Intel en dit plus sur son module M.2 H10 : SSD QLC + Optane, à minima

Le contrôleur unifié, pour la prochaine fois ?
Intel en dit plus sur son module M.2 H10 : SSD QLC + Optane, à minima

Intel continue de miser fort sur sa technologie Optane et veut la placer dans un nombre croissant de machines. Pour cela, la société compte sur de nouveaux modules livrés clé en main aux intégrateurs. Si certains s'attendaient à une révolution, il ne s'agit que d'un concentré de l'offre actuelle.

Au CES de Las Vegas, Intel dévoilait ses modules H10 (Teton Glacier). Une nouvelle évolution d'Optane Memory où le PCB intégrait le cache, mais également le SSD de base via de la Flash NAND QLC.

Une idée intéressante à plus d'un titre pour le constructeur et ses partenaires puisque, outre le gain de place, cela lui assure d'être celui qui fournit le CPU à partie graphique intégrée, le chipset et le stockage principal du système. Sachant que ses solutions sont aussi souvent utilisées pour la partie réseau, cela laisse peu de place à la concurrence.

Comme nous l'évoquions récemment, cette solution vise donc principalement les intégrateurs. Restait à découvrir comment elle était conçue, et si Intel en avait profité pour corriger certains des défauts inhérents au fonctionnement de son dispositif, reposant surtout sur une intégration logicielle. 

Déplacement de puces, sans plus

Intel présente H10 comme une solution intermédiaire entre les modules classiques M10 et un SSD Optane complet tel que les 800P, 900P ou 905P qui exploitent différents formats.

Pour la société, il s'agit de viser des usages bureautiques classiques, les créateurs de contenu ou même les joueurs qui n'ont pas forcément un gros budget. La société met en avant les avantages d'Optane comme ses très bonnes performances lorsque la profondeur de queue (QD) est faible, ce qui correspond à de très nombreux cas d'usages. 

Intel Optane H10Intel Optane H10Intel Optane H10

Surtout, Optane offre des performances assez stables selon les cas et dans le temps, ce qui n'est pas forcément le cas de la NAND classique, surtout des modèles comme la QLC qui n'affiche de gros chiffre que lorsqu'elle est utilisée en lecture ou dans le cadre de son cache SLC. 

C'est pour cela que l'on attendait le constructeur au tournant sur la façon dont allait être intégré cet ensemble. Un nouveau contrôleur allait-il faire travailler Optane et la puce QLC ensemble, remplaçant le cache intégré ou SLC habituel au profit d'une mécanique gérée matériellement ? Non.

Une gestion toujours dépendante de RST

En réalité, un module H10 n'est qu'un concentré de ce que l'on pouvait faire avant via deux produits. Le PCB intègre donc la NAND QLC, son contrôleur classique, Optane et son propre contrôleur. 

C'est toujours côté logiciel que le lien se fait. On est donc limité à certaines plateformes (Chipset/CPU) validées par Intel et à Windows, Rapid Storage Technology (RST) devant être installé. Intel l'avoue d'ailleurs ouvertement, certaines des bonnes performances annoncées sont constatées parce que l'accès aux deux puces se fait en parallèle.

Intel Optane H10Intel Optane H10

Ainsi, on peut grimper à 2,4 Go/s en lecture et 1,8 Go/s en écriture, bien que chaque élément soit relié en PCIe 3.0 x2 (2 Go/s). Un module M.2 H10 nécessite donc une liaison PCIe 3.0 x4. Les machines limitées à du PCIe 2.0 x4 ou PCIe 3.0 x2 ne pourront donc pas en être équipé.

Une économie de bout de chandelle en moins pour les constructeurs, tant mieux. Côté gestion du cache, Intel nous a confirmé que le dispositif traiterait les données dans la puce Optane en priorité, mais que le cache SLC prendrait ensuite le relais , avant l'écriture classique (et donc avec de très faibles performances) en QLC.

Des détails encore à découvrir

Aucun détail ne nous a été donné pour le moment sur la taille du cache QLC, mais il devrait reprendre le fonctionnement des actuels SSD 660p du constructeur. Trois modèles seront proposés : 16 + 256 Go, 32 + 512 Go ou 32 Go + 1 To. Les deux premiers doivent arriver avant l'été, le troisième cet hiver. 

La garantie est de cinq ans ou l'endurance : 300 To écrits (TBW). Aucun tarif n'a été annoncé. Il faudra encore attendre pour les premiers tests, Intel ayant seulement envoyé récemment ses premiers modules à la presse. Il ne semble pour le moment pas prévu d'en vendre en bundle avec les NUC de la marque, dommage.

Intel Optane H10Intel Optane H10

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

6 commentaires
Avatar de neod Abonné
Avatar de neodneod- 12/04/19 à 09:27:33

ça ne me vend pas du tout du rêve leurs bidouille Optan + SLC + QLC, on vas avoir des performances avec un palier supplémentairement par rapport aux SSD avec cache, je n'aime pas ça :fou:

Avatar de Fab'z Abonné
Avatar de Fab'zFab'z- 12/04/19 à 10:10:52

+1 Pas trop fan de l’auto tiering non plus. Je préfère un choix réfléchi entre ssd ou mecanique pour chaque volume.

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 12/04/19 à 10:32:40

le "Teton Glacier" mais où vont ils chercher tous ça.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 12/04/19 à 11:09:00

(quote:41110:refuznik) ...

Avatar de Fab'z Abonné
Avatar de Fab'zFab'z- 12/04/19 à 11:38:15

Apple ayant exploité tout le filon des félins, la mode est aux chaines de montagne :D

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 12/04/19 à 12:28:59

(quote:41113:Fab'z) ...

Intel n'a pas trop attendu Apple pour ce genre de dénomination ;)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact