivité unifié ».

Un premier brouillon attendu pour fin 2020

Le groupe de travail Connected Home over IP a bon espoir que sa solution sera adoptée par les assistants Amazon Alexa, Apple Siri et Google Assistant, ce qui semblerait un minimum puisque les trois sociétés sont directement impliquées dans ce projet. Il ne faut par contre pas attendre une mise à jour des objets connectés existants, « le projet se concentrera sur de nouveaux produits » expliquent les protagonistes.

Le groupe de travail espère publier un premier brouillon fin 2020. Pour aller au plus vite, Connected Home over IP s’appuiera sur des solutions déjà disponibles en open source. On comprend mieux le choix d'Apple de publier le code source de HomeKit sur GitHub, il pourra être largement exploité pour cette initiative.

CHIP s’appuiera également sur Alexa Smart Home, Google Weave (ouvert depuis 2015) et Dotdot de la Zigbee Alliance. Bien évidemment, le Connected Home over IP se dit ouvert aux contributions et prêt à accueillir de nouveaux membres. Bref, de belles promesses comme on en a déjà eu plusieurs par le passé (y compris chez Amazon, Google et Zigbee).

On attendra donc de voir ou non la concrétisation de ces belles paroles avant de crier victoire. C'est en tous cas l’occasion de rappeler le célèbre dessin de xkcd sur les standards.

22 commentaires
Avatar de LaLoke Abonné
Avatar de LaLokeLaLoke- 19/12/19 à 17:28:28
#1

https://xkcd.com/927/
Rien de plus a ajouter.

Avatar de KeltK INpactien
Avatar de KeltKKeltK- 19/12/19 à 20:37:57
#2

Et le zwave il est le grand oublié !!!

Avatar de Jean-BaptisteP Abonné
Avatar de Jean-BaptistePJean-BaptisteP- 19/12/19 à 22:04:47
#3

Encore un protocole de plus ?
Ce joyeux bordel me semble être un très gros frein à la généralisation de la domotique dans l'habitat.
Quand j'ai regardé quel protocole serait filaire (plus fiable et plus habituel pour moi), non dépendant d'un seul fabriquant, et autonome, je n'en n'ai trouvé qu'un seul. C'est un vieux tonton de plus de vingt ans, qui utilise Ethernet en backbone. J'ai 6 marques différentes, tout ceci cause sans problème.

Avatar de eres Abonné
Avatar de ereseres- 20/12/19 à 08:15:23
#4

C'est un problème qui préoccupe beaucoup de monde, mais chacun l'aborde selon ses préoccupations. Un standard ouvert est un gros progrès.
Cela va même enrichir d'autres approches, par exemple comme celle de la fondation Mozilla avec IoT Gateway (https://iot.mozilla.org/gateway/).

undefined

Je suis d'accord, c'est un protocole historique non négligeable, mais peut être que l'oubli n'est que temporaire. Le temps qu'un acteur l'intègre au socle initial.

Édité par eres le 20/12/2019 à 08:15
Avatar de rodgers-95 Abonné
Avatar de rodgers-95rodgers-95- 20/12/19 à 08:19:24
#5

Jean-BaptisteP, de quel protocole parles-tu ?
Et quel type d'équipement ?

Merci ;)

Avatar de dada051 Abonné
Avatar de dada051dada051- 20/12/19 à 09:10:11
#6

Zwave c'est pas IP, si ?

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 20/12/19 à 09:56:48
#7

undefined

Non, le gros frein généralisation de la domotique dans l'habitat, c'est que comme moi, beaucoup n'en voit pas l'intérêt. Un plafonnier relié à un interrupteur mural classique fait très bien le taf et on n'a pas a géré de réseau, de connexion internet ou de faille de sécurité. Tu as juste à changer l'ampoule tous les 10ans environ. Alors, oui parfois, ça demande de lever son cul de sa chaise est d'appuyer sur un bouton ou tourner une manivelle (pour les volets).

Avatar de Carpette INpactien
Avatar de CarpetteCarpette- 20/12/19 à 10:31:30
#8

undefined

Très sérieusement c'est une question que je me suis posé pour chez moi, notamment d'électrifier et automatiser les volets, idem pour les prises d'alim etc.
Et finalement le confort gagné est largement inférieur à tous les emmerdes que tu as cités.

Avatar de wanou2 Abonné
Avatar de wanou2wanou2- 20/12/19 à 10:53:16
#9

undefined

Je ne peux qu'être d'accord avec toi. J'ai un thermostat connecté, je me sers de la fonction connecté deux fois dans l'année quand je m'absente en hiver pour remettre la maison en chauffe la veille (vieille maison longue à chauffer). C'est une fonction pratique mais dans le fond un thermostat avec une programmation sur quinzaine serait tout aussi pertinent et certainement plus efficace. Sinon, j'ai une lampe plafonnier connectée dans la chambre de mon fils, je la programme et à une heure précise l'intensité diminue jusqu'à s'éteindre sur une dizaine de minute (et encore c'est "connecté" en bluetooth) mais j'aurais pas mis plus que les 7€ demandé pour cette fonction.

Pour ce qui est des volets, je repasse doucement à la manivelle à mesure que je change mes fenêtres (la durée de vie et la réparabilité sont bien supérieures).

Avatar de LostSoul Abonné
Avatar de LostSoulLostSoul- 20/12/19 à 15:21:44
#10

C'est le problème de la domotique grand public : ça ne sert qu'à augmenter le niveau de paresse.
Par contre, il y a des choses bien plus intéressantes à faire en domotique mais on quitte le grand public pour aller sur des concepts de pièces à volume dynamique, de vitres auto-occultantes, de maison orientable, de suivi des personnes dans un bâtiment (pour "désactiver" ou "activer" une pièce en fonction des gens qu'on y détecte et donc justement de ne plus avoir d'interrupteurs ... du tout !)
La domotique c'est intéressant à partir du moment où ça fait des trucs qu'on ne peut pas faire autrement.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Page 1 / 3

2000 - 2020 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact