Coffee Lake Refresh : Intel décline son offre desktop (à la baisse) et mobile (à la hausse)

Quelques bonnes surprises au passage
Coffee Lake Refresh : Intel décline son offre desktop (à la baisse) et mobile (à la hausse)

Intel dévoile aujourd'hui de nouvelles puces pour PC portables et fixes. Il s'agit surtout de déclinaisons plus ou moins véloces de modèles existants, le constructeur n'ayant pas encore de nouvelle architecture à nous mettre sous la dent.

Après avoir levé le voile sur sa nouvelle offre destinée aux professionnels, Intel donne un petit coup de frais sur sa gamme de produits grand public. Là encore, pas de révolution, puisque l'on reste sur du Coffee Lake en 14 nm (mais « ++ », ça change tout). Il est donc surtout question de nouvelles références et d'une plateforme remise au goût du jour.

PC portable : un Core i9-9980H(K) pour les joueurs ou les créateurs

La première annonce est importante : deux Core i9-9980H(K) intégrant huit cœurs (16 threads) avec une fréquence de 5 GHz, malgré un TDP de 45 watts. C'est autant que le Core i9-8950HK, devenu i7-9850H et qui se contentait pourtant de six cœurs jusqu'à 4,8 GHz.

Une solution présentée comme « la plus performante au monde pour les PC portables » à la manière du coûteux Core i9-9900K (LGA 1151). Intel vise ici deux publics distincts, en croissance : les adeptes d'overclocking et de jeux vidéo, cherchant des performances extrêmes avant tout – quitte à devoir composer avec des machines imposantes – et les créateurs de contenu, perçus comme préférant des designs plus fins et silencieux. 

  • Intel Coffee Lake Refresh
  • Intel Coffee Lake Refresh
  • Intel Coffee Lake Refresh
  • Intel Coffee Lake Refresh
  • Intel Coffee Lake Refresh
  • Intel Coffee Lake Refresh

Dans la pratique, les deux puces sont identiques, avec un cache revu à la hausse (16 Mo). Le modèle HK est néanmoins débridé pour l'overclocking et affiche des fréquences légèrement supérieures à l'i9-9980H. Ces deux CPU ont droit à la technologie Thermal Velocity Boost déjà vue sur l'i9-8950HK, permettant d'aller au-delà des valeurs Turbo Boost 2.0 lorsque la température relevée le permet. Elle aurait également été renforcée, sans que l'on sache comment.

Bien entendu, les portables équipés de ces processeurs pourront avoir droit à toutes les nouveautés du moment : Wi-Fi 6 via une puce Cyclone Peak (AX200), jusqu'à 128 Go de DDR4 (4x 32 Go) malgré la limitation à deux canaux mémoire et/ou un module H10 intégrant un SSD de 3D NAND QLC en complément d'un cache Optane Memory.

Ce seront sans doute de bons compagnons des nouvelles GeForce GTX/RTX mobiles.

Celeron G4900, Pentium G5x00 et modèle « T »

Du côté des PC de bureau, de nouvelles déclinaisons (stepping R0) sont annoncées, surtout pour l'entrée de gamme et les amateurs de TDP réduit, afin de remplacer l'offre « 8ème génération » existante.

Intel se cache d'ailleurs bien de comparer les deux, ce qui reviendrait à montrer que presque rien ne change, si ce n'est là aussi les technologies tierces qui accompagnent ce lancement : Wi-Fi 6, H10 et BIOS/UEFI capables de gérer jusqu'à 128 Go de DDR4 sur seulement deux canaux (4x 32 Go).

Intel Coffee Lake RefreshIntel Coffee Lake Refresh

Une simple mise à jour de BIOS/UEFI suffit donc à les utiliser, les constructeurs ayant anticipé la chose. Les tarifs des Celeron G4900 et Pentium G5x00 s'étalent de 42 à 86 dollars, des puces à deux cœurs et parfois quatre threads.

Les modèles à 35 watts de TDP (série T) s'affichent à des prix similaires face aux modèles classiques. Même chose pour la série F sans partie graphique intégrée. Une stratégie que l'on comprend mal, Intel se bornant à répondre qu'il propose plus de choix à ses partenaires, éludant la vente au même prix de solutions moins complètes/performantes.

Les Core i3 passent au Turbo

Les Core i3, i5, i7 et i9 ont droit à de nouvelles déclinaisons, auxquelles on s'attendait. Là aussi, pas de révolution sur les tarifs, même si l'on appréciera que les Core i3 aient désormais droit à une fréquence Turbo.

La disparition presque totale de l'Hyper Threading semble actée, cette solution étant désormais réservée aux seuls Core i9 vendus à plus de 400 euros, capables de gérer 16 threads. Une possibilité qu'AMD propose dès ses Ryzen 7 2700 à 230 euros, mais aussi ses anciens 1700(X) que l'on trouve dans les 170 euros.

Pour le géant de Santa Clara, l'argument continue d'être sa fréquence supérieure surtout pour attirer les joueurs peu regardants sur le montant de la facture. Une corde sur laquelle Intel continue de tirer avec force. Mais avec l'arrivée de Zen 2 dans les Ryzen en 7 nm chez AMD, cette stratégie tiendra-t-elle encore longtemps ? Rien n'est moins sûr.

Intel Coffee Lake RefreshIntel Coffee Lake Refresh

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

3 commentaires
Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 23/04/19 à 14:14:37

C'est fou, je crois que jamais un lancement de nouvelle génération de puces Intel ne s'est fait dans une telle indifférence, en tout cas me concernant... :bravo:

Avatar de infocast Abonné
Avatar de infocastinfocast- 23/04/19 à 15:36:59

Intel insulte la définition du terme génération avec ce lancement ^^

(quote:41265:Jossy) C'est fou, je crois que jamais un lancement de nouvelle génération de puces Intel ne s'est fait dans une telle indifférence, en tout cas me concernant... :bravo:

Avatar de ZoZo Abonné
Avatar de ZoZoZoZo- 23/04/19 à 23:16:56

(quote:41275:infocast) Intel insulte la définition du terme génération avec ce lancement ^^

Les générations 6, 7, 8 et 9 sont toutes quasiment identiques en terme d'architecture et de procédé de gravure. Le seul bond notable fut l'augmentation du nombre de cœurs, et c'est un bonne raison de changer, mais c'est la seule pour la plupart des gens. Il va falloir attendre le 2ème semestre de cette année (à commencer par les puces d'ultrabook) pour voir la l'évolution technologique que représente Ice Lake / Sunny Cove.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact