Compute Express Link : un nouveau standard d'interconnexion, basé sur PCIe 5.0

Chacun sa route, chacun son chemin
Compute Express Link : un nouveau standard d'interconnexion, basé sur PCIe 5.0

Quelques mois après l'annonce du standard CCIX, Intel et plusieurs de ses partenaires dévoilent une initiative opposée : CXL. Dans les deux cas, l'idée est d'adapter le PCI Express aux besoins des serveurs modernes. Pourtant, on semble parti pour une bonne vieille guerre de normes à l'ancienne.

Avec la montée en puissance des GPU, du FPGA et autres puces liées à l'IA dans les serveurs, les besoins de relier ces cartes au processeur et à la mémoire se font de plus en plus cruciaux. Ces dernières années, certains ont travaillé sur leurs propres solutions, comme NVLink chez NVIDIA. 

Mais il existe un standard qui accélère son évolution ses dernières années, le PCI Express. Ce protocole monte progressivement en débit, tout en assurant une stabilité au niveau de son connecteur depuis ses débuts. Il a néanmoins quelques manques qui peuvent poser des soucis d'efficacité.

CXL : l'alternative à CCIX d'Intel

C'est notamment le cas lorsqu'il faut assurer un partage des ressources mémoire et sa cohérence. C'est pourtant crucial pour les différents accélérateurs. Des initiatives comme GenZ, mais surtout CCIX (Cache Coherent Interconnect for Accelerators), ont ainsi vu le jour.

Ce dernier, dont la version 1.0 a été diffusée en juin dernier, a déjà donné lieu à quelques démonstrations. Se focalisant sur les besoins des accélérateurs, il regroupe de nombreux acteurs du secteur autour de la volonté d'adapter les besoins en interconnexion aux centres de données et à leurs nouveaux usages : AMD, ARM, Huawei, Mellanox, Qualcomm et Xilinx. Une trentaine d'autres sociétés sont également membres du consortium, de Cavium à Fujitsu en passant par IBM, Lenovo, Red Hat, Samsung, TSMC et Western Digital.

On note néanmoins deux absents de taille : Intel et NVIDIA. Le second vient de se payer Mellanox, et pourrait donc faire pencher la balance en faveur de CCIX. Mais Intel a décidé de partir de son côté avec sa propre initiative, qui vient d'être annoncée avec quelques partenaires : Compute Express Link (CXL).

Bâti sur PCIe 5.0

Pour paraître plus en avance sur son concurrent, CXL évoque d'ores et déjà l'utilisation du PCIe 5.0 comme base de travail. Sans doute une manière de faire oublier que l'on a pour le moment droit à un site web et un communiqué de presse un peu vides, avec assez peu de détails techniques.

Il y est expliqué que l'objectif de ce nouveau standard, sur lequel Intel dit travailler depuis plusieurs années, est de proposer une solution peu coûteuse à la complexité réduite au niveau de la couche logicielle, la norme étant désormais disponible aux membres du consortium.

Il est ainsi compliqué de voir les avantages et inconvénients de chaque solution pour le moment. La révision 2.0 serait néanmoins déjà en préparation. Il faudra sans doute quelque temps pour que les choses se décantent, si l'équipe en charge de CXL, ou ses membres, se décident à livrer plus de détails au fil des annonces et conférences.

La liste annoncée se compose surtout de clients et partenaires d'Intel pour l'instant : Alibaba, Cisco, Dell, Facebook, Google, HPE, Huawei et Microsoft.

Compute Express Link CXL

Un ensemble assez peu diversifié ou représentatif des différents acteurs du marché. Heureusement, Kurtis Bowman, président du consortium GenZ apporte son soutien et dit souhaiter la bienvenue à cette nouvelle initiative, « explorant les opportunités possibles pour de futures collaborations entre nos organisations ».

Un point sur lequel le consortium CXL va sans doute devoir travailler pour que son standard gagne en intérêt. Il compte sans doute sur la force de frappe d'Intel et une intégration à ses futures plateformes pour convaincre. Il faut ainsi s'attendre à ce que les prochaines cartes PCIe de du géant de Santa Clara soient « CXL ready ».

Espérons néanmoins que tout cela n'aboutira pas à une inutile segmentation du marché pour les années à venir, et que tout ce beau monde finira par trouver un moyen de s'allier plutôt que de s'opposer.

Ce contenu est désormais en accès libre

Il a été produit grâce à nos abonnés, l'abonnement finance le travail de notre équipe de journalistes.

ou choisissez l'une de nos offres d'abonnement :

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.

2000 - 2019 INpact MediaGroup - SARL de presse, membre du SPIIL. N° de CPPAP 0321 Z 92244.

Marque déposée. Tous droits réservés. Mentions légales et contact