Intel publie son Performance Maximizer et relance son assurance Performance Tuning Protection Plan

Cramez votre CPU, une seule fois
Intel publie son Performance Maximizer et relance son assurance Performance Tuning Protection Plan

Intel veut faciliter l'overclocking de ses processeurs « débloqués » à travers une nouvelle application. Et en cas de problème, vous pouvez être couverts par une « assurance » maison à 20 dollars.

Lors de la conférence d'Intel au Computex de Taipei, une annonce intéressante est passée inaperçue : l'arrivée d'un nouvel outil d'overclocking « 1-click » : Performance Maximizer (IPM).

Un outil limité et exigeant, qui pèse... 1,5 Go

IPM est une application gratuite, bien entendu réservée à certaines plateformes uniquement. Intel, contrairement à AMD, limite l'overclocking selon plusieurs conditions. « OC for all »... mais pas trop quand même. Notez d'ailleurs que seuls les modèles de 9ème génération sont concernés, un choix que l'on a du mal à comprendre.

On s'amusera au passage qu'Intel précise dans son « brief » que l'on peut identifier les modèles compatibles avec la lettre « K » à la fin de sa référence, alors que la gamme « KF », débloquée mais sans partie graphique, est concernée. Six processeurs sont annoncés comme éligibles : les Core i5-9600K(F), Core i7-9700K(F) et Core i9-9900K(F). 

Intel Performance Maximizer OCIntel Performance Maximizer OC

Deux versions pour Windows 10 (October 2018 Update, 64 bits) sont proposées, dans un format compressé (zip) : une pour les Core i5/i7, l'autre pour les Core i9. Chacune pèse pas moins de 1,5 Go.

Un guide d'utilisation est également disponible. Il nous apprend que seul le chipset Z390 est supporté, dommage pour ceux qui avaient misé sur le Z370. 16 Go sont également nécessaires, l'application utilisant cet espace pour une partition qui servira lors des tests de montée en fréquence.

Un minimum de 8 Go de mémoire est conseillé pour le bon fonctionnement de l'outil. Il faudra aussi s'assurer que certains paramètres du BIOS/UEFI sont actifs.

Performance Tuning Protection Plan fait son retour

Comme toujours, il faut faire attention, l'overclocking pouvant endommager le processeur et n'étant pas couvert par la garantie de base. C'est pour cela qu'Intel dégaine son assurance PTPP. 

Annoncée en 2012, elle permettait de remplacer une fois, sans frais ni questions, votre CPU. Ainsi, même s'il avait fait l'objet d'une mauvaise manipulation de votre part, vous étiez couvert. Le coût était alors assez modique : 20 à 35 dollars selon les cas, qui allaient du Core i5-2500K au Core i7-3960X.

La version de 2019 est assez proche, mais est proposée à un tarif fixe : 20 dollars. Une FAQ vient préciser les conditions qui ne cachent pas de grande surprise. On apprend seulement que seuls certains pays sont exclus de ce programme, puisque PayPal, qui est utilisé pour le paiement, n'y a pas d'activité.

Là aussi, seuls les six processeurs Core de 9ème génération « K » et « KF » sont concernés, à une exception près, puisque le Xeon W-3175X intègre nativement cette assurance. À plus de 3000 euros, c'est la moindre des choses.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact