NVCleanstall : l'installation des pilotes telle que NVIDIA devrait la proposer

Kick in the ass
NVCleanstall : l'installation des pilotes telle que NVIDIA devrait la proposerCrédits : Biletskiy_Evgeniy/iStock

Bien que les constructeurs de cartes graphiques ne semblent pas encore décidés à proposer des procédures d'installation permettant de réduire le téléchargement au minimum, des développeurs s'organisent. C'est le cas avec NVcleanstall, un outil en phase de test pour simplifier la vie des utilisateurs de GeForce.

On l'a vu, la gestion des pilotes graphiques par les constructeurs est une plaie. Même si AMD fait office de bon élève par rapport à NVIDIA, son approche pose le même problème : il faut régulièrement télécharger un nouveau pack de plusieurs centaines de Mo afin de disposer de pilotes à jour.

Une approche qui devrait être revue pour profiter d'une modularité dès le téléchargement, via un outil minimal permettant de choisir les éléments à récupérer pour procéder à une installation ou une mise à jour. Chez AMD, un embryon de solution est déjà en place. Pas chez NVIDIA, il faut donc passer par un outil tiers.

Pilote minimal d'AMD : peut mieux faire

Comme pour certaines distributions Linux, AMD propose son installeur de pilotes en deux versions : complète ou minimale. La première récupère un pack utilisable hors-ligne (327 Mo), la seconde le strict nécessaire pour lancer la procédure, une connexion internet étant ensuite nécessaire : 25 Mo.

Problème, pour le moment cet outil télécharge le pilote entier, avec son panneau de contrôle même s'il est exclu des éléments à installer. On apprécierait que ce ne soit plus le cas.

Chez NVIDIA, une modularité inexploitée

De leur côté, les pilotes pour GeForce disposent déjà d'une constitution modulaire. Il ne manque plus qu'un peu de bonne volonté de la part du constructeur pour proposer une procédure d'installation digne de ce nom, moderne, qui respecte un peu plus ses utilisateurs. Car avec 560 Mo à télécharger régulièrement (1,3 Go une fois décompressé), une connexion forcée à GeForce Experience, de la télémétrie activée par défaut, on peut dire que la coupe est pleine.

Surtout que pendant ce temps, le panneau de configuration n'a pas bougé d'un pouce ou presque. Les fonctionnalités ajoutées à GeForce Experience ces dernières années tiennent surtout du gadget social plutôt que des outils qui rendent service au quotidien. De ce point de vue, AMD a fait bien mieux avec les deux grandes évolutions de ses pilotes Adrenalin.

L'idéal serait donc la possibilité de choisir les éléments que l'on souhaite ou non télécharger, pouvant être mis à jour individuellement lorsque de nouvelles versions sont proposées. Malheureusement, l'idée ne semble pas arrivée à l'esprit des développeurs de NVIDIA, sans doute trop occupés à préparer de nouveaux filtres Ansel.

NVCleanstall fait le job

W1zzard de TechPowerUp, à qui l'on doit déjà l'excellent GPU-Z travaille depuis la fin de l'année dernière à un outil qui peut faire office de solution : NVCleanstall.

Dans sa version 0.2, il liste les derniers pilotes disponibles, et vous propose trois solutions : récupérer le plus récent pour votre système, faire un choix manuel ou utiliser une version déjà téléchargée. Ensuite, la liste des modules disponible au sein des pilotes NVIDIA est affichée, tout étant décoché par défaut (sauf le pilote de base).

Vous pouvez facilement opter pour le choix minimum, recommandé (avec PhysX et l'audio) ou l'ensemble. Dans le cas de GeForce Experience et ses sous-modules, les éléments pouvant être requis sont détaillés. Une fois votre choix effectué, le téléchargement commence (si nécessaire). Lors de nos essais, nous avons rencontré parfois quelques erreurs de téléchargement, il suffit d'insister et de cliquer sur Recommencer.

Ici, deux regrets : les fichiers sont récupérés tels que, sans compression. On perd donc une partie de l'avantage de l'approche modulaire. Ensuite, pour un élément aussi critique que des pilotes graphiques, une solution open source aurait été préférable. En l'état actuel on ne sait par exemple pas d'où sont récupérés les pilotes.

NVCleanstall 0.2NVCleanstall 0.2NVCleanstall 0.2

Un ultime signal pour NVIDIA

Pour le père des GeForce, la mise en ligne d'un tel outil devrait être un signal d'alarme. Lorsqu'un développeur seul propose une solution appréciée des utilisateurs, que son équipe semble même incapable d'imaginer, c'est que quelque chose ne va pas dans la gestion des pilotes et qu'il faut se remettre en question.

Car si l'on apprécie le travail de NVIDIA sur ses architectures des GPU, on ne peut pas dire qu'il en soit de même pour l'évolution côté logiciel, où la marque a bien trop tendance à s'attarder sur des éléments secondaires, sans parler de la déclinaison en différentes branches Game Ready et Creator Ready.

Oui Ansel, Freestyle, Highlights ou encore ShadowPlay sont des outils appréciables et bienvenus. Mais pas s'ils sont développés au détriment d'éléments aussi basiques que l'interface de gestion des pilotes, l'efficacité de la procédure d'installation ou même les choix en matière de respect de la vie privée. Un point que NVIDIA devra bien finir par comprendre, au risque de voir ses utilisateurs trouver des moyens détournés, au détriment de leur sécurité.

En l'état actuel des choses, NVCleanstall apparaît comme un bon moyen pour le télécharger vos pilotes NVIDIA sans nécessiter de récupérer 560 Mo de données à chaque fois, en vous passant de GeForce Expérience et d'autres éléments annexes s'ils ne vous sont pas nécessaires.

Espérons maintenant que le constructeur reviendra rapidement à la raison sur la gestion de ses priorités en matière de pilotes, revoyant sa procédure, notamment en exploitant son potentiel de modularité.

  • Introduction
  • Pilote minimal d'AMD : peut mieux faire
  • Chez NVIDIA, une modularité inexploitée
  • NVCleanstall fait le job
  • Un ultime signal pour NVIDIA
S'abonner à partir de 3,75 €

2000 - 2021 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0326 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact