Le SSD PCIe x4 de Gigabyte approche, on est toujours sans nouvelles de l'Aorus PCIe x16 M.2

Où est Charlie ?
Le SSD PCIe x4 de Gigabyte approche, on est toujours sans nouvelles de l'Aorus PCIe x16 M.2

Gigabyte a récemment décidé de se lancer dans le marché des SSD. Après plusieurs modèles au format M.2, c'est une carte fille PCIe qui est dévoilée. Mais pas celle que l'on attendait.

Lors de notre rencontre avec Gigabyte au Computex l'année dernière, le fabricant nous avait confié vouloir chercher à continuer de se diversifier tous azimuts. L'un des secteurs privilégiés était celui du stockage, malgré une concurrence déjà assez rude pour ce qui concerne les SSD.

Comme on l'a encore récemment vu, il n'est pas forcément simple pour le constructeur de se démarquer sur ce terrain. De nombreux acteurs spécialisés on vite fait de proposer des produits plus véloces, moins chers, mieux distribués. Le Taïwanais mise donc désormais aussi sur sa marque Aorus.

Malheureusement, pas de la manière dont on l'aurait souhaité.

Un SSD classique, dans une carte fille PCIe

Après des modèles classiques au format M.2 ou 2,5" et un premier essai à base de LED RGB au sein de la gamme Aorus, on a donc droit à une carte fille (Add-In Card, ou AIC) PCIe 3.0... x4 (NVMe 1.3).

Bien que reprise par TechPowerUp, l'information n'a rien de nouveau puisque ces produits avaient été exposés au CES de Las Vegas en janvier. Au mieux, on apprend quelques détails sur ces deux modèles de 512 Go ou 1 To, une quantité que l'on sait très bien placer sur de simples modules M.2.

Mais Gigabyte semble avoir multiplié les puces pour s'assurer d'avoir de bonnes performances. Ainsi, il serait question de 3,48 Go/s en lecture et 2,1 ou 3,08 Go/s en écriture, avec un niveau de IOPS compris entre 360K et 610K :

Gigabyte Aorus RGB AIC NVMe SSD

Pour cela, la société utilise de la 3D NAND TLC Toshiba BiCS 3, avec un contrôleur Phison (référence non précisée) et un cache de 512 Mo/1 Go. Aucune information n'est donnée concernant les performances une fois le cache arrivé à ses limites. 

La carte mesure 175,5 x 70,8 x 13/21,6 mm. Gigabyte précise que l'endurance de ces SSD est de 800/1600 TBW (To écrits), une valeur qui, une fois atteinte, sifflera la fin de la garantie (5 ans sinon). Les performances sont donc dans la norme des modèles M.2 haut de gamme (voir ici ou ), mais l'endurance est plus élevée que la moyenne, ce qui est un bon point.

Bonne dissipation et LED RGB

La vente sous la forme d'une carte PCIe a un avantage : permettre un meilleur refroidissement. Il s'agit d'un design passif, exploitant des pads thermiques placés de chaque côté du PCB sous les larges (et fins) dissipateurs. Un format qui permet également d'avoir un long bandeau LED sur la tranche de la carte et coller aux canons de la marque Aorus.

Le constructeur vante la compatibilité du dispositif avec sa suite logicielle Fusion 2.0, permettant de choisir entre six modes de fonctionnement. Une application SSD Toolbox est également fournie pour la gestion et la surveillance de la bonne santé du SSD (température, firmware, S.M.A.R.T., etc.).

Pour le moment, aucune indication du prix ou de la disponibilité n'ont été donnés.

  • Gigabyte Aorus RGB AIC NVMe SSD
  • Gigabyte Aorus RGB AIC NVMe SSD
  • Gigabyte Aorus RGB AIC NVMe SSD

Où en est l'Aorus PCIe x16 M.2 ?

Dès lors on se demande : pourquoi Gigabyte n'a pas simplement vendu ce produit comme une carte fille PCIe 3.0 x4 avec un dissipateur et un système RGB, compatible avec n'importe quel SSD via un emplacement M.2 ?

Cela aurait sans doute simplifié la tâche du constructeur tout en renforçant l'intérêt pour les clients, le produit étant forcément plus accessible. Cela nous rappelle d'ailleurs que la marque a exposé à de multiples reprises une carte PCIe 3.0x 16 avec quatre emplacements M.2 (exploitables en RAID), comme le proposent déjà ASUS et MSI.

Tant cette Aorus PCIe x16 M.2 qu'une carte fille x4 M.2 aux couleurs de Gigabyte sont pourtant exposées sur le site du constructeur, par exemple sur la page de la X399 Aorus Xtreme (voir notre test). Mais elles n'ont (à notre connaissance) jamais vu le jour autrement que sous la forme de prototypes exposés auprès de la presse.

Dommage, car notamment dans le cas de la x16 M.2, cela place Gigabyte en retard face à la concurrence, sur un élément pourtant parfaitement adapté à des cartes produits haut de gamme comme les cartes mères X399. Espérons que cela changera rapidement. Le prochain Computex de Taipei sera peut-être l'occasion d'en savoir plus.

Gigabyte X399 Aorus Xtreme M.2 Promesses
Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

3 commentaires
Avatar de Dandu Abonné
Avatar de DanduDandu- 04/04/19 à 12:29:37

La carte en question, avec ses quatre emplacements, elle utilise le mode "Bifurcation", je suppose. Et c'est une plaie. J'ai essayé une Asus récemment, et dans pleins de machines, ça fonctionne tout simplement pas.

En théorie, ça récupère quatre lignes par SSD d'un PCIe 16x, mais en pratique, il faut que ce soit câblé en 16x (logique) mais aussi que l'EFI supporte le mode et c'est pas généralisé. Et donc on se retrouve avec un seul SSD accessible (et pas toujours le premier, bizarrement)

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 04/04/19 à 12:41:32

(quote:40874:Dandu) ...

Oui il faut que le port PCIe x16 puisse fonctionner en x4x4x4x4 (donc côté UEFI), et ce n'est pas toujours le cas (rarement documenté aussi). Par contre, quand c'est le cas, c'est vraiment bien :D

Avatar de AncalagonTotof Abonné
Avatar de AncalagonTotofAncalagonTotof- 05/04/19 à 05:45:42

Oh, CPC HW + IH ! Si c'est bien le même @Dandu ...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

Votre commentaire

Avatar de lecteur anonyme
Avatar de lecteur anonyme

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact