Western Digital : des HDD Ultrastar de 18 To (CMR) et de 20 To (SMR) d'ici la fin de l'année

Tarif surprise
Western Digital : des HDD Ultrastar de 18 To (CMR) et de 20 To (SMR) d'ici la fin de l'année

Après une (courte) accalmie, la course à la capacité reprend dans le monde des disques dur. Western Digital proposera prochainement les premiers échantillons de son Ultrastar DC HC550 de 18 To, mais aussi de l'Ultrastar DC HC650 de 20 To (SMR). La production de masse sera lancée début 2020.

Actuellement, les disques durs de 3,5" avec la plus grande capacité affichent 16 To. C'est le cas des Exos X16 et IronWolf (Pro) de Seagate, mais aussi du MG08 de Toshiba ; tous avec neuf plateaux. Pour le moment, personne n'avait sauté le pas des 18 To, du moins jusqu'à l'annonce de Western Digital

Ultrastar DC HC550 : un modèle « classique » de 18 To

Commençons par l'Ultrastar DC HC550, le nouveau venu dans la série des Ultrastar DC HC500. Après les versions de 10 To (HC510), 12 To (HC520) et 14 To (HC530), la gamme va donc passer à 18 To. On remarque que le fabricant s'est laissé de la place pour un HC540 de 16 To qui pourrait arriver ultérieurement. 

Toute la série dispose de la sixième génération de la technologie HelioSeal qui consiste à remplacer l'air entre les plateaux par de l'hélium. Ils sont au nombre de neuf dans le cas du HD550. Malheureusement, Western Digital ne dit pas un mot sur ses performances ou son prix.

L'Ultrastar DC HC650 grimpe à 20 To, mais il faut un contrôleur compatible

Vient ensuite l'Ultrastar DC HC650 de 20 To, qui se placera au-dessus de l'actuel HC620 de 15 To. Attention, malgré la proximité des noms entre les séries HC500 et HC600, il existe une différence fondamentale : la première exploite un enregistrement des données classique CMR/PMR (Classic/Perpendicular Magnetic Recording), tandis que la seconde passe au SMR (Shingled Magnetic Recording).

Pour rappel, cette technique consiste à légèrement superposer les pistes les unes avec les autres afin d'augmenter la densité (lire nos explications). Elle induit par contre une problématique : lors de l'écriture, il faut réinscrire les données des pistes se chevauchant, entraînant un phénomène d'amplification en écriture.

Pour profiter d'un disque dur SMR, il faut donc que le contrôleur ou le disque dur prennent en charge cette technologie. Il existe trois manières d'y arriver : host manageddrive managed et host aware, dans ce dernier cas, le disque dur peut décider de le faire lui-même ou de déléguer l'opération au contrôleur.

Actuellement, les disques durs sont host managed, et c'est le cas de la série Ultrastart DC HC600 de Western Digital, comme indiqué dans ce document. N'espérez donc pas installer ce HDD de 20 To dans votre ordinateur ou NAS, il faudra qu'il dispose d'un contrôleur spécifique capable de prendre en charge le SMR. 

Comme la série HC500, neuf plateaux sont présents, avec de l'hélium entre eux (technologie HelioSeal). Là encore, nous n'avons aucun détail concernant les performances ou le tarif.

Western Digital 18 et 20 ToWestern Digital 18 et 20 To

Des échantillons cette année, la production en masse début 2020

Les premiers échantillons de disques durs Ultrastar DC HC550 (18 To, CMR)  et Ultrastar DC HC650 (20 To, SMR) arriveront d'ici la fin de l'année pour des clients triés sur le volet. Nul doute que la réponse de ses concurrents ne devrait pas tarder à se manifester avec eux aussi des capacités de 18 et 20 To.

La production en masse débutera à partir de la première moitié de 2020. Western Digital mise beaucoup sur la technologie SMR et pense que 50 % des disques durs qu'il expédiera en 2023 seront en SMR. 

Pour rappel, Western Digital et Seagate se livrent également une bataille sur des technologies du futur pour dépasser allégrement la barrière des 20 To et arriver à 40 To en 2023/2025. Elle prend le nom de MAMR (Microwave-Assisted Magnetic Recording) chez Western Digital et HAMR (Heat-assisted magnetic recording) chez Seagate. 

Ce contenu est en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

29 commentaires
Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 06/09/19 à 09:05:38

Les disques de 4To que j'ai vont sembler bien petits dans quelques années :transpi:

Quand je repense à l'époque où mon DD système faisait 2Go (et semblait bien large)...

Édité par Furanku le 06/09/2019 à 09:05
Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 06/09/19 à 10:33:14

Un ordre de prix ? Par rapport aux SSD de même capacité ?

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 06/09/19 à 11:16:59

Je ne comprends pas ces modèles de disques dont le contrôleur ne fait pas tout le boulot ("Ultrastar DC HC650 grimpe à 20 To, mais il faut un contrôleur compatible"). Tous les autres, on les connecte sur un port SAS ou SATA et ça fonctionne.

Avatar de Atreide_NI Abonné
Avatar de Atreide_NIAtreide_NI- 06/09/19 à 11:20:05

Ça va surement piquer. Et tient en parlant de NAS, il en est ou le dossier sur les NAS?

Avatar de Bourrique Abonné
Avatar de BourriqueBourrique- 06/09/19 à 11:41:10

(quote:43198:Furanku) Les disques de 4To que j'ai vont sembler bien petits dans quelques années :transpi:Quand je repense à l'époque où mon DD système faisait 2Go (et semblait bien large)...

Quand je pense mon premier DD qui faisait 20Mo :eeek2: et qui avait couté les 2 reins ... :craint: Bon d'accord je suis un vieux crouton et c'était y'a 30 ans ... :transpi: :dors:

Quand au 18To, ca va être chaud de motiver le boss pour changer la baie chez nous.

Édité par Bourrique le 06/09/2019 à 11:42
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 06/09/19 à 11:52:37

(quote:43207:OlivierJ) Je ne comprends pas ces modèles de disques dont le contrôleur ne fait pas tout le boulot ("Ultrastar DC HC650 grimpe à 20 To, mais il faut un contrôleur compatible"). Tous les autres, on les connecte sur un port SAS ou SATA et ça fonctionne.

C'est décrit la raison dans l'article. Mais pour faire simple, ce DD ont déjà un but très spécifique : l'archivage de donnée. Tu fais une archive, tu branche ce dd, tu écris la sauvegarde dessus, tu débranche et tu le conserves dans une étagère avec une dizaines/centaines d'autre.

Dans cet usage d'archive, la donnée est écrite d'une seul traite et il n'est pas prévu que les fichiers soit réécrit entre temps. Cependant, la densité d'écriture est importante, il faut maximiser la quantité de données. C'est là qu'intervient la propriété des disque dur SMR qui permet justement de maximiser la densité d'écriture au prix de la difficulté de réécrire là où il y a déjà des truc écrit en contact direct.

D'après ce que je comprends, les HC650 sont uniquement host managed, c'est a dire que ce travail de réécriture n'est pas réalisé par le DD lui même, il faut le commander pour qu'il le fasse. Cependant, WD semble avoir prévu dans le futur de proposer des DD SMR avec drive managed ou host aware qui feront d'eux même ce travail de réécriture (optionnel pour host aware) et pourrait potentiellement donc être utilisé comme un DD classique (suaf qu'il aura de piètre performance).

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 06/09/19 à 12:00:13

(quote:43210:tazvld) C'est décrit la raison dans l'article. Mais pour faire simple, ce DD ont déjà un but très spécifique : l'archivage de donnée.[...] c'est a dire que ce travail de réécriture n'est pas réalisé par le DD lui même, il faut le commander pour qu'il le fasse. Cependant, WD semble avoir prévu dans le futur de proposer des DD SMR avec drive managed ou host aware qui feront d'eux même ce travail de réécriture (optionnel pour host aware) et pourrait potentiellement donc être utilisé comme un DD classique (suaf qu'il aura de piètre performance).

Merci pour l'explication, mais je trouve quand même ça pas pratique même si on l'utilise pour de l'archivage pur. Après tout, les SSD aussi doivent réécrire les blocs (et lutter contre l'amplification en écriture), mais c'est le disque qui fait tout le boulot. Donc ça reste incompréhensible pour moi le coup de ce disque d'archivage qui ne marche pas de base avec un ordi.

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 06/09/19 à 12:07:34

(quote:43212:OlivierJ) Merci pour l'explication, mais je trouve quand même ça pas pratique même si on l'utilise pour de l'archivage pur.

En fait, ça s'utilise avec du matos entreprise spécifique donc on s'en fout si c'est pratique ou pas au final... C'est pas fait pour être mis dans un PC, quoi...

Avatar de KP2 Abonné
Avatar de KP2KP2- 06/09/19 à 12:09:00

Je suis étonné qu'ils ne soient pas passés à des enceintes sous vide pour les disques durs... j'aimerais bien savoir la raison (je doute que le différentiel de pression ni l'étanchéité de soient de vrais problèmes)

Avatar de OlivierJ Abonné
Avatar de OlivierJOlivierJ- 06/09/19 à 12:21:24

(quote:43215:KP2) Je suis étonné qu'ils ne soient pas passés à des enceintes sous vide pour les disques durs... j'aimerais bien savoir la raison (je doute que le différentiel de pression ni l'étanchéité de soient de vrais problèmes)

Il faut un gaz je crois, parce que les têtes "flottent" au-dessus du disque à très faible distance. En effet, ça serait facile sous vide (ou pression réduite), les disques durs étant déjà lourds et en métal (et pouvant s'alourdir si besoin).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact