Core X de 10e génération : Intel va diviser ses tarifs par deux

Il est venu le temps des petits prix
Core X de 10e génération : Intel va diviser ses tarifs par deux

« Enfin ! » s'exclameront certains. Deux ans après la révolution Ryzen et EPYC, un an après la claque infligée par Threadripper, Intel semble réagir sur le seul terrain qu'il avait mis de côté : les prix. La nouvelle direction semble décidée à ne plus se laisser faire et opte pour une stratégie plus agressive. Mais l'est-elle suffisamment ?

Cela fait deux ans qu'Intel se fait malmener par AMD sur le terrain des processeurs. Et si le géant de Santa Clara garde un certain leadership technologique, les EPYC, Ryzen et Threadripper de la concurrence lui ont infligé de nombreux camouflets. Car AMD avait une arme de taille dans sa poche : un prix par cœur très bas.

Pour y parvenir, la société a usé de nombreuses stratégies. Outre une marge moindre, on pense à l'utilisation d'un die unique sur l'ensemble de la gamme, agencé de différentes manières pour s'adapter aux marchés visés, du grand public au domaine des serveurs. Mais il y a aussi l'arrivée du 7 nm et des chiplets avec Zen 2.

Un tarif doublé chez Intel...

Résultat, on trouve des puces à huit cœurs de seconde génération comme le Ryzen 7 2700 dès 215 euros. Comptez plutôt 360 euros pour un modèle de troisième génération. Pour les stations de travail, les 2970WX/2990WX à 24/32 cœurs s'affichent respectivement à 1200 euros et 1900 euros. On est donc dans une échelle de 27 à 60 euros par cœur.

Pendant ce temps, chez Intel, il faut toujours compter 370 euros minimum pour huit cœurs, et encore, sans Hyper Threading (8 threads). Se tourner vers les « anciennes » générations n'est pas une alternative (hors occasion). Dans les stations de travail, c'est encore pire avec les Core X à 10 cœurs qui débutent aux alentours de 900 euros. Pour plus de 2000 euros, vous n'obtiendrez que des modèles à 18 cœurs comme le 9980XE. Soit de 46 à 111 euros par cœur.

Le calcul est simple : c'est à peu près le double de ce que propose la concurrence, avec des plateformes qui ont des coûts similaires, avec une meilleure stabilité dans le temps du côté d'AMD (une fois que les BIOS/UEFI sont à jour). C'est sans doute ce qui a poussé Intel à faire un choix radical : diviser ses prix par deux pour les prochains Core X.

... jusqu'à maintenant

Il faut dire qu'un tel écart ne pouvait plus se justifier. Même si cette gamme de produits n'est pas celle qui se vend le plus en volume, elle est un symbole : celui de la puissance et des capacités d'un constructeur. Ne pouvant offrir ni les meilleures performances ni les meilleurs prix, Intel se trouvait démuni. Sans parler de l'effet sur son image.

Avec Cascade Lake-X, le géant de Santa Clara prenait le risque de répéter la même erreur. Cette génération ne peut grimper à 32 cœurs comme la concurrence, et même si son architecture offre certains avantages, elle va devoir faire face à de nouveaux Threadripper basés sur Zen 3, avec PCIe 4.0, gravure en 7 nm et organisation en chiplets.

Plutôt que d'aller au massacre, la société a donc décidé de revoir en profondeur sa grille tarifaire. Début septembre, elle avait annoncé un rapport performances/prix doublé, on sait maintenant que c'est notamment grâce à des prix divisés par près de deux, avec une gamme restant sous la barre des 1 000 dollars :

  • Core i9-10900X : 10C/20T, de 4,3 à 4,7 GHz (Base 3,7 GHz), TDP de 165 watts, 590 $ soit 59 $ par cœur
  • Core i9-10920X : 12C/24T, de 4,3 à 4,8 GHz (Base 3,5 GHz), TDP de 165 watts, 689 $ soit 57 $ par cœur
  • Core i9-10940X : 14C/28T, de 4,1 à 4,8 GHz (Base 3,3 GHz), TDP de 165 watts, 784 $ soit 56 $ par cœur
  • Core i9-10980XE : 18C/36T, de 3,8 à 4,8 GHz (Base 3,0 GHz), TDP de 165 watts, 979 $ soit 54 $ par cœur

Chaque modèle intègre 72 lignes PCIe 3.0 et 19,25 Mo de cache L3 (24,75 Mo pour le 10980XE). On imagine que les tarifs seront un peu plus élevés chez nous et iront donc au-delà des 1 000 euros. On note également qu'il n'y a pour le moment aucun modèle à 16 cœurs comme un éventuel 10960X qui pourrait se placer dans les 880 dollars. Peut-être Intel veut-il pousser vers celui à 18 cœurs... ou éviter la comparaison directe avec le Ryzen 9 3950X.

Une baisse significative, permettant seulement de s'aligner

Car cette stratégie est risquée. En effet, AMD doit lancer ce modèle à 16 cœurs le mois prochain, dont le tarif est déjà connu : 749 dollars, soit un peu moins de 47 dollars par cœur. Ce, sans nécessiter de plateforme haut de gamme si l'on veut simplement profiter de la puissance du CPU. Dans la foulée, de nouveaux Threadripper seront annoncés.

Le Texan devait d'ailleurs faire l'annonce du 3950X fin septembre, tests à l'appui, mais a finalement décidé de retarder son lancement au dernier moment, apparemment pour peaufiner ses performances. Le 10940X devrait en effet avoir quelques avantages qu'Intel ne manquera pas de mettre en avant, notamment via Deep Learning Boost.

Ryzen Threadripper 2019

À l'inverse, on imagine mal AMD ne pas dépasser 32 cœurs (surtout en commençant à 24), comme le fait déjà EPYC qui grimpe jusqu'à 64 par socket. Les tarifs devraient sans problème pouvoir se situer dans les 60/80 dollars par cœur, vu l'absence de concurrence pour de telles puces. Ironiquement, c'est désormais le Texan qui se trouve dans une situation où il peut grimper les prix sans craindre le camp d'en face. Il ne s'en prive d'ailleurs pas sur Ryzen 3xxx et le X570.

Malgré ses concessions sur les tarifs, Intel part donc avec un large désavantage : une plateforme spécifique est nécessaire pour aller au-delà de huit cœurs, ses prix sont déjà plus élevés que les Ryzen. Ils ne devraient pas être très éloignés des nouveaux Threadripper équivalents et ils sont incapables de dépasser les 18 cœurs.

Une bataille plus complexe à remporter qu'il n'y parait

Sans annonce surprise, le match nous semble pour le moment assez inégal. Si Intel a de quoi intéresser les fans de la marque, déjà équipés d'une plateforme X299 qu'il n'auront qu'à mettre à jour, ou ceux qui ont des besoins spécifiques qui les rendent fidèles à la société, il faudra sans doute un peu plus que ça pour séduire au-delà.

« 10e génération » oblige, la connectique sera l'un des éléments mis en avant, en plus des capacités à monter en fréquence : Wi-Fi 6 et réseau à 2,5 Gb/s seront ainsi au programme, Thunderbolt 3 est supporté nativement, on peut également grimper à 256 Go de DDR4 à 2,93 GHz (quatre canaux).

Des capacités que l'on pourra pour la plupart trouver chez la concurrence. La bataille s'annonce donc intéressante à suivre. D'autant que même si AMD part avec de nombreux atouts dans sa manche, le marché de la station de travail n'est pas le même que celui du grand public. Les clients y sont autant intéressés par le prix que d'autres aspects comme le support et les performances sur des applicatifs professionnels, sous Linux, la disponibilité chez des revendeurs spécialisés, les équipes locales, etc. Des terrains où Intel dispose encore d'un train d'avance.

Processeurs 10 nm pour PC de bureau : à quel tarif ?

Il y a dans tous les cas un point qui sera intéressant à surveiller dans les mois à venir : l'effet sur les tarifs de la gamme grand public. Intel va-t-il décider de revoir ses prétentions à la baisse aussi pour les Core i3/i5/i7/i9 classiques, et proposer des puces à huit cœurs dès 250/350 euros ? Il faut attendre encore un peu pour le savoir.

Pour le moment la société s'est focalisée sur le PC portable, où elle règne encore presque sans partage pour le moment. La façon dont réagira le marché à l'annonce de ces nouveaux Core X à prix réduit sera sans doute essentielle pour la suite. Pour le géant, l'objectif est dans tous les cas de tenir bon et redorer son image jusqu'à la prochaine génération qui apportera des gains significatifs et permettra réellement de répondre à AMD... pas avant plusieurs mois. 

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

20 commentaires
Avatar de Alderic Abonné
Avatar de AldericAlderic- 02/10/19 à 06:47:29

rien que pour ce foutage de gueule intersidéral qu'il nous ont collé depuis des années avec des marges de plus de 50%, ca mérite de passer clairement chez AMD.

Avatar de Salamandar Abonné
Avatar de SalamandarSalamandar- 02/10/19 à 07:05:23

"alors, en fait, on s'est gavés, mais on arrête, promis, revenez chez nous s'il vous plaît !"

Avatar de teddyalbina Abonné
Avatar de teddyalbinateddyalbina- 02/10/19 à 07:33:05

Avec 50% de failles en plus.

Avatar de scr1tch Abonné
Avatar de scr1tchscr1tch- 02/10/19 à 07:44:06

et avec une nouvelle pénurie sur le 14nm les tarifs sont pas pres de baisser :p

Avatar de Mavelic INpactien
Avatar de MavelicMavelic- 02/10/19 à 07:53:21

Ca pourrait presque passer pour un aveux d'impuissance : ne pas avoir réussi à couler la concurrence (AMD) et se retrouver en position dominante. Je ne regrette pas d'avoir soutenu cette concurrence toutes ces années...

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 02/10/19 à 08:39:29

Comme quoi, la concurrence, même à deux acteurs seulement, ça a du bon !

Avatar de the_Grim_Reaper Abonné
Avatar de the_Grim_Reaperthe_Grim_Reaper- 02/10/19 à 10:11:35

(quote:43281:Mavelic) Ca pourrait presque passer pour un aveux d'impuissance : ne pas avoir réussi à couler la concurrence (AMD) et se retrouver en position dominante. Je ne regrette pas d'avoir soutenu cette concurrence toutes ces années...

Intel n'a pas le droit de couler AMD, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'a une époque Intel a du injecté des liquidités dans AMD alors au plus mal. Problématique du monopole sur une techno (x86 et dérivés) utilisée sur l'ensemble du marché grand publique PC et une majorité écrasante de de machines pro.

@David : Bon retour de maladie, et bon anniversaire ;)

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 02/10/19 à 10:15:08

(quote:43285:the_Grim_Reaper) Bon retour de maladie, et bon anniversaire ;)

Merci ;)

Avatar de googfrgo Abonné
Avatar de googfrgogoogfrgo- 02/10/19 à 10:31:35

Bel article, bon retour @David .

Je suis aussi curieux de voir si cette baisse va se répercuter sur la gamme grand public.

Avatar de psikobare Abonné
Avatar de psikobarepsikobare- 02/10/19 à 18:10:34

A voir si AMD parviens à sortir suffisamment de 7nm quand intel se réveillera.

J'attends mon 3900X et ma 5700XT custom depuis 3 semaines.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact