NVIDIA et Adobe renforcent leur collaboration autour des GeForce RTX

Une pincée d'IA et de ray tracing
NVIDIA et Adobe renforcent leur collaboration autour des GeForce RTX

Un nombre croissant d'applications Adobe profitent des possibilités des GPU en général et de ceux de NVIDIA en particulier. La raison ? L'accélération matérielle du ray tracing et de certains calculs liés à l'IA.

Cela fait quelques mois que NVIDIA a fait prendre à ses nouvelles GeForce son tournant « Studio ». Comme une bonne partie du marché, il s'agit de viser le marché des « créateurs », qui ont des besoins de puissance et de produits haut de gamme, surtout à visée professionnelle, mais ont aussi envie de jouer avec leur machine.

Surtout, il ne s'agit pas de grandes entreprises qui peuvent se payer des composants à plusieurs milliers d'euros. Ainsi, un pilote à mi-chemin entre la version classique et ceux destinés aux Quadro est désormais distribué. Surtout, des partenariats sont noués avec les éditeurs de logiciels afin de tirer au mieux parti des possibilités de Turing.

Logiquement, Adobe a été l'un des premiers noms cités. Ses produits sont présents en masse sur le marché, très utilisés. De plus, ils exploitent déjà les possibilités proposées par les cartes graphiques. On attendait donc des mises à jour leur permettant d'exploiter des RT Cores et Tensor Cores.

Après de long mois d'attente, on semble y arriver. C'est en tout cas le sens d'annonces effectuées à l'occasion de la conférence annuelle MAX de l'éditeur. 

Adobe Dimension, Substance Alchemist sont les premiers concernés. Le premier profite de l'accélération matérielle pour les rendus exploitant le ray tracing, via un mode interactif si vous le désirez. Le second permet la création de textures, potentiellement à partir de photos. Ici, un traitement « IA » vient aider à retirer les ombres par exemple.

Vient ensuite le tour d'Adobe Premiere Pro, qui profite bien entendu des nouveautés du moteur NVENC de Turing, mais propose aussi des fonctionnalités exploitant l'IA comme un recadrage automatique d'une vidéo en fonction du déplacement d'un corps. Dans ces trois cas, assez peu de chiffres précis sont par contre donnés sur les gains permis par RTX spécifiquement.

Dans une vidéo, les deux compères livrent d'autres exemples de leur collaboration, comme l'accélération du traitement photo pour Lightroom/Photoshop, vidéo dans After Effectfs ou le travail plus fluide dans Illustrator. NVIDIA publie dans la foulée un nouveau pilote Studio permettant de profiter de ces nouveautés et d'améliorer encore un peu plus ses performances dans des applications comme Arnold, X-Pro ou... Cinebench.

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact