SSD Intel 665p (M.2) : NAND QLC sur 96 couches, hausse de l'endurance et des débits

Enlarge your TBW
SSD Intel 665p (M.2) : NAND QLC sur 96 couches, hausse de l'endurance et des débits

Deux mois après avoir dévoilé ses SSD 665p lors de son Memory and Storage Day, Intel en dit plus sur cette nouvelle série. Il s'agit d'une évolution des 660p, exploitant des puces de NAND QLC sur 96 couches et une endurance en hausse de 50 %. Elle doit être disponible d'ici la fin de l'année.

Intel continue de développer sa gamme de SSD au format M.2 2280. Les 600p (TLC sur 32 couches) avaient ouvert la voie en août 2016. Deux ans plus tard, les 660p étaient présentés à l'occasion du Flash Memory Summit 2018, avec de la 3D NAND QLC (quatre bits par cellule) sur 64 couches. 

96 couches, le même contrôleur Silicon Motion

C'est donc au tour des SSD 665p d'arriver. Ils exploitent toujours des puces de 3D NAND QLC, mais sur 96 couches cette fois-ci. Le fabricant emboîte donc le pas à Western Digital qui annonçait au début du mois « que la commercialisation de produits et SSD externes avec de la 3D NAND QLC sur 96 couches avait commencé ».

Des versions de 1 et 2 To sont annoncées, toujours avec un format 2280, la seconde devant arriver plus tard indique Intel. Il n'y aura pas de version de 512 Go, contrairement aux SSD 6x0p, qui pourraient donc perdurer pour une partie de la gamme. Le contrôleur Silicon Motion SM2263 NVMe, utilisé sur la génération précédente, reste en place.

Jusqu'à 2 Go/s en lecture et en écriture

Les débits peuvent atteindre 2 Go/s en lecture et en écriture, alors que les 660p ne dépassent pas les 1,8 Go/s. Il s'agit comme toujours de performances idéales, obtenues en écriture grâce au cache SLC : les données sont traitées tant que possible sur un bit par cellule. Mais au fil du temps, ce cache devient moins disponible et les performances baissent.

C'est l'un des problèmes des SSD QLC, qui continuent néanmoins d'être largement exploités. Ce cache est de 140 Go maximum sur le 665p de 1 To et de 280 Go pour celui de 2 To, sa taille s'ajustant à l'espace restant sur le SSD. Les débits une fois cette limite atteinte ne sont malheureusement pas indiqués.

SSD Intel 665p

300/600 To d'endurance en écriture

Les entrées/sorties des 665p grimpent jusqu'à 250 000 IOPS en lecture et en écriture, contre un maximum de 220 000 pour leurs prédécesseurs. Surtout, l'endurance en écriture augmente de 50 % pour atteindre 300 To sur le modèle de 1 To et 600 To sur celui de 2 To. Pas de changement sur la durée de la garantie : 5 ans. 

Le SSD 665p de1 To sera disponible d'ici la fin de l'année, pour un tarif non précisé, tandis que son grand frère arrivera au premier semestre de 2020.

NewEgg propose d'ores et déjà le premier pour 82,99 dollars. En France, il ne semble pas encore être référencé. Pour rappel, les 660p étaient relativement intéressants pour leur rapport performances/capacité/prix (du moins lorsqu'ils étaient encore largement vendus) : environ 100 euros pour 1 To et un peu plus de 200 euros pour 2 To.

Attention tout de même à ne pas vous arrêter qu'au tarif. Les SSD QLC, d'Intel comme d'autres constructeurs, doivent être privilégiés pour des activités où la lecture est bien plus importante que l'écriture, telles qu'un cache de NAS par exemple. Sinon, vous risquez rapidement d'arriver aux limites du cache SLC et de voir les performances chuter.

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact