AMD Ryzen Embedded R1000 : deux cœurs, deux liens 10 GbE, trois sorties vidéo 4K60

ASRock embraye avec ses iBox
AMD Ryzen Embedded R1000 : deux cœurs, deux liens 10 GbE, trois sorties vidéo 4K60

En attendant la nouvelle génération de puces pour ordinateurs de bureaux, AMD continue de décliner sa gamme de Ryzen actuelle. Aujourd'hui dans le domaine de l'embarqué avec des Ryzen Embedded R1000.

L'année dernière, AMD renouvelait sa gamme de SoC dans le domaine de l'embarqué en annonçant les Ryzen Embedded V1000. Il s'agissait de déclinaisons de ses APU mobiles intégrant deux liens réseau à 1 ou 10 Gb/s en plus d'une partie graphique plus ou moins véloce, gérant jusqu'à quatre écrans. 

Aujourd'hui, ce sont deux cousins qui sont mis sur le marché : les R1505G et R1606G.

Le jeu des sept différences

N'intégrant que deux cœurs plutôt que quatre, avec quatre threads et un GPU Vega à trois blocs de 64 unités de traitement, ils ressemblent au V1202B. Leur TDP configurable est d'ailleurs identique : de 12 à 25 watts. Ils utilisent le même packaging FP5, 1 Mo de cache L2 et ne gèrent la DDR4 que jusqu'à 2,4 GHz.

Ainsi, qu'est-ce qui fait la différence entre un R1000 et un V1000 : le nombre d'écrans pouvant être géré. Il n'est que de trois pour cette nouvelle gamme contre quatre précédemment. Un second point est par contre un peu plus intéressant : ils ont droit à du réseau 10 Gb/s là où le V1202B se limite à 1 Gb/s. 

Leurs fréquences sont également plus élevées. Pour savoir quel modèle est le plus intéressant, il faut donc plutôt se fier à la suite de chiffres, la lettre ne venant que préciser le nombre de sorties vidéo 4K60 gérées.

AMD Ryzen Embedded R1000AMD Ryzen Embedded R1000

Des puces intéressantes...

Avec ces produits, AMD vise le marché des clients légers, des produits réseau et autres écrans connectés. Les usages industriels, robots et autres solutions de jeu sont également évoqués. La société met ainsi en avant l'intégration d'un Ryzen Embedded R1000 au sein de l'Atari VCS.

On regrette qu'elle n'ait pas fait le même choix que NVIDIA en proposant un SDK au format Raspberry Pi tel que le Jetson Nano. Cela pourrait lui assurer le support d'un écosystème de développeurs et autres bidouilleurs. Mais les R1000 sont sans doute trop coûteux pour une carte à moins de 100 dollars. Leur prix n'a pas été détaillé.

AMD compte sur l'utilisation d'un même packaging et la compatibilité déjà assurée avec plusieurs systèmes d'exploitation spécialisés pour continuer à se faire une place dans le monde de l'embarqué. Plusieurs intégrateurs sont annoncés comme partenaires, ASRock ayant par exemple déjà dévoilé son iBox-R1000 passive.

  • AMD Ryzen Embedded R1000
  • AMD Ryzen Embedded R1000
  • AMD Ryzen Embedded R1000
  • AMD Ryzen Embedded R1000
  • AMD Ryzen Embedded R1000
  • AMD Ryzen Embedded R1000

... mais AMD doit accélérer sur le logiciel

La société peut compter sur les atouts de ses puces pour séduire, comme leur architecture x86 ou le GPU et ses capacités de traitement vidéo, qui ne manqueront pas de faire de l'ombre aux Xeon D d'Intel. D'autant que cela ouvre quelques usages « tendance », le GPU pouvant être utilisé pour de l'inférence locale par exemple. 

AMD manque par contre encore peut-être d'arguments au niveau de la couche logicielle, bien plus avancée chez ses concurrents. On pense à OpenVINO chez Intel, mais également aux multiples outils mis en place par NVIDIA tant dans le domaine de l'IA que du traitement visuel ou même de la robotique. 

Un point crucial dans le cycle actuel de l'évolution des technologies, où les batailles se gagnent également à base de frameworks optimisés et de solutions clés en main. 

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

4 commentaires
Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 19/04/19 à 09:09:33

On peut avoir la même chose dans le X570 ?

Édité par xillibit le 19/04/2019 à 09:09
Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/04/19 à 09:16:45

(quote:41222:xillibit) ...

C'est un chipset, pas un SoC ;) Et AMD se garde ces références pour le marché visé. Les versions 7nm arriveront en leur temps.

Avatar de xillibit Abonné
Avatar de xillibitxillibit- 19/04/19 à 11:22:08

Je parlais du contrôleur gigabit ou 10GbE qui pourrait être intégré dans le X570

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 19/04/19 à 11:44:01

(quote:41224:xillibit) ...

Pourquoi le placer dans le chipset quand tu peux le placer dans le SoC ? (et attention ce n'est qu'une partie, il faut toujours un composant physique sur la carte mère, mais ça simplifie le design).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact