Disque dur Exos 2X14 : Microsoft apporte sa « caution » au dual actuator de Seagate

Get ready for Mach 3
Disque dur Exos 2X14 : Microsoft apporte sa « caution » au dual actuator de Seagate

Seagate travaille depuis un moment déjà sur sa technologie Mach.2 (Dual Actuator), utilisée au sein du disque dur Exos 2X14. La société vient de franchir une étape importante, faisant valider sa solution par Microsoft qui l'a testée au sein de son infrastructure et confirme les gains de performances.

La technologie Mach.2 (ou Dual Actuator) n'est pas nouvelle chez Seagate puisque le fabricant en parle depuis maintenant deux ans quasiment jour pour jour. L'idée de départ est simple : diviser le disque dur en deux, chaque moitié disposant de son propre bras et têtes de lecture/écriture.

L'ensemble est vu par le système comme deux entités distinctes. Nul besoin de changer son matériel pour en profiter, à condition d'avoir un contrôleur compatible (nous y reviendrons) : « On reprend l'adressage qui existait depuis la guerre des Gaules en SCSI avec le LUN [Logical Unit Number, ndlr] [...] Cette fonctionnalité existe dans le protocole de base, elle n’était plus utilisée et on l'a réactivé », nous expliquait le fabricant il y a quelques semaines.

Une première série de tests chez Microsoft

Il est ainsi possible de théoriquement doubler les débits et les entrées/sorties, exactement comme si deux disques durs étaient présents. Le fabricant affirme aujourd'hui que Microsoft a terminé « sa première série de tests fonctionnels », aussi bien sur l'interopérabilité que les performances.

Le père d'Azure semble satisfait du résultat et affirme avoir constaté « que nous approchons du double du débit et de l'IOPS ». Pour ses tests, la société de Redmond a utilisé son outil Microsoft Exchange Server Jetstress qui simule une utilisation d'Exchange 2013/2016 et permet d'obtenir des indices des performances sur les débits séquentiels et les IOPS précise l'un de ses responsables, Aaron Ogust.

Pour Microsoft, le plus intéressant dans cette technologie est qu'elle permet de multiplier par deux les performances pour un encombrement et une capacité identiques, ou bien de diviser par deux l'espace physique occupé dans les datacenters pour des performances équivalentes.

Seagate HBA Exos 2X14

Bientôt la production de masse et la vente ?

Ce n'est pas la première fois que de tels résultats sont mis en avant par Seagate, mais il s'agissait auparavant de tests sur des prototypes ou des unités de pré-production. Selon la société de Redmond, ces tests ont été réalisés sur les « premières productions d'unités de tests pour les clients ».

Pour rappel, l'Exos 2X14 exploite une connectique SAS (Serial Attached SCSI) afin de profiter des LUN qui n'existent pas en S-ATA. Pour l'instant, seule une capacité de 14 To (2x 7 To avec quatre plateaux à chaque fois) est annoncée. Le lancement de ce produit ne devrait plus tarder. 

Mais aucun calendrier n'est encore précisé. Interrogé, le fabricant ne nous a pas donné de détails sur ce point ni sur le tarif.  Seagate nous avait récemment confirmé ne pas avoir l'intention d'augmenter le nombre de bras et tête de lecture/écriture au-delà de deux pour le moment.  

Gestion du RAID et contrôleurs SAS

Dans une foire aux questions, le constructeur revient sur la compatibilité des contrôleurs avec son Exos 2X14, notamment en cas de RAID. Il faut en effet que les LUN soient correctement gérés dans une grappe car deux unités logiques correspondent en fait à une seule unité physique.

Par exemple, dans le cas d'un RAID 0+5, il faut mettre en RAID 0 mes deux moitiés d'un disque dur Mach.2 et ensuite constituer un RAID 5 par-dessus. Ne tentez ainsi pas un RAID 5 sur deux Exos 2X14 (soit quatre unités logiques), la perte d'un des deux disques entraînant automatiquement la perte de l'ensemble des données. 

Seagate a pour le moment testé le fonctionnement de son nouveau disque dur sur des contrôleurs Broadcom et Microchip, avec ou sans gestion du RAID (HBA signifie Host Bus Adapter) :

Seagate HBA Exos 2X14
Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

21 commentaires
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 03/12/19 à 14:56:07

Quid du taux de panne ?

Avoir 2 bras, ça signifie augmenter le risque de panne (si p et le taux de panne pour un bras, alors le taux de panne pour 2 bras est de 2p-p² si le taux de panne de bras est indépendant). Maintenant, il faut relativisé ce calcule, est ce qu'aujourd'hui, la panne d'un DD vient du bras ?

Mais effectivement, je vois bien un tel disque faire un raid0 au sein d'un raid 1,5,6 (autre) acceptant la perte.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 03/12/19 à 16:32:00

(quote:44374:tazvld) ...

Sur les disques mécaniques qui ne sont pas manipulés/déplacés, je pense que les clusters défectueux sont le premier facteur de panne.

Mes disques me lâchent de cette manière en tout cas.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 04/12/19 à 10:10:06

« On reprend l'adressage qui existait depuis la guerre des Gaules en SCSI avec le LUN [Logical Unit Number, ndlr] [...] Cette fonctionnalité existe dans le protocole de base, elle n’était plus utilisée et on l'a réactivé », nous expliquait le fabricant il y a quelques semaines.

J'adore cette façon de parler, on voit que la comm' n'était pas là pdt l'interview

(quote:44374:tazvld) Quid du taux de panne ?Avoir 2 bras, ça signifie augmenter le risque de panne (si p et le taux de panne pour un bras, alors le taux de panne pour 2 bras est de 2p-p² si le taux de panne de bras est indépendant). Maintenant, il faut relativisé ce calcule, est ce qu'aujourd'hui, la panne d'un DD vient du bras ?Mais effectivement, je vois bien un tel disque faire un raid0 au sein d'un raid 1,5,6 (autre) acceptant la perte.

Ca permettrait effectivement de monter des RAID 10 dans un espace assez réduit (genre un NAS 2 baies) Coté panne, je pense que les secteurs défectueux ou un défaut sur la carte electronique sont bien plus susceptibles d'être les responsables et de loin.

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 04/12/19 à 10:26:09

Je ne pige pas pourquoi le disque n'est pas montré (à un ordinateur) comme un disque normal (alors qu'il montre séparément ses 2 parties) ; c'est plus simple, et le fait qu'il y ait 2 (groupes de) têtes de lecture ne fait qu'augmenter les performances.

Après tout, un SSD qui fait naturellement de la répartition d'écriture sur plusieurs puces physiques (d'où les perfs encore plus élevées) est montré comme un seul disque, on n'aurait pas l'idée d'en montrer plusieurs.

Avatar de Soraphirot Abonné
Avatar de SoraphirotSoraphirot- 04/12/19 à 10:54:20

(quote:44382:OlivierJ) Je ne pige pas pourquoi le disque n'est pas montré (à un ordinateur) comme un disque normal (alors qu'il montre séparément ses 2 parties) ; c'est plus simple, et le fait qu'il y ait 2 (groupes de) têtes de lecture ne fait qu'augmenter les performances.Après tout, un SSD qui fait naturellement de la répartition d'écriture sur plusieurs puces physiques (d'où les perfs encore plus élevées) est montré comme un seul disque, on n'aurait pas l'idée d'en montrer plusieurs.

Pourquoi réinventer la roue quand il existe déjà un moyen efficace de le faire ? Il s'agit de modèles destinés aux entreprises car SCSI, il est plus avantageux pour eux d'utiliser une technologie éprouvée que d'essayer de concevoir un contrôleur spécifique. Dans un second temps si le prix du produit permet une commercialisation pour le grand public ils le feront peut-être.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 04/12/19 à 14:03:41

(quote:44382:OlivierJ) Je ne pige pas pourquoi le disque n'est pas montré (à un ordinateur) comme un disque normal (alors qu'il montre séparément ses 2 parties) ; c'est plus simple, et le fait qu'il y ait 2 (groupes de) têtes de lecture ne fait qu'augmenter les performances.Après tout, un SSD qui fait naturellement de la répartition d'écriture sur plusieurs puces physiques (d'où les perfs encore plus élevées) est montré comme un seul disque, on n'aurait pas l'idée d'en montrer plusieurs.

Je suis assez d'accord

(quote:44383:Soraphirot) Pourquoi réinventer la roue quand il existe déjà un moyen efficace de le faire ? Il s'agit de modèles destinés aux entreprises car SCSI, il est plus avantageux pour eux d'utiliser une technologie éprouvée que d'essayer de concevoir un contrôleur spécifique. Dans un second temps si le prix du produit permet une commercialisation pour le grand public ils le feront peut-être.

Mais c'est surtout que ca fait bizarre : c'est pas le disque qui est plus rapide, mais on a des perfs double tout simplement parce qu'on a deux disques (en gros un RAID0 aurait le même résultat").

Donc si je pige bien, le Mach2 ce n'est pas un gain de performance, mais un gain... de place.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 04/12/19 à 15:10:14

(quote:44382:OlivierJ) ...

Parce que tu dois gérer ça au niveau du HDD, notamment pour les éventuels RAID & co. Là tu as un truc qui ne nécessite pas de changement matériel sur la machine, et qui permet de monter les grappes RAID comme tu le souhaite.

Avatar de Soraphirot Abonné
Avatar de SoraphirotSoraphirot- 04/12/19 à 15:16:35

(quote:44385:CryoGen) Donc si je pige bien, le Mach2 ce n'est pas un gain de performance, mais un gain... de place.

Comme dit l'article, ça dépend de ton point de vue. Tu peux considérer gagner des perfs pour la même place occupée ou bien gagner de la place pour les mêmes perfs données. Oui un RAID 0 permet la même chose, mais tu utilises 2 emplacements DD, contre un seul ici. Dans le cas d'un boitier limité en place, tu auras bien un gain de perf car tu doubleras le nombre théorique de disques durs. On se retrouve au final un peu dans le même cas qu'avec les disques durs SMR qui impliquent aussi un changement des pratiques (le système hôte doit agir autrement pour utiliser convenablement le DD) mais comme on est dans un cadre pro, c'est pas "grave".

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 04/12/19 à 15:21:07

(quote:44386:David_L) Parce que tu dois gérer ça au niveau du HDD, notamment pour les éventuels RAID & co. Là tu as un truc qui ne nécessite pas de changement matériel sur la machine, et qui permet de monter les grappes RAID comme tu le souhaite.

Si on reprend l'exemple du SSD, il n'y a pas eu besoin de changer le matériel sur l'hôte. Si c'était géré par le disque directement ca serait pratique aussi (pas de gestion RAID à faire). Après avec l'hyperconvergeance c'est sur que c'est pratique de pouvoir multiplier le nombre de lecteur par 2 pour le même encombrement. Mais mettre en avant la performance, ca me semble osé...

(quote:44388:Soraphirot) ...

Oui je rien contre le Mach.2, juste que de parler performance comme axe principal (après j'ai peut être mal lu) ca me semble un brin gonflé :transpi:

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 04/12/19 à 15:52:24

(quote:44383:Soraphirot) Pourquoi réinventer la roue quand il existe déjà un moyen efficace de le faire ? Il s'agit de modèles destinés aux entreprises car SCSI, il est plus avantageux pour eux d'utiliser une technologie éprouvée que d'essayer de concevoir un contrôleur spécifique.

Tu n'as pas compris ma remarque. Je parle justement de ne rien inventer du tout, mais de montrer le disque comme un disque habituel, sans le double LUN. Qu'il y ait 2 (groupes de) têtes indépendantes devrait être invisible à l'utilisateur, on a juste un disque avec un meilleure latence. Un contrôleur disque fait déjà un gros boulot d'abstraction du matériel, en pratique.

(quote:44385:CryoGen) Mais c'est surtout que ca fait bizarre : c'est pas le disque qui est plus rapide, mais on a des perfs double tout simplement parce qu'on a deux disques (en gros un RAID0 aurait le même résultat").Donc si je pige bien, le Mach2 ce n'est pas un gain de performance, mais un gain... de place.

Je ne vois pas le gain de place pour ma part ; comme le dit l'article, le fait d'avoir 2 groupes de têtes au lieu d'un permet de doubler les IOPS.

(quote:44386:David_L) Parce que tu dois gérer ça au niveau du HDD, notamment pour les éventuels RAID & co. Là tu as un truc qui ne nécessite pas de changement matériel sur la machine, et qui permet de monter les grappes RAID comme tu le souhaite.

Ce que je disais justement c'est que le disque pourrait se montrer comme un disque normal, tout simplement.

Édité par OlivierJ le 04/12/2019 à 15:53
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact