AMD détaille sa gestion des « meilleurs » cœurs : Ryzen Master va être mis à jour, HWiNFO déjà prêt

Une question de point de vue
AMD détaille sa gestion des « meilleurs » cœurs : Ryzen Master va être mis à jour, HWiNFO déjà prêt

Depuis quelque temps maintenant, Ryzen Master met en avant les cœurs susceptibles de monter le plus haut en fréquence au sein d'un processeur AMD. Mais cette information ne colle pas à l'usage de Windows 10 et les cœurs qu'il utilise en priorité. Le constructeur s'en explique et annonce une mise à jour à venir de son outil.

Dans ses dernières versions, Windows 10 a optimisé la façon dont il utilise les cœurs d'un processeur. Privilégiant au mieux le plus rapide, mais remplissant également en priorité un même groupement de cœurs (CCX) au sein des puces Ryzen d'AMD à l'organisation particulière. Une décision revue à chaque milliseconde.

L'objectif est d'exploiter au mieux les fréquences que peuvent atteindre ces puces, tout en évitant de voir les threads se balader dans des CCX différents, ce qui serait peu optimal du point de vue des performances. 

AMD Zen 2 Ryzen Windows 10 May 2019AMD Zen 2 Ryzen Architecture

Mais ce sujet a fait l'objet d'analyses ces dernières semaines, supposant que la gestion mise en place par AMD et Microsoft était mauvaise et peu efficace pour l'utilisateur. La raison ? Les cœurs utilisés en priorité par Windows 10 ne sont pas les mêmes que ceux indiqués comme les plus rapides par l'outil Ryzen Master d'AMD.

Un décalage étonnant puisque le CPU et l'OS sont censés se communiquer de telles informations. Robert Hallock a fini par prendre la parole sur le sujet via Reddit, confirmant l'existence d'un décalage entre les informations affichées dans Ryzen Master et les applications tierces, par rapport à l'usage de Windows 10. Un problème qui va être corrigé.

Ryzen Master et Windows 10 ont « des objectifs différents »

Pour Hallock, Ryzen Master et Windows font tous les deux le bon choix lorsqu'ils déterminent le cœur le plus rapide, et tous ceux qui ont imaginé le contraire dans des analyses ces dernières semaines se sont trompés. Dans la pratique, c'est tout de même un peu plus compliqué que cela. 

Lors de la conception d'un processeur, la capacité de ses cœurs pour ce qui est de tenir une certaine fréquence/tension est analysée. Ces informations sont ensuite inscrites au sein de la puce et accessibles à travers son firmware. C'est là-dessus que se base AMD dans Ryzen Master ou son API utilisée par des développeurs tiers.

Vous voyez ainsi une petite étoile dorée apparaitre à côté du cœur le plus rapide, une simple étoile à côté de celui qui est le plus rapide au sein d'un même groupe de cœurs (CCX) et un point à côté de celui classé comme le second plus rapide du groupe. Une hiérarchie qui semble assez claire :

Ryzen Master 3700X B450
Ryzen Master attribue différents statuts aux cœurs d'un même processeur

« Lorsque vous voyez l'étoile dorée à côté d'un cœur, cela signifie simplement que c'est celui avec le meilleur potentiel d'overclocking [...] Ce n'est peut-être pas le meilleur pour la performance en Boost, ce n'est pas forcément le meilleur choix pour l'OS, ne répondant pas à l'ensemble des critères demandé » précise Hallock.

Ainsi, Ryzen Master étant un outil visant en priorité les amateurs d'overclocking, les informations qui y étaient affichées correspondaient à cet objectif, mais ne collaient pas à ce qui était fourni à l'OS. Un détail qu'il aurait sans doute été appréciable de fournir à la presse et aux utilisateurs lors du lancement.

Cela montre une fois de plus que la mise sur le marché des Ryzen de 3e génération aurait pu se faire dans de meilleures conditions, puisqu'elle a tant été précipitée d'un point de vue commercial, les CPU n'étant pas disponibles à l'annonce des produits début juillet, que du niveau de finalisation des BIOS/UEFI et de l'AGESA, que des détails techniques fournis. Mais AMD voulait lancer son produit en 7 nm un 7 juillet (7/7, vous l'avez ?), c'était sans doute le plus important.

S'adapter à la rotation des threads par Windows

Robert Hallock continue en détaillant la raison de ce décalage : pour Windows, même lorsqu'une application ne comporte qu'un thread, il est constamment baladé entre deux cœurs d'un même groupe afin de répartir la charge de travail. Une manière d'éviter de ne solliciter toujours que le même et de créer un point chaud au sein de la puce par exemple. Une moyenne est donc faite entre les deux plus rapides de chaque CCX pour décider quelle paire sera utilisée.

Il continue avec un exemple : si les cœurs 0 et 1 du premier CCX peuvent grimper à 2,20 et 2,15 GHz, ils obtiennent une moyenne de 2,175 GHz. Si les cœurs 13 et 15 d'un autre CCX peuvent grimper à 2,25 GHz et 2,05 GHz, ils obtiennent une moyenne de 2,150 GHz. Pour coller au fonctionnement de Microsoft, le premier duo est préférable.

Si pour AMD, le cœur 13 reste le plus rapide, affiché comme tel au sein de Ryzen Master, le constructeur renvoie donc des informations à l'OS de Microsoft via CPPC2 pour que ce soit les cœurs 0 et 1 qui soient favorisés. Car ils seront plus efficaces lors d'une répartition de la tâche.

Dans la pratique, cela prend la forme de valeurs séparées de 3%, ne reflétant pas la différence de performance entre ces cœurs. C'est un écart optimal trouvé par le Texan vis-à-vis du fonctionnement de Windows 10.

Ryzen Master va être mis à jour, HWiNFO déjà prêt

« La sélection des cœurs fonctionne donc comme prévu, mais nous comprenons que cela aurait pu être plus clair », confesse Hallock, qui dit vouloir que ses clients comprennent mieux comment cela fonctionne dans la pratique. Il précise également que Ryzen Master va être mis à jour rapidement pour renforcer ce besoin de clarté.

Ce dernier affichera désormais les informations telles que renvoyées à Windows : « la paire de cœurs mise en avant par Ryzen Master sera désormais la même que celle utilisée par l'OS afin d'obtenir les meilleures performances ». Il n'est pas précisé s'il sera toujours possible de connaître le cœur le plus rapide pour l'OC.

De son côté, l'équipe de HWiNFO a déjà mis en ligne une version capable de renvoyer l'ordre de préférence tel qu'il est fourni à Windows. Il s'agit de la dernière beta en date : la 6.15-4000.

Quid de Linux ?

Quoi qu'il en soit, cette « clarification » pose d'autres questions. Notamment sur l'efficacité du choix fait de maintenir une rotation sur une paire de cœurs par Microsoft, qui de fait n'utilise pas forcément le plus rapide disponible au sein de la puce, perdant au passage quelques dizaines de MHz et donc le potentiel maximal de la puce.

On se demande également dans quelle mesure cela impacte le fonctionnement de Linux, qui ne semble pas avoir droit aux mêmes faveurs de communications plus claire de la part d'AMD, qui ne concentre ses annonces que sur Windows. Or, si c'est bien l'OS le plus utilisé dans un cadre bureautique ou par les joueurs, c'est loin d'être le cas d'un autre public, plus professionnel et utilisant les processeurs Ryzen dans un cadre tout aussi critique en termes de performances.

Nous tenterons donc d'en savoir plus sous peu.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

1 commentaires
Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 22/11/19 à 12:11:19

Merci pour ce bilan, en effet on comprend mieux le décalage Rizen master et windows 10 !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact