Peut-on utiliser un splitter PoE USB Type-C pour alimenter un Raspberry Pi 4 ?

Chiche !
Peut-on utiliser un splitter PoE USB Type-C pour alimenter un Raspberry Pi 4 ?

Que faire si vous n'avez pas de prise 220V à proximité de votre Raspberry Pi 4, mais que vous disposez d'une installation PoE ? Plutôt que d'opter pour de coûteux accessoires, il y a peut-être la solution du « splitter » permettant de récupérer le flux réseau et l'alimentation dans des connecteurs séparés. Des modèles USB Type-C sont disponibles.

Il y a quelques mois, nous vous avions parlé d'une méthode simple pour alimenter un micro PC comme un Raspberry Pi à travers un connecteur réseau Power over Ethernet : le splitter PoE.

Le Raspberry Pi 4 alimenté en PoE

Avec la sortie du Raspberry Pi 4, plusieurs éléments ont changé dans l'alimentation 5V de la célèbre machine : Elle ne se base plus sur un connecteur micro USB mais un Type-C. De plus, un courant de 3 A (jusqu'à 1,2 A pour les appareils USB) est recommandé si vous avez de gros besoins. C'est d'ailleurs ce que peut fournir l'alimentation officielle.

Dès lors, les splitter PoE (802.3af) micro USB ne peuvent plus directement être utilisés. Mais dans des boutiques comme Amazon, on voit déjà des modèles Type-C à une dizaine d'euros, indiquant qu'ils peuvent être utilisés pour alimenter un Raspberry Pi 4. Nous avons décidé d'en acheter un pour vérifier ce qu'il en est dans la pratique.

Un produit qui évolue peu

Comme l'on pouvait s'y attendre, il s'agit simplement du modèle précédent, dont la connectique a été modifiée. Il est ainsi donné pour 5V et 2,4 A seulement et ne devrait théoriquement pas suffire pour alimenter un Raspberry Pi 4 en toutes circonstances. C'est justement ce point que nous voulions vérifier.

Pour cela, nous avons utilisé un modèle embarquant 4 Go, avec Raspbian « Full » installé. Pour nous assurer que l'alimentation était sollicitée, nous y avons connecté un écran 4K via l'adaptateur mini HDMI officiel, un clavier, une souris, un boîtier USB 3.1 (5 Gb/s) externe alimentant deux SSD en RAID, puis avons lancé divers tests sur le CPU :

openssl speed -multi 1024 rsa4096

Le GPU :

vblank_mode=0 glxgears

Le tout en lisant la bande annonce (1080p) de Terminator Dark Fate :

Raspberry Pi 4 PoE SplitterRaspberry Pi 4 PoE Splitter

Avec le bloc d'alimentation officiel, pas de problème. Le Raspberry Pi 4 et tous ses accessoires consomment entre 3 watts au repos, 5,5 watts avec les SSD externes connectés et 9,1 watts en charge. Le tout mesuré à la prise. 

Avec le splitter PoE, nous n'avons pas non plus rencontré de souci. Aucune limite de courant n'était mentionnée par l'interface du Raspberry Pi, l'alimentation du boîtier externe étant pleinement assurée sans complément tiers. L'alimentation fournie (et non celle en entrée) par notre switch MS510TXPP de Netgear à l'adaptateur était de 4,9 watts au repos, 7,8 watts avec le boîtier USB connecté et entre 11,5 et 12,1 watts lorsque tous les tests étaient lancés.

Au final, le splitter PoE fonctionne parfaitement mais semble plus gourmand. Il a néanmoins l'avantage de permettre une utilisation sur une installation PoE sans nécessiter de multiplier les adaptateurs 220V. Côté tarif, comptez 12,5 euros pour un tel accessoire, contre un peu moins de 9 euros (hors frais de port) pour l'alimentation officielle.

Cette dernière sera donc sans doute un meilleur choix pour une installation classique, avec un seul appareil à connecter. Mais si vous avez besoin de passer en PoE, le splitter sera votre solution. 

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact