Claviers « azerty » amélioré et bépo : retour en détail sur la norme volontaire de l'AFNOR

Tout ça pour écrire « sa va ? »
Claviers « azerty » amélioré et bépo : retour en détail sur la norme volontaire de l'AFNOR

Après des années de travail, la norme sur les claviers français est enfin publiée. Elle permet la mise sur le marché de modèles standardisés avec toute la panoplie de caractères supplémentaires. Vous n'aurez plus d'excuses pour ne pas mettre d'accent sur les majuscules (entre autres)... si les constructeurs jouent le jeu.

Cette semaine, l'AFNOR (Association française de normalisation) publiait sa norme sur les claviers français – NF Z71-300 – qui comprend deux types : azerty amélioré et bépo. 

« La norme c’est l’usage »

Ils offrent les mêmes possibilités d’écriture et permettent de saisir tous les caractères utilisés (langues française et régionales comme le corse, le breton et l'occitan), mais sont orientés vers des publics et usages différents.

Le premier reprend la disposition des lettres et chiffres de l'azerty traditionnel, avec près d'une soixantaine de nouveaux caractères dont les positions sur les touches ont été méticuleusement choisies. Azerty amélioré/optimisé s'inscrit dans la continuité : « Tout ce qui est l'usage actuel sera facilité par cette nouvelle norme », nous explique l'AFNOR.

Le second par contre, chamboule complètement l'ordre des touches, mais n'est pas nouveau. Le bépo est « déjà couramment utilisé au sein d‘une communauté d’adeptesreconnu comme proposant la disposition la plus ergonomique et efficace possible pour la saisie du français et d’autres langues à alphabet latin, mais aussi pour la programmation ».

À l'occasion de la publication de la norme, un colloque était organisé à l'Assemblée nationale, dont le directeur général du groupe AFNOR, des représentants des ministères, mais un seul fabricant de claviers (Cherry). Nous nous sommes entretenus avec eux sur les ambitions du clavier français et ses années de gestation.

Cibler aussi large que possible pour n'oublier personne

Lisez la suite : 90% de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés et membres Premium peuvent lire l'intégralité de cet article.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

47 commentaires
Avatar de Cocquecigrues Abonné
Avatar de CocquecigruesCocquecigrues- 05/04/19 à 15:15:06

Article très intéressant. Je me demande tout de même si ce besoin d'un nouvel azerty ne vient pas de la rigidité de Windows sur le mapping des touches. Je veux dire, sur un GNU/Linux, il me semble que changer le mapping des touches, c'est juste modifier un fichier ou ajouter un fichier dans la listes des mappings disponibles. Si Windows avait été aussi permissif sur ce sujet, est-ce que le besoin serait apparu ?

Avatar de sytoka Abonné
Avatar de sytokasytoka- 05/04/19 à 15:21:41

Yep, le clavier OSS sous GNU/Linux n'est pas parfait mais améliore déjà bien les choses avec les accents sous les majuscules ÉÈÂ... Donc on n'avait plus d’excuse depuis longtemps sauf à être un adepte des fenêtres ;-)

Avatar de stratic Abonné
Avatar de straticstratic- 05/04/19 à 15:29:42

(quote:40908:Cocquecigrues) Article très intéressant. Je me demande tout de même si ce besoin d'un nouvel azerty ne vient pas de la rigidité de Windows sur le mapping des touches. Je veux dire, sur un GNU/Linux, il me semble que changer le mapping des touches, c'est juste modifier un fichier ou ajouter un fichier dans la listes des mappings disponibles. Si Windows avait été aussi permissif sur ce sujet, est-ce que le besoin serait apparu ?

Je me faisais exactement la même réflexion. Sous Linux, avec un clavier Azerty standard, a part peut être les guillemets français qui n'ont rien d'intuitif, à l'usage, on ne ressent pas vraiment de besoins d'amélioration. Avec le même clavier sous Windows, heureusement que le correcteur orthographique est là pour compenser les manques.

Avatar de bast73 Abonné
Avatar de bast73bast73- 05/04/19 à 15:39:35

Je comprends pas trop votre questionnement sur Linux vs Windows ... dans tous les cas, il faut que les touches correspondent à celles écrites sur le clavier (surtout sur une nouvelle disposition de clavier, quand on a l'habitude d'un clavier, ça ne dérange pas). Donc tant que les claviers ne seront pas modifié "physiquement", peu d'utilisateurs adopteront un clavier ou l'autre. je ne me vois pas apprendre un clavier sans les touches écrites dessus.

Et le problème aujourd'hui, c'est qu'on a beaucoup trop l'habitude de nos claviers je pense. Je suis d'ailleurs le meilleur exemple de ça, travaillant dans un autre pays qui utilise le QWERTZ ... J'ai changé mon clavier pour utiliser l'AZERTY car j'ai trop l'habitude et pas envie de tout réapprendre (bon, au bout de plusieurs années, je gère les deux pas trop mal).

Après, c'est peut-être qu'un avis personnel, contre tout progressisme.

Avatar de Café In Abonné
Avatar de Café InCafé In- 05/04/19 à 15:39:42

Elles sont désormais bien plus nombreuses avec l'accent aigu en plus du grave, le macron, le caron, le rond en chef, les doubles accents, les points souscrits et en chef, la cédille, l'ogonek, etc.

Le macron et le caron, c'est pas les deux qui ressemblent à des petits trous de balle? :troll:

Cela dit déception pour l'azerty : toujours les chiffres sur les majuscules....

Avatar de Perfect Slayer Abonné
Avatar de Perfect SlayerPerfect Slayer- 05/04/19 à 16:48:07

(quote:40911:bast73) je ne me vois pas apprendre un clavier sans les touches écrites dessus.

J'ai bien appris le bépo avec un clavier azerty :fumer:

Avatar de stratic Abonné
Avatar de straticstratic- 05/04/19 à 17:08:04

(quote:40911:bast73) Je comprends pas trop votre questionnement sur Linux vs Windows ... dans tous les cas, il faut que les touches correspondent à celles écrites sur le clavier (surtout sur une nouvelle disposition de clavier, quand on a l'habitude d'un clavier, ça ne dérange pas).

Ça change pas mal de choses tout de même. Ne serait ce que la touche majuscule par exemple. Sous linux, on obtient des caractères accentués en majuscule. Avec le même clavier sous Windows, c'est une toute autre histoire...

Même si ce sont les mêmes touches, l'interprétation est différente, et beaucoup plus logique sous Linux. De base, il y a plus de plus de combinaisons disponibles que sous Windows (donc plus de caractères accessibles) , elle sont assez intuitives une fois que l'on a compris le principe, et on peut les personnaliser si celles des base ne plaisent pas.

Avatar de Tirnon Abonné
Avatar de TirnonTirnon- 05/04/19 à 18:34:08

(quote:40910:stratic) Je me faisais exactement la même réflexion. Sous Linux, avec un clavier Azerty standard, a part peut être les guillemets français qui n'ont rien d'intuitif, à l'usage, on ne ressent pas vraiment de besoins d'amélioration. Avec le même clavier sous Windows, heureusement que le correcteur orthographique est là pour compenser les manques.

Il n'y a aucun problème sous windows, il est très facile de créé son propre clavier, je l'avais fait sur un portable pour inverser &é"'... avec 1234 et placé les caractères de programmation ou je le voulais. Le seul problème c'est sans doute le maj-atlgr et ce qu'il y a de gravé sur les touches. Il suffirait à cherry de ne vendre qu'un sac de touches de remplacement pour y migrer facilement.

Avatar de Glandos Abonné
Avatar de GlandosGlandos- 05/04/19 à 19:21:15

(quote:40911:bast73) je ne me vois pas apprendre un clavier sans les touches écrites dessus.

C'est justement ce qui est recommandé pour la frappe : ne pas regarder son clavier. Pour l'apprendre, il vaut mieux imprimer une feuille que l'on place au même niveau que le bas de l'écran, car les allers et retours oculaires sont très fatigants, et ralentissent énormément.

Avatar de stratic Abonné
Avatar de straticstratic- 05/04/19 à 21:19:12

(quote:40917:Tirnon) Il n'y a aucun problème sous windows, il est très facile de créé son propre clavier, je l'avais fait sur un portable pour inverser &é"'... avec 1234 et placé les caractères de programmation ou je le voulais. Le seul problème c'est sans doute le maj-atlgr et ce qu'il y a de gravé sur les touches. Il suffirait à cherry de ne vendre qu'un sac de touches de remplacement pour y migrer facilement.

Je suppose que tu parle de l'utilitaire "remapkey", mais ça reste très limité. Grosso modo on ne peut que réallouer une fonction déjà existante a une touche, mais pas vraiment créer de nouvelles fonctions /modes résultants de combinaisons de touches où de nouveaux caractères. C'est ce qui manque sur windows, et que l'on trouve sous Linux. Par exemple, le truc tout bête sous Linux qui consisterait à "expliquer" à Windows que quand on est en majuscules, les caractères accentués le sont aussi, sans pour autant perdre la valeur attendue de la touche portant le caractère accentué quand on l'utilise combinée avec "shift", c'est impossible.

Sous Linux la palette du clavier est plus étendue. Tout ce qui est courant est déjà configuré par défaut. Le fait de pouvoir customiser le clavier, ça ne sert que si l'on a des besoins très spécifiques où des préférences/habitudes particulières.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact