Usines de NAND WD et Toshiba : après la coupure de courant, un quasi-retour à la normale

Ça fait cher la minute...
Usines de NAND WD et Toshiba : après la coupure de courant, un quasi-retour à la normaleCrédits : Nicolas Loran/iStock

Après un arrêt de la production et des réparations sur les équipements, la production de NAND est presque de retour à la normale dans les usines Western Digital et Toshiba Memory Co. (TMC) au Japon. Les pertes sont importantes avec plus de 300 millions de dollars rien que pour WD.  

Le 15 juin dernier, une panne de courant entraînait un arrêt de la production dans des usines de puces NAND à Yokkaichi (Japon) cogérée par Toshiba Memory Co. (TMC) et Western Digital. Elle n'a duré que 13 minutes, mais ses effets se sont fait ressentir pendant des semaines. 

Steve Milligan, directeur général de Western Digital, a profité de la publication des résultats trimestriels pour revenir sur cet incident, comme le rapporte AnandTech. Il affirme que « la quasi-totalité des équipements des usines est de retour à la normale ». Il aura donc fallu attendre un mois et demi. 

6 000 Pb de NAND en moins, plus de 300 millions de dollars de pertes

Les pertes sont par contre colossales : Western Digital prévoit une baisse de production d'environ 6 exabytes (6 000 petabytes ou 6 000 000 terabytes) pour le prochain trimestre.

Cela représente environ la moitié de sa production sur trois mois selon nos confères. Le fabricant prévoit aussi une perte de 170 à 190 millions de dollars sur son bilan des mois de juillet, août et septembre... en plus des 145 millions de pertes sur le bilan de ce trimestre ; soit un total de 315 à 335 millions de dollars.

Il ne s'agit ici que des dommages pour Western Digital, Toshiba n'a pour le moment annoncé aucun chiffre. Les usines touchées sont pour rappel cogérées par les deux entreprises.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact