HPE corrige un bug critique entraînant une panne des SSD après 32 768 heures d'utilisation

Binaire jusqu'au bout de la panne
HPE corrige un bug critique entraînant une panne des SSD après 32 768 heures d'utilisation

HPE informe ses clients d'une mauvaise nouvelle : les SSD présents dans plusieurs gammes de serveurs cessent de fonctionner après 32 768 heures (près de quatre ans) et les données qu'ils contiennent sont perdues. Des correctifs sont d'ores et déjà disponibles, d'autres arrivent. 

Il y a quelques jours, HP Entreprise déployait une mise à jour de sécurité « critique » pour plusieurs séries de SSD. Elle porte le numéro de version HPD8.

Face à la gravité de la situation, le fabricant demande à ses clients de l'installer dès que possible. Le problème entraîne en effet rien de moins qu'une panne avec une perte de l'ensemble des données après 32 768 (2^15) heures de fonctionnement, soit 3 ans, 270 jours et 8 heures. 

La société alerte donc clairement ses utilisateurs : « en ignorant cette notification et en n'effectuant pas la mise à jour recommandée, le client accepte le risque de subir les problèmes en découlant ». Elle ne s'étend par contre pas davantage sur les raisons techniques de ce bug. 

La liste des SSD touchés est disponible par ici. On les retrouve notamment dans des serveurs ProLiant, Synergy, Apollo, JBOD D3xxx, D6xxx, D8xxx, MSA, StoreVirtual 4335 et StoreVirtual 3200. Huit références ont d'ores et déjà droit à un correctif, tandis que 12 autres devront attendre la semaine du 9 décembre.

Compte tenu du délai de près de quatre ans avant que la panne ne survienne et leur date de commercialisation, le constructeur affirme que ces SSD « ne sont PAS susceptibles » d'y être confrontés d'ici là.

HPE SSD 32 768 heures

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact