Ubiquiti dévoile son routeur Wi-Fi 6 AmpliFi Alien : 8x8 et « True Gigabit Mesh » à 379 dollars

Vivement les AP (et WPA3) !
Réseau 6 min
Ubiquiti dévoile son routeur Wi-Fi 6 AmpliFi Alien : 8x8 et « True Gigabit Mesh » à 379 dollars

Après avoir multiplié les annonces pour son offre professionnelle UniFi, jusqu'à sa Dream Machine, Ubiquiti se focalise en cette fin d'année sur le grand public avec un nouveau routeur AmpliFi. L'Alien veut, comme son nom l'indique, sortir du lot en cumulant Wi-Fi 5 et 6, écran tactile et format cylindrique.

Les annonces de produits Wi-Fi 6 se suivent et se ressemblent chez les constructeurs d'équipements réseau grand public, avec des prix parfois délirants. Cartes PCIe à 80 euros alors que certains modèles équivalents existent à la moitié de ce prix, routeurs « Mesh » à plus de 400 euros sans aucun satellite. On nage dans la folie.

Et ce n'est pas Ubiquiti qui allait changer ça. Mais l'américain, qui est en général un peu plus cher que ses concurrents, se trouve ici assez ironiquement dans les mêmes niveaux de prix, avec un nouveau modèle haut de gamme qui a au moins l'intérêt de se démarquer de diverses manières : l'AmpliFi Alien.

AmpliFi : une gamme complète, du routeur au VPN simplifié

Pour rappel, la gamme AmpliFi est celle se voulant simple à gérer pour le grand public, alors qu'UniFi est plutôt destinée aux passionnés et autres professionnels. Ici, point de contrôleur maison ou via un Raspberry Pi, de multiplication des appareils et de gestion fine mais complexe. C'est du clé en main. 

L'un des premiers produits avait été l'AmpliFi HD, un routeur compact lancé en 2016 via Kickstarter. Il avait été rapidement suivi des satellites MeshPoint HD, puis décliné dans une version « Gamer » en partenariat avec NVIDIA et GeForce Now. Instant prenait le relai l'année dernière, au format plus classique dès 220 euros le pack.

Et pour les amateurs de VPN, l'application Teleport est à disposition depuis fin 2017, là aussi pour une configuration d'un accès à votre réseau pour vous et vos amis en quelques minutes. Un ensemble qui doit permettre à la société, surtout connue des spécialistes et dans le marché entreprise, de se faire une place aux côtés de géants comme DLink, Linksys, Netgear ou TP-Link dans l'offre grand public.

AmpliFi Alien : un condensé des technologies Ubiquiti, en Wi-Fi 6

Alien arrive donc au bon moment, afin de combiner toutes les dernières évolutions de la société, mais également amorcer sa transition vers une offre Wi-Fi 6. Aucun produit n'est en effet compatible 802.11ax au sein de la gamme UniFi pour le moment, cette annonce montre que cela ne saurait tarder.

Ce nouveau routeur prend une forme déjà vue récemment avec le point d'accès Flex HD : celle d'un tube, à poser sur une table, assez fin pour être placé discrètement. Il est à nouveau noir avec des LED vertes, mais rien ne dit que les fonctionnalités « Gamer » ou visant des services de cloud gaming comme GeForce Now sont de la partie.

Ses dimensions sont de 110 x 110 x 250 mm pour un poids de 1,2 kg, tout de même ! Il doit rester accessible puisqu'il reprend l'idée d'un écran tactile permettant de voir le statut de votre réseau mais aussi de gérer des fonctionnalités. Il s'agit d'un modèle de 4,7" (274 x 1268 pixels, 279 ppi) en couleur avec retour haptique.

Bien entendu, on peut tout gérer via les applications maison, disponibles sous Android et iOS, permettant la configuration en « 1 minute » promet la société.

Ubiquiti AmpliFi Alien

Si la création d'un réseau maillé est possible, Ubiquiti n'indique pour le moment que la possibilité d'utiliser plusieurs éléments Alien au sein d'un même foyer. Ce n'est pas très logique ni très intéressant puisqu'il s'agit de routeurs à part entière, à un tarif à la hauteur de ses fonctionnalités : 379 dollars.

Ils seront alors utilisés comme de simples points d'accès (AP), comme on le voit déjà dans des solutions concurrentes. Espérons tout de même qu'une compatibilité sera de mise avec les anciennes antennes MeshPoint HD ou Instant, en attendant l'éventuelle arrivée d'AP proposant du Wi-Fi 6.

De bonnes caractéristiques, mais quelques erreurs

Avec la notion de « True Gigabit Mesh », Ubiquiti met en avant les performances concrètes que doit permettre d'atteindre son produit. Elle promet en effet une couverture doublée par rapport à AmpliFi HD et un débit maximal théorique (cumulé) de 7,7 Gb/s contre 1,7 Gb/s précédemment. 

Il faut dire que la société n'y est pas allée avec le dos de la cuillère pour son produit MU-MIMO 8x8, capable de gérer jusqu'à 16 flux simultanés. Il est également équipé d'un SoC quatre cœurs, 64 bits, à 2,2 GHz. La quantité de mémoire ou de stockage ne sont pas précisés.

Il peut ainsi fournir jusqu'à 1 148 Mb/s sur la bande des 2,4 GHz en Wi-Fi 6 et 1733 + 4 804 Mb/s sur la bande des 5 GHz grâce à une puce Wi-Fi 5 en complément de celle de nouvelle génération, d'où le total de 7,7 Gb/s mentionné plus haut. Pour autant, le constructeur s'est limité à 4+1 ports LAN/WAN de 1 Gb/s, sans proposer le moindre Multi-Gig, au moins à 2,5 Gb/s pour dépasser les 128 Mo/s. Dommage.

Autre regret, la couche de sécurité proposée dans les logiciels d'Ubiquiti se contente toujours du WPA2, là où le Wi-Fi 6 doit permettre de généraliser WPA3. Enfin, l'alimentation est intégrée, nécessitant un câble DC standard. Produit grand public oblige, le Power over Ethernet n'est pas de la partie. La consommation annoncée est de toute façon supérieure aux capacités du PoE+ (802.3at) puisqu'il est question de 35 watts.

Ubiquiti AmpliFi AlienUbiquiti AmpliFi Alien

Un produit intéressant, qui doit être peaufiné

Pour le moment, aucune date de disponibilité en France n'a été confirmée, pas plus que le tarif en euros de cet AmpliFi Alien. On sent néanmoins que cette annonce n'est qu'une première étape, le dispositif devant être renforcé pour rendre l'ensemble plus intéressant qu'il ne l'est actuellement. 

Tout d'abord par le support du WPA3, qui nous semble être un minimum nécessaire pour un tel produit lancé en 2019, avec du Wi-Fi 6. Surtout, on attend d'en savoir plus sur la façon dont un réseau maillé pourra être construit, et sur l'arrivée d'éventuels satellites devant accompagner cet Alien, plutôt que de devoir acheter plusieurs routeurs. 

Une solution valable lorsque l'on parle de produits à 100/200 euros, mais pas à 400 euros l'unité ! Comme pour Linksys et son MX10, espérons qu'Ubiquiti finira par changer son fusil d'épaule, proposant des packs à des tarifs plus intéressants et plus abordables pour qui veut équiper une maison complète.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

5 commentaires
Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 21/11/19 à 10:21:31

Un peu pingre sur le nombre de ports Ethernet, et pas d'USB pour alimenter les box/ponts et consort

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 21/11/19 à 10:46:47

(quote:44210:Qruby) ...

Tu verras rarement des routeurs/AP avec 8/12 ports de toutes façons, ne serait-ce que pour des contraintes de taille/format (puis on a inventé les switchs pour ça). Pour l'USB c'est pareil, dans le meilleur des cas tu as un port, et ce n'est que rarement pour des raisons d'alimentation, plutôt pour fournir des fonctionnalités spécifique (partage, multimédia).

Mais là on a plutôt tendance à regarder du côté du PoE (mais peu développé même pour les ponts, ce qui est une erreur amha). Tu peux aussi intégrer des hubs USB alimentés, mais pas forcément simple à placer en rackable/dans une GTL

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 21/11/19 à 19:25:56

Je ne vois pas trop l'intérêt d'un écran...

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 22/11/19 à 06:07:08

(quote:44219:dvr-x) ...

Pour récupérer des infos en accès direct, notamment le débit courant par exemple, ça peut être pratique dans certains cas, comme la gestion sans avoir à passer par une interface tierce (qui suppose que l'appareil soit bien accessible à distance par exemple).

Avatar de Nightlight Abonné
Avatar de NightlightNightlight- 23/11/19 à 20:18:44

Pour être certifié WIFI6, il ne fallait pas avoir le WPA3 ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact